# Top site 1
# Top site 2
# Top site 3
# Top site 4
# Top site 5
Staff :
# Profil
# Contacter
# Présente
# Profil
# Contacter
# Présent
Prédéfinis : en voir +
   
   
08
08
News — Les groupes : Magnus et La Compagnie sont fermés. Merci de privilégier les autres groupes.
Toutes les informations sont présentes ici.
News du 21/07 — Mise en place de la mise à jour N°9 juste ici ! Les intrigues sont terminées, le système de quête se simplifie et une nouvelle temporalité verra bientôt le jour.
News du 01/05 — Mise en place de la mise à jour N°8 par-là !
News du 01/04 — Mise en place de la mise à jour N°7 par-là ! Apparition du principe des évents ponctuels ainsi que d'un recensement.
News du 01/03 — Mise en place de la mise à jour N°6, ici. Plusieurs petites nouveautés HRP à découvrir, et un recensement qui se profile pour le mois prochain !
News du 01/02 — Mise en place de la mise à jour N°5, ici. Nous recherchons un animateur n'hésitez pas à postuler ! Découvrez un nouveau système de jeu, en vous rendant là.
News du 15/01 — Les intrigues sont lancées ! Pour en savoir plus rendez-vous ici.
News du 01/01 — Mise en place de la mise à jour N°4, ici. Les intrigues de l'an 125 débute à Pelagia. Découvrez un nouveau système de jeu, ici.
News du 01/12 — Mise en place de la mise à jour N°3, ici. Vous retrouverez des jeux et un nouvel univers, ici.
News du 05/11 — Mise en place d'un mini-évent par le membre Siobhán Balfe. Rendez-vous ici !
News du 01/11 — Mise en place de la mise à jour N°2, ici. Vous retrouverez une tombola, ici. Ainsi que la mise en place de divers jeux sur la CB !
News du 15/10 — Réouverture d'Escalus après 1 an d'absence !
Is this a substance much like bullshit? | Azores | Avril 125
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le deal à ne pas rater :
Clé licence Windows 10 professionnel 32/64 bits – Français
1.09 €
Voir le deal

 Is this a substance much like bullshit? | Azores | Avril 125



Saül Darwin
« SELF MADE MAN RAG »

MESSAGES  : 1083
POINTS  : 2622
PRÉSENTATION   : Better Call Saül
FICHE DE LIENS  : I’m not as comfortable being powerless as you are
AUTRES COMPTES : /
DATE D'INSCRIPTION  : 17/08/2014


Is this a substance much like bullshit? | Azores | Avril 125 Empty
MessageSujet: Is this a substance much like bullshit? | Azores | Avril 125   Is this a substance much like bullshit? | Azores | Avril 125 Empty26.10.15 11:26 par Saül DarwinCiter Editer Supprimer 

Is this a substance much like bullshit?

Avril 125 | Azores Lullaico


Je voudrais créer mon entreprise de décoration intérieure, mais je n'ai pas d'argent ; vous pouvez m'en donner ?, Mon voisin de droite fait beaucoup de bruit, surtout la journée, faites quelque chose !, J'aimerai qu'il y ait plus de bathysphère, parce que le matin je suis toujours en retard à mon travail. Et non, ce n'est clairement pas ma faute ! Oui, parfois, il y avait des jours où écouter les revendications des citoyens était une partie profondément difficile du travail de membres du Conseil. Saül voudrait claquer des doigts et qu'un petit être se matérialise devant lui, écoute tout, et lui fasse un micro résumé à la fin de la journée. Il tenait difficilement le coup, mais heureusement, la pause de midi approchait à grand pas.

Le vieux Björn partait sûrement manger avec sa demie-douzaine de petits enfants, du moins c'est comme cela que Saül imaginait le quotidien du petit vieux. Mais le trentenaire n'avait pas ce genre d'habitudes, de rituel. Il pourrait rejoindre sa femme et son fils, mais son Conseil était son petit monde à lui, où il se retrouvait sans aucune pression familiale. Il ne quitterait pas le bâtiment pour se reposer, il resterait dans le coin à manger un petit quelque chose préparé par sa femme la veille. Son refuge était en vérité un petit coin sombre, sans vie ni rien d'autre. Saül avait besoin de calme dernièrement, perdu dans ses nombreuses pensées qui le perturbaient. Il mangeait son repas sur le balcon de la salle de pause. Il n'avait pas de vis-à-vis, donnait sur l'immensément vide du bleu océan, et il aurait sûrement tué pour une douce brise si seulement il savait ce que cela faisait. Le salon était séparé de la salle par un rideau épais, cachant ainsi chaque faits et gestes de l'extérieur. Saül pouvait manger tranquillement.

Il prit le temps de finir son repas lorsqu'il entendit derrière lui des pas arriver. Sûrement dans la salle, pour venir se reposer. Sortant une cigarette, il l'alluma tout en entrouvrant doucement le rideau, craignant de se faire repérer. Heureusement pour lui, c'était Azores. Non pas qu’il n’aimait pas ses autres collègues, mais avec tout ce que savait Azores, elle était devenu la personne de qui il ne se cachait pas. Plus. Il l’interpela, lui faisant signe de venir partager un bout de balcon avec lui. Tu viens me rejoindre ? La question était simple, mais il s’attendait déjà à ce que cela lance un débat sur le temps de gaspillage que chaque Pelagian perdrait le matin à devoir choisir comment il s’habille s’il était possible qu’il pleuve dans la cité... Ou quelque chose s’en rapprochant.

Saül était avachi sur sa chaise, attendant que sa collègue ne finisse par le rejoindre. Pour l’appâter, il avait posé une bouteille d’Enflammée à terre. Ca te dit ? J’ai bien besoin de ne plus penser à rien et d’être un peu plus efficace… Je suis pas en forme depuis ce matin. Il tirait sur sa cigarette dont la robe rouge feu raccourcissait à vue d’œil. Encore quelques heures à devoir tenir, et son envie était si loin perdue que sans ce petit instant partagé, le Conseil serait bien inutile, aujourd’hui…


________________
Saül batifole en #778899

Azores Lullaillaco
« To be Beautiful is to be almost Dead »

MESSAGES  : 273
POINTS  : 3335
PRÉSENTATION   : Art is Destruction
FICHE DE LIENS  : Art is Creation
DATE D'INSCRIPTION  : 18/10/2015


Is this a substance much like bullshit? | Azores | Avril 125 Empty
MessageSujet: Re: Is this a substance much like bullshit? | Azores | Avril 125   Is this a substance much like bullshit? | Azores | Avril 125 Empty28.10.15 19:53 par Azores LullaillacoCiter Editer Supprimer 

Très peu de plaintes faites au conseil allaient à l’encontre de l’art.  Car il y avait largement d’autres priorités à régler, parce que très peu venaient critiquer la beauté du travail des artistes de l’Aronde dans la cité.  L’esprit d’Azores oscillait entre la présence et l’absence.  La moitié des Pelagians conviés avaient été oublié, à peine aperçus, alors que la majorité des autres avaient écoutés et entendus.  Ses doigts pianotaient contre son poste de travail et, parfois, elle dardait ses collègues avec de grands yeux ébahis, toute prise par les effets d’une drogue qu’elle connaissait trop bien.  Heureusement, elle savait se tenir et n’était pas en proie à des crises en tout genre.  Azores était une droguée toute sage.  

Le moment de la pause arriva mais le Maitre d’Art n’avait pas très faim.  Aussitôt éloignée des regards indiscrets des habitants –par politesse plus que pour se cacher- elle cala une petite fiole d’Essence, qu’elle savoura à peine tant les transes que cette dernière lui offrait était plus savoureuse que le gout en lui-même.  Un instant, elle erra, sans trop parler à ses collègues, ni à personne.  Peu consciente, elle s’était adossée à un mur et regardait la pièce.  Chaque détail, chaque relief de celle-ci.  Magnifique lieu !  N’est-ce pas ?  Le même depuis quinze ans, mais elle trouvait encore le moyen de s’y perdre les yeux. 

Le temps fila sans qu’elle s’en rendre compte et, malgré elle, c’était déplacée.  Quand elle reprit plus ou moins ses esprits, Saül était là, tenant un rideau, et l’invitait à le rejoindre.  Silencieuse, elle hocha lentement la tête et vint effleurer les doigts du Gardien pour s’assurer qu’il était bien présent, là, devant elle.  Qui sait, après tout. 

Oh, la jolie bouteille.  Telle une enfant poursuivant une friandise, elle prit à l’hameçon et attrapa le contenant d’Essence.  Un joua avec entre ses doigts agités.  Ensuite, elle prit place juste aux côtés de Saül, s’enfonçant dans la chaise pour s’y installer confortablement.  Azores laissa sa tête retomber sur le dossier, regardant le verre qui empêchait l’immense étendue bleue de s’effondrer sur eux. 

« Pas que depuis ce matin. » Furent ses uniques paroles. 

Chaleureuse, Azores pouvait l’être, mais elle n’était pas de celles qui plaignaient les autres, qui cédaient à la pitié.  Le Gardien souffrait, même si cela ne paraissait pas.  Il souffrait la mort de la Dame Blanche.  Une atrocité que le rendait beaucoup plus charmant, par ailleurs.  Elle ouvrit la bouteille d’Enflammée, ne connaissant ni la modération ni le bon sens et la laissant pendre à ses lèvres, le liquide illicite coulant dans sa gorge. 

________________

    Is this a substance much like bullshit? | Azores | Avril 125 JeWvQ6j Is this a substance much like bullshit? | Azores | Avril 125 UOKwepx  

Saül Darwin
« SELF MADE MAN RAG »

MESSAGES  : 1083
POINTS  : 2622
PRÉSENTATION   : Better Call Saül
FICHE DE LIENS  : I’m not as comfortable being powerless as you are
AUTRES COMPTES : /
DATE D'INSCRIPTION  : 17/08/2014


Is this a substance much like bullshit? | Azores | Avril 125 Empty
MessageSujet: Re: Is this a substance much like bullshit? | Azores | Avril 125   Is this a substance much like bullshit? | Azores | Avril 125 Empty05.11.15 11:32 par Saül DarwinCiter Editer Supprimer 

Is this a substance much like bullshit?

Avril 125 | Azores Lullaico


Étonnement, la Maîtresse d'Art joua la muette. Ses yeux, ses paupières et les creux de ses lèvres indiquaient qu'elle était de toute façon déjà sous l'emprise d'une boisson plus ou moins forte, c'était sûrement cela qui avait valu à Saül l'impression de parler à une muette, elle qui pouvait devenir si bavarde. Elle vint le rejoindre suite au piège tendu, efficace comme tout hameçon bien choisi par rapport à la proie désirée et ils contemplèrent le ciel. Ou plutôt le dôme. Sa phrase retentit un instant dans l'esprit du Gardien. Elle avait raison, il n'était pas en forme depuis cinq mois, voire peut-être même un peu plus. Azores savait parfaitement de quoi elle parlait, ce qu'elle sous-entendait, elle était bien la seule à pouvoir s'en vanter.

Il ne l'appréciait pas, ne la détestait pas. Mais avec elle, il était étonnement lui-même : simple, et au calme. Elle restait l'une des seules personnes avec qui il pouvait agir sans masque, sans jouer un rôle. Elle savait pour sa relation avec Yseult - oh, elle ne savait pas pour l'enfant ça non - et elle savait pour les essences. Saül n'avait plus grand chose à lui cacher, et même si elle savait le reste, elle ne serait sûrement de celle à le juger comme un coupable sans droit d'écoute. Il aimait partager ces moments avec elle. Ils ne discutaient pas, le silence était leur petit monde, mais il était suffisant. Comme tu as raison... D'ailleurs. Saül se pencha vers le siège d'Azores et se saisit de l'Enflammée qu'elle avait en main pour en boire une gorgée. Il faut partager ma chère, ce n'est pas une artiste que je vais apprendre ça.

Le goût citronné touchait ses papilles, se répandait dans sa gorge et Saül expira, fortement, en signe de satisfaction. Sa cigarette n'avait plus la saveur de la nicotine, il aimait particulièrement fumer après avoir bu une gorgée d'essence. Comme s'il avait pris une pastille à la menthe, sa trachée était cristallisée dans le froid, anesthésiée. C'était le début de la bouffée d'air frais dont il avait besoin. Il ne suffirait d'attendre que quelques minutes pour que le coup de fouet fasse effet, que le Conseil redevienne un tant soit peu efficace. Pour patienter, Saül se redressa sur sa chaise avant de se lever complètement pour aller s'appuyer contre le balcon.

Dis. Elle s'arrête où ta liberté ? Les citoyens qui ne sont pas contents de ce qu'on fait, ils me disent souvent que je ne suis qu'un dévoreur de liberté. Sauf que... Bah. On vit sous un dôme. Notre liberté elle a été arrêtée bien avant que je mette un pied à cette table... Il y a toujours ce petit moment où nos pensées se mélangent, lorsque l'on consomme une essence. Cet instant de fébrilité où l'on redevient aussi naïf qu'un nouveau-né et ou l'on remet beaucoup de choses en questions. Ce n'est qu'après que la vivacité prend le dessus. Saül n'attendait donc plus que cet "après", histoire de mettre de côté ces pensées noires.


________________
Saül batifole en #778899


Dernière édition par Saül Darwin le 09.11.15 11:26, édité 1 fois

Azores Lullaillaco
« To be Beautiful is to be almost Dead »

MESSAGES  : 273
POINTS  : 3335
PRÉSENTATION   : Art is Destruction
FICHE DE LIENS  : Art is Creation
DATE D'INSCRIPTION  : 18/10/2015


Is this a substance much like bullshit? | Azores | Avril 125 Empty
MessageSujet: Re: Is this a substance much like bullshit? | Azores | Avril 125   Is this a substance much like bullshit? | Azores | Avril 125 Empty09.11.15 3:22 par Azores LullaillacoCiter Editer Supprimer 

Azores ne jugeait jamais. Elle prenait autrui avec leurs qualités ainsi que leurs défauts. Saül n’y échappait pas et si sa relation avec Yseult était répréhensible pour la majorité des habitants de Pelagia, elle le voyait autrement. Pour beaucoup la Dame Blanche et le Gardien auraient mérité de se faire lancer des pierres et, à ce moment-là, la Maitresse d’Art serait la première à réfuter, s’interposer. Elle n’avait aucun sentiment pour ni contre eux, elle ne considérait même pas Saül comme un ami en soi, mais elle ne craignait pas de défendre son point de vue. Et la possessivité d’une relation maritale n’en faisait pas partie.

« J’aurais dû fuir pendant qu’il était encore temps… ! » Qu’elle répliqua, alors que le Gardien reprenait l’Enflammée pour en consommer à son tour.

Elle parlait sur la pointe de l’humour, mais personne n’aurait été surpris de la voir décamper à grande vitesse avec une fiole d’Essence à la main. Azores avait à peine cillé, bougé, elle s’affaissait dans son siège, la tête vers l’arrière et les yeux sur le dôme de verre qui les empêchait tous de se faire engloutir. Oh, qu’est-ce qu’elle aimerait le voir craquer, celui-là. Un banc de petits poissons passa dans son champ de vision, fuyant un monstre marin plus gros, plus imposant, qui comptait bien poursuivre loin son repas.

Puis l’artiste échappa un rire après les paroles de l’homme. La liberté, quelle drôle d’idée de nommer, de définir une chose telle que la liberté ? Le peuple la voyait limitée par Saül, lui par l’emplacement de la ville sous-marine, et elle ? Azores croisa les jambes sous sa large jupe, alors que ses doigts se tortillaient, se cognaient contre les accoudoirs de sa chaise.

« Ma liberté ? » Elle afficha un sourire amusé, les yeux toujours là-haut, vers l’océan. « La liberté n’existe pas, car personne n’est prisonnier. » Elle bougea légèrement la tête, ses boucles rousses suivant le mouvement. « Je suis libre de faire ce que je veux. De peindre, de me droguer, de me lamenter sur mon sort... » Dernière chose qu’elle ne faisait pas, heureusement. C’était même l’inverse. « Qu’est-ce qui m’empêche d’aller voir le Sage et de lui coller une droite parce qu’il trouve que l’Art, c’est ridicule ? Ou de me pointer demain avec une arme à feu et de tous vous tirer ? » Azores redressa la tête, observant le Gardien. « Les gens se posent eux-mêmes des limites. Moi, je n’en ai pas. » Et Asrase en était témoin, Pelagia pouvait l’être aussi. L’artiste était cinglée, et elle le faisait voir au travers de ses performances dangereuses.

Elle se leva et vint se placer près de Saül, encore souriante. Azores leva une main, un seul doigt, et se mit à toucher répétitivement un peu partout le visage de son collègue. Ponctuant ses propos précédents, la Maitresse d’Art échappa un « Libertééé ! » en continuant d’embêter l’homme, montrant d’une manière beaucoup moins dramatique où elle voulait en venir avec ses paroles. Ou pas.

________________

    Is this a substance much like bullshit? | Azores | Avril 125 JeWvQ6j Is this a substance much like bullshit? | Azores | Avril 125 UOKwepx  

Saül Darwin
« SELF MADE MAN RAG »

MESSAGES  : 1083
POINTS  : 2622
PRÉSENTATION   : Better Call Saül
FICHE DE LIENS  : I’m not as comfortable being powerless as you are
AUTRES COMPTES : /
DATE D'INSCRIPTION  : 17/08/2014


Is this a substance much like bullshit? | Azores | Avril 125 Empty
MessageSujet: Re: Is this a substance much like bullshit? | Azores | Avril 125   Is this a substance much like bullshit? | Azores | Avril 125 Empty11.11.15 17:08 par Saül DarwinCiter Editer Supprimer 

Is this a substance much like bullshit?

Avril 125 | Azores Lullaico


Sur son balcon, le Gardien écoutait les réactions de la Maîtresse d'Art. Il aimait particulièrement que cette femme soit si... désinvolte, avec juste ce qu'il fallait de nonchalance pour ne pas sembler trop indifférente pour autant. Une femme forte, qui prend ses actes en main. Une partie de lui trouvait cela attirant, l'autre était vite rappelé par le fait que Azores était aussi profondément folle. Mais un peu de folie ne faisait parfois pas de mal, et justement, il sentait ses veines commencer à s'enflammer.

Elle vint près de lui, commençant à lui tapoter les joues, puis le front. Agacé et amusé en même temps, Saül lui saisit le poignet. Je vois cela, vous n'avez pas de limite, Ma Dame. Il souriait, principalement parce qu'il ne contrôlait plus vraiment ses zygomatiques. En lâchant son balcon pour se redresser, il prit un instant pour regarder sa main entourant le bras d'Azores. Ah ! Je comprends mieux le proverbe maintenant. Tu sais. "La liberté des uns", donc la tienne, "s'arrête là où commence celle des autres", donc la mienne. Il lui lâcha le bras et s'éloigna du balcon pour reprendre une gorgée d'enflammée et aller se placer derrière Azores.

Parce que tu vois, si nous avons tous les deux toute la liberté que nous souhaitons, je pourrais te prendre, là, te retourner et t'embrasser fougueusement ! Mais toi, en réponse, tu pourrais simplement me jeter par-dessus bord. Il avait posé sa main sur sa hanche en disant cela, et l'avait bien entendu vite enlevée lorsqu'il eut été question de passer derrière le balcon, et avait regardé le sol. A quel point son hypothétique chut aurait pu lui être fatale. Ouh. Ça ferait mal, tu ne penses pas ? Saül avait complètement lâchée Azores, maintenant obnubilé par les petits passants qui gigotaient juste en bas. Des petites fourmis, voilà tout. Il était penché sur la balustrade. Tu crois que si on leur jette quelque chose, ils ont mal ? Ils vont appeler la police ? Haha, c'est moi, la police !


________________
Saül batifole en #778899

Azores Lullaillaco
« To be Beautiful is to be almost Dead »

MESSAGES  : 273
POINTS  : 3335
PRÉSENTATION   : Art is Destruction
FICHE DE LIENS  : Art is Creation
DATE D'INSCRIPTION  : 18/10/2015


Is this a substance much like bullshit? | Azores | Avril 125 Empty
MessageSujet: Re: Is this a substance much like bullshit? | Azores | Avril 125   Is this a substance much like bullshit? | Azores | Avril 125 Empty19.11.15 0:19 par Azores LullaillacoCiter Editer Supprimer 

Azores ne se retourna pas lorsqu’elle sentit le Gardien derrière elle. La tête haute, elle tendait néanmoins l’oreille aux paroles de son collègue. Saül devenait un tout autre homme quand il se laissait aller aux mauvaises substances… ou était-ce au moment de se retrouver seuls qu’elle pouvait admirer une autre facette de sa personnalité, une facette un peu plus vrai ? Qu’il pose une main sur sa hanche ne la gêna pas, Azores esquissa même un sourire du coin de la lèvre pour montrer son amusement. L’embrasser fougueusement ? Comme il le faisait avec ses maitresses ? L’artiste tourna un brin la tête, lui jetant un coup d’œil, une main vint toucher le bord de sa mâchoire carrée.

« S’agit-il d’avances, cher Gardien ? » Elle le laissa, posa ses coudes sur le bord de la balustrade. « Oh, j’accepterais peut-être, si je ne préfèrerais pas assister à tes histoires d’un point de vue extérieur. »

Lui et Yseult, lui et Siobhan, lui et Odéon, lui et le monde. Tout cela était un roman, des péripéties et des dénouements. Azores adorait le voir aller, évoluer. Saül était un homme particulièrement intéressant, mais elle ne saurait aller plus loin que le rôle de spectatrice, de lectrice omnipotente ou simplement d’une oreille tendue.

Elle échappa un rire, emportée par les mêmes effluves que l’homme. La maitresse d’art se détacha du bord du balcon et partit à la recherche d’un objet intéressant. Petit, rond. Elle attrapa une pièce et, se posant épaule contre épaule avec Saül, chercha des yeux vers où elle pourrait bien jeter son objet. Plop. Et voila que ça filait, et disparut de l’œil assez rapidement. Azores étant incapable de se concentrer suffisamment pour voir où c’était tombé. Néanmoins, quand un ou deux passants sursautèrent avant de redresser la tête vers les membres du conseil, l’artiste pouffa de rire. Comme une enfant voyant le résultat de ses mauvaises blagues.

Azores se retourna dos à la balustrade et s’y hissa pour s’asseoir. Par mesure de sécurité, elle accrocha ses mains à son collègue avec une poigne ferme. Son corps avait envie de se laisser aller vers l’arrière, et ses jambes se balançant dans le vide ne lui assuraient aucun soutien.

« Si je tombe, croira-t-on que j’ai une fois de trop joué avec la mort ou que tu m’as poussé, selon toi ? » Dit-elle en tournant les épaules, s’inclinant dangereusement, les yeux rivés vers le bas.

________________

    Is this a substance much like bullshit? | Azores | Avril 125 JeWvQ6j Is this a substance much like bullshit? | Azores | Avril 125 UOKwepx  

Saül Darwin
« SELF MADE MAN RAG »

MESSAGES  : 1083
POINTS  : 2622
PRÉSENTATION   : Better Call Saül
FICHE DE LIENS  : I’m not as comfortable being powerless as you are
AUTRES COMPTES : /
DATE D'INSCRIPTION  : 17/08/2014


Is this a substance much like bullshit? | Azores | Avril 125 Empty
MessageSujet: Re: Is this a substance much like bullshit? | Azores | Avril 125   Is this a substance much like bullshit? | Azores | Avril 125 Empty19.11.15 19:16 par Saül DarwinCiter Editer Supprimer 

Is this a substance much like bullshit?

Avril 125 | Azores Lullaico


Sa réaction le fit rire. Des avances, elle savait pertinemment que non, justement. Azores était bien celle avec qui Saül pouvait cesser un instant de revêtir ce masque qu'il avait l'habitude de porter, collant presque à la peau de son visage à force d'usure. Comme s'il avait fusionné. Elle, elle savait ; elle savait qui il était vraiment, pour la simple et bonne raison qu'elle l'avait vu. Alors en sa compagnie, le Gardien se laissait aller, simplement. Il n'était plus l'homme coureur de jupon, celui qui se fait beau pour plaire à la foule ; il redevenait l'enfant à la dent de devant tordue, capable même de rire.

Et rire, il le fit quand il vit cette pièce tomber. Il avait réussi au mieux à la suivre des yeux et avait également pouffé en voyant la réaction des passants. La tête de Saül encore penchée en dehors du balcon, Azores grimpa sur la rambarde. Il se releva et vint se poser face à elle lorsqu'elle lui posa cette question hypothétiquement funeste. Que je t'ai poussé bien sûr. On pensera toujours que je t'ai poussé. Et il lui saisit les deux bras et commença une légère impulsion vers l'arrière, brusque, pour lui faire croire qu'il était justement en train de la pousser dans le vide. Il la retenait, bien entendu, avec un grand sourire au creux de ses lèvres.

Mais il est vrai certains doivent penser que tu es bien du genre à jouer avec le feu... Peut-être que cela créerait une grande polémique, des manifestations... Et des fusillades ! Toujours des fusillades. C'est un peu le propre de l'homme, de vouloir toujours en finir entre le bruit et le feu. Dernièrement, Saül perdait totalement espoir et foi en l'humanité. Son travail était éprouvant, il n'aimait plus être celui sur qui les yeux étaient rivés. La sécurité, ça ne lui plaisait plus vraiment. Il lâcha la conseillère et se recula un peu avant de souffler. Dis, tu m'apprendrais à être un artiste ? Être capable de retranscrire, avoir cette sensibilité... Ça m'aiderait, je crois. Du bout des doigts, il attrapa son paquet de cigarette, observant attentivement l'emballage, et en mis une à son bec avant de tendre le tout à Azores, juste au cas où.


________________
Saül batifole en #778899

Azores Lullaillaco
« To be Beautiful is to be almost Dead »

MESSAGES  : 273
POINTS  : 3335
PRÉSENTATION   : Art is Destruction
FICHE DE LIENS  : Art is Creation
DATE D'INSCRIPTION  : 18/10/2015


Is this a substance much like bullshit? | Azores | Avril 125 Empty
MessageSujet: Re: Is this a substance much like bullshit? | Azores | Avril 125   Is this a substance much like bullshit? | Azores | Avril 125 Empty20.11.15 0:55 par Azores LullaillacoCiter Editer Supprimer 

À peine qu’elle se braqua, quand brusquement, il la poussa, tenant ses bras pour ne pas l’échapper.  Azores sentait le vide sous elle et, en dépit de son manque de réaction, elle ressentit un drôle de battement dans sa poitrine.  Le coup de l’adrénaline, le poil qui se dressait sur ses bras, d’étranges frissons.  Cette sensation de peur qui la fit sourire, presque rire.  Ses doigts serrèrent leur prise sur l’homme et elle demeura agripper à lui.  Elle n’avait pas choisi de mourir aujourd’hui.  Bientôt, peut-être, pas aujourd’hui.  

Elle descendit de la balustrade, y demeura appuyée.  « Le bruit est la meilleure façon de se faire entendre. » Et les bombes aussi.  Le feu était l’un de ses amis.  Quand elle réalisait une œuvre dont elle était si fière, une peinture magnifique, qui touchait presque la perfection… elle ne la gardait pas bien longtemps intacte.  Une exposition ou deux et ensuite l’œuvre prenait feu, et il n’y avait que dans les souvenirs qu’elle survivait.  Les plus beaux travaux d’Azores finissaient tous de cette manière.  Et ce qui subsistait n’étaient que ceux qui, à ses yeux, étaient ordinaires, ne surpassaient rien.  

« J’ai frôlé la mort bien des fois au nom de l’art et personne ne bouge le petit doigt.  Ils sont des spectateurs. »

Azores ignorait si elle possédait de la foi en l’humanité.  Leur petitesse d’esprit avait quelque chose d’intéressant et de lassant.  Elle cultivait peut d’intérêt pour ceux qui étaient invisibles dans son monde.  Une âme ordinaire ne suscitait rien, l’artiste voulait voir des émotions, des vraies.  Sans hypocrisie, sans politesse.  Une personne franche et véritable.  Il était si rare d’en trouver.  Tous se mettaient des barrières, des interdits.  

Silencieuse, Azores prit le paquet de cigarettes entre ses doigts.  Elle le tourna dans sa paume avant de le virer à l’envers et de laisser tomber les bâtonnets de tabac sur le sol.  Le contenant de carton se fit écraser dans sa main avant de rejoindre les cigarettes.  

« Un artiste ne se ment ni à lui ni aux autres.  Il se doit de souffrir, cela amène à la transformation et permet de transcender l’esprit.  Il ne doit pas commettre crime contre la vie. »

Azores fit un pas vers lui, puis un second, écrasant les cigarettes sous ses jolis talons.  Cigarettes ; une possession inutile.  Elle ne le referait jamais, cependant.  Ce n’était pas à elle de décider s’il devait fumer ou non.  Il était libre, mais il ne devait pas se laisser emporter par ses possessions.  Pas s’il désirait devenir un peu plus artiste.  

« Je peux également t’apprendre à peindre, si tu le désires. »

________________

    Is this a substance much like bullshit? | Azores | Avril 125 JeWvQ6j Is this a substance much like bullshit? | Azores | Avril 125 UOKwepx  

Saül Darwin
« SELF MADE MAN RAG »

MESSAGES  : 1083
POINTS  : 2622
PRÉSENTATION   : Better Call Saül
FICHE DE LIENS  : I’m not as comfortable being powerless as you are
AUTRES COMPTES : /
DATE D'INSCRIPTION  : 17/08/2014


Is this a substance much like bullshit? | Azores | Avril 125 Empty
MessageSujet: Re: Is this a substance much like bullshit? | Azores | Avril 125   Is this a substance much like bullshit? | Azores | Avril 125 Empty21.11.15 13:09 par Saül DarwinCiter Editer Supprimer 

Is this a substance much like bullshit?

Avril 125 | Azores Lullaico


Ils sont des spectateurs. La phrase résonnait dans la tête du Gardien. Azores avait vu juste, l'homme est égocentrique de nature, il n'essaye pas d'intervenir dans  la routine des autres. Il ne fait que regarder sans bouger le petit doigt, et rien que l'idée de cette inactivité faisait froid dans le dos à celui qui devait gérer au mieux la sécurité de la cité. En écoutant sa collègue et songeant à tout cela, Saül ne réagit pas lorsqu'elle lui prit le paquet des doigts. Tout juste étonné de la voir vouloir s'allumer une cigarette, il comprit bien rapidement qu'il n'en était rien. Impassible, il regardait son paquet se vider au sol puis se faire écrabouiller entre la mimine délicate de la maîtresse d'art. Il ne lui était même pas venu à l'esprit de bouger, pourtant au fond de lui, il bouillonnait. L'essence avait peut-être eu un effet calmant bizarroïde sur ses choix ?

Ah, souffrir amène à la transcendance de l'esprit ? Je me trouve pas trop transcendé, personnellement. Tu peux... ? Il montra les cigarettes au sol, faisant comprendre à Azores qu'il lui demandait de les ramasser, mais à la place elle les écrasa de son talon. Pas de scrupules ni de remords, elle n'était pas le genre de femme à regretter ce qu'elle faisait. Mais Saül, lui, laissa tomber ses épaules dans un souffle de dégoût. Sérieusement... Fumer n'est pas un crime contre la vie. C'est peut-être ça qui transcende mon esprit à moi. Je vais être énervé toute la journée maintenant. Puis il tira une latte sur le bâtonnet sauvé qui se trouvait encore agrippé à sa bouche.

L'enflammée lui donnait envie de placer ses mains autour du cou d'Azores, de lui en vouloir pour avoir détruit son moyen de décompression, mais à la place ses idées étaient chamboulées. Et si elle avait fait ça pour commencer à lui apprendre ? Un geste d'artiste. Saül avait la sensibilité d'une poêle à frire, il ne comprenait pas ce genre d'acte recherché qui veut dire plus que ce que l'on voit. Peindre, pourquoi pas. Je serais sûrement très mauvais, mais ça peut être une idée. Tu penses que ça m'aiderait ? Ça te fait quoi toi, de peindre ? Lui, il cherchait juste à s'exprimer, pour de vrai, sans être le Gardien ni M. Darwin.

Il se recula en continuant de regarder un coup Azores, un coup le plafond de cette bulle protectrice. Cognant contre la chaise derrière lui, il s'assit et attendit la réponse de l'artiste. Il ne sentait plus le bout de ses doigts et son cœur battait plus fort qu'à son habitude. S'il ne se retenait pas, il l'aurait sûrement déjà remise sur sa balustrade pour la pousser pour de vrai. Juste pour voir ce que ça fait. Mais à la place, il mettait ce dynamisme au service de son cerveau et de ses réflexions. Dans sa tête, oui, ça bouillonnait d'idées dont lui-même n'arrivait pas à faire le tri.


________________
Saül batifole en #778899

Azores Lullaillaco
« To be Beautiful is to be almost Dead »

MESSAGES  : 273
POINTS  : 3335
PRÉSENTATION   : Art is Destruction
FICHE DE LIENS  : Art is Creation
DATE D'INSCRIPTION  : 18/10/2015


Is this a substance much like bullshit? | Azores | Avril 125 Empty
MessageSujet: Re: Is this a substance much like bullshit? | Azores | Avril 125   Is this a substance much like bullshit? | Azores | Avril 125 Empty23.11.15 5:25 par Azores LullaillacoCiter Editer Supprimer 

Azores croisa les bras en regardant le Gardien, sourcils levés. Fumer transcenderait son esprit ? Foutaises ! Pas plus que l’Essence l’amenait plus près d’une élévation spirituelle. Non, fumer n’était pas un crime contre la vie. Même qu’elle ne s’en souciait pas, de quelle fumée parcourait ses poumons. Ce n’était pas ce qu’elle avait désiré démontré et l’énervement que venait de formuler Saül prouvait qu’il était bien loin de toutes pensées artistiques… Ou au contraire, le voilà, qui était en état de peindre quelque chose de fort intéressant !

Les effets de la peinture sur elle. Azores eut la tête qui ballota, les réflexions qui s’agitèrent. Elle considérait ses mains comme étant ce qu’elle possédait de plus important. Elles étaient son outil de travail, ce qui lui permettait de créer et de détruire. Avant de parler, elle prit une chaise et l’amena tout près de celle de Saül, en biais à lui pour être plus près, avoir un meilleur contact visuel. Doucement, elle s’y posa et appuya un coude sur un genou, joue au creux de sa main.

« Peindre ça me fait l’effet de… » Elle eut un mouvement de main qui tentait d’exprimer ce que les mots ne pouvaient pas. « Quand je peins, je suis en paix, sereine. » Elle baissa les yeux un instant, il s’agissait d’un sujet particulier. « Je jette sur mes toiles la totalité de ma vie. Les bonnes choses, les mauvaises choses. » Elle esquissa ensuite un petit sourire.

Toute sa vie en peinture à la fois figurative et abstraite, en performance d’art en petit croquis au coin d’un document. Azores ne possédait pas de secret, pour ceux capable de prendre un temps pour observer. L’artiste se redressa sur sa chaise, s’adossa, laissant ses doigts pianoter sur le tissu de sa jupe. Son air enjoué, chaleureux, refit surface. Elle laissa ses épaules gigoter un peu et termina :

« Ce n’est pas grave tu sais, si ce n’est pas joli. Le but est de t’exprimer. Je peux t’apprendre les bases de la peinture, mais le reste, ce sera à toi de le développer. »

________________

    Is this a substance much like bullshit? | Azores | Avril 125 JeWvQ6j Is this a substance much like bullshit? | Azores | Avril 125 UOKwepx  

Saül Darwin
« SELF MADE MAN RAG »

MESSAGES  : 1083
POINTS  : 2622
PRÉSENTATION   : Better Call Saül
FICHE DE LIENS  : I’m not as comfortable being powerless as you are
AUTRES COMPTES : /
DATE D'INSCRIPTION  : 17/08/2014


Is this a substance much like bullshit? | Azores | Avril 125 Empty
MessageSujet: Re: Is this a substance much like bullshit? | Azores | Avril 125   Is this a substance much like bullshit? | Azores | Avril 125 Empty25.11.15 11:15 par Saül DarwinCiter Editer Supprimer 

Is this a substance much like bullshit?

Avril 125 | Azores Lullaico


Il l'écoutait en écrasant ce qui serait son dernier mégot de la journée. L'envie de le jeter, par-dessus de balcon, sans même se soucier d'où il tomberait ; puis celle de peindre en compagnie d'Azores, d'exprimer lui aussi toute sa vie... Mais il sortit une petite boîte de ses poches où il déposa la cigarette, morte et inutile. Cette boîte, il la vidait chaque soir dans une poubelle, proprement, car il était un homme de respect pour sa cité. Pour ce qui était de peindre, ce serait peut-être autre chose. Le seul souci étant que jamais il ne serait capable de réellement s'exprimer s'il n'avait pas quatre ou cinq enflammées dans les dents. Or il ne voulait pas trop en abuser non plus.

Hm, pourquoi pas. Et écrire ? Tu sais, inventer des histoires... Ou un autobiographie ! Haha. Il se leva en tendant un bras en l'air et déposant l'autre sur sa hanche. Les aventures extraordinaires du Gardien ! Puis il eu un léger rictus avant de hocher la tête de droite à gauche, en signe négatif d'une si mauvaise idée, si hypocrite. Il regarda Azores dans les yeux, observant ses légères tâches de rousseur courir sur son visage. Tout avait toujours eu l'air facile pour elle, et Saül n'avait jamais vraiment su si elle cachait quelque chose où si elle était naturellement si simple, ce qui était heureux pour elle, certainement pas une critique négative.

Je... Je pense que ce ne sera pas pour demain, de toute façon. Je pourrais demander à ma mère de m'apprendre le tricot sinon... Elle disait souvent que ça lui vidait l'esprit... Enfin. Il se leva cherchant une nouvelle cigarette avant de se rappeler qu'il n'en avait plus et ronchonna tout seul, juste un instant. Au fait, tu as mangé ? Tu veux que je t'attende, qu'on retourne là-bas ?... Il va bientôt être l'heure, même si je papoterai bien toujours un peu d'art à côté de toi. Dans le doute, Saül ne préférait pas être celui qui prendrait la décision finale. Son petit côté gentleman, peut-être ; ou celui qui a peur de faire de travers, plutôt. Si elle ne souhaitait pas y retourner, il avait encore de quoi discuter quelques minutes de toute façon. Il était curieux que pour une fois, ce soit lui qui découvre des choses sur Azores, et non dans le sens inverse.



Spoiler:
 

________________
Saül batifole en #778899

Azores Lullaillaco
« To be Beautiful is to be almost Dead »

MESSAGES  : 273
POINTS  : 3335
PRÉSENTATION   : Art is Destruction
FICHE DE LIENS  : Art is Creation
DATE D'INSCRIPTION  : 18/10/2015


Is this a substance much like bullshit? | Azores | Avril 125 Empty
MessageSujet: Re: Is this a substance much like bullshit? | Azores | Avril 125   Is this a substance much like bullshit? | Azores | Avril 125 Empty10.12.15 1:36 par Azores LullaillacoCiter Editer Supprimer 

Azores se redressa sur son siège et se pencha et s’inclina dangereusement vers le Gardien. Ses yeux sombres firent le tour des traits vieillissant de son visage, une main vint même agripper sa mâchoire, fermement, alors que l’autre prenait appuie sur l’accoudoir. C’était si simple, tellement simple. Elle ne possédait ni famille ni attachement. Même ses plus belles œuvres ne lui arrachaient pas le cœur. Elle vivait de manière incontrôlée, excessive et sans lendemain. Saül ne pouvait pas se le permettre, ou du moins il ne se laissait pas aller, les responsabilités du Gardien, celle de l’Homme Parfait, pesaient lourdement sur ses frêles épaules d’homme. Azores le plaignait un peu quand elle le voyait enchainer à ses principes, à ses pensées poisons. La Maitresse d’Art se tortilla et se posa sur le bout des cuisses de l’homme. Jambe croisée, légère et sans gêne, puis soupira grossièrement, mimant une expression de découragement.

« Le problème avec l’écriture, c’est que l’on pense beaucoup mais écrit lentement. » Elle sourit puis croisa les jambes dans son équilibre précaire. « Cela dit tu peux toujours coucher sur papier ce qu’il te passe par la tête. »

Mais c’était moins instinctif, moins direct. L’artiste se leva finalement, replaça sa longue jupe. Elle tendit les bras devant elle, les étira un moment avant de les laisser retomber le long de son corps. Sa tête fut lourde et tomba vers l’arrière, alors ses yeux purent voir Saül se lever, ronchonner. Un sourire apparut sur ses lèvres quand elle se souvint du tas de petites cigarettes étalées au sol.

« Je ne mangerai pas. » Pas tout de suite du moins. Plus tard, sans doute, elle s’empiffrerait. « Nous devrions y retourner. »

Mais avant, elle se tourna proprement vers le Gardien, fit un pas vers lui, lui murmura sur le ton de la confidence :

« Mais si tu veux discuter d’art, peindre, tricoter, d’exprimer, tu es le bienvenus chez moi. Mieux vaut que tu exposes tes émotions sur une toile que sur de pauvres garnements du troisième niveau. »

Son ton était doux, et Saül devait suffisamment la connaitre que son message possédait aucune connotation particulière. Azores joua avec ses propres doigts, nerveusement, et quitta le balcon pour retourner à son poste. Aux côtés des quatre autres dirigeants de Pelagia.


[Saül je t’aime. Plutôt que de juste papoter, j’ai décidé de clore ici ! Comme ça si on en a la possibilité on pourra toujouuuurs faire un autre rp :D et je suis désolée de t’avoir fait atteeeeendre. ]

________________

    Is this a substance much like bullshit? | Azores | Avril 125 JeWvQ6j Is this a substance much like bullshit? | Azores | Avril 125 UOKwepx  


« »



Is this a substance much like bullshit? | Azores | Avril 125 Empty
MessageSujet: Re: Is this a substance much like bullshit? | Azores | Avril 125   Is this a substance much like bullshit? | Azores | Avril 125 Empty par Contenu sponsoriséCiter Editer Supprimer 

 
Is this a substance much like bullshit? | Azores | Avril 125
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Escalus :: 
DIVERTISSEMENTS
 :: Archives :: Univers 2
-




Ewilan RPG