# Top site 1
# Top site 2
# Top site 3
# Top site 4
# Top site 5
Staff :
# Profil
# Contacter
# Présente
# Profil
# Contacter
# Présent
Prédéfinis : en voir +
   
   
08
08
News — Les groupes : Magnus et La Compagnie sont fermés. Merci de privilégier les autres groupes.
Toutes les informations sont présentes ici.
News du 21/07 — Mise en place de la mise à jour N°9 juste ici ! Les intrigues sont terminées, le système de quête se simplifie et une nouvelle temporalité verra bientôt le jour.
News du 01/05 — Mise en place de la mise à jour N°8 par-là !
News du 01/04 — Mise en place de la mise à jour N°7 par-là ! Apparition du principe des évents ponctuels ainsi que d'un recensement.
News du 01/03 — Mise en place de la mise à jour N°6, ici. Plusieurs petites nouveautés HRP à découvrir, et un recensement qui se profile pour le mois prochain !
News du 01/02 — Mise en place de la mise à jour N°5, ici. Nous recherchons un animateur n'hésitez pas à postuler ! Découvrez un nouveau système de jeu, en vous rendant là.
News du 15/01 — Les intrigues sont lancées ! Pour en savoir plus rendez-vous ici.
News du 01/01 — Mise en place de la mise à jour N°4, ici. Les intrigues de l'an 125 débute à Pelagia. Découvrez un nouveau système de jeu, ici.
News du 01/12 — Mise en place de la mise à jour N°3, ici. Vous retrouverez des jeux et un nouvel univers, ici.
News du 05/11 — Mise en place d'un mini-évent par le membre Siobhán Balfe. Rendez-vous ici !
News du 01/11 — Mise en place de la mise à jour N°2, ici. Vous retrouverez une tombola, ici. Ainsi que la mise en place de divers jeux sur la CB !
News du 15/10 — Réouverture d'Escalus après 1 an d'absence !
MINI-EVENT | Le bal annuel de la société Corb | 3 Avril 125
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 MINI-EVENT | Le bal annuel de la société Corb | 3 Avril 125


Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« LÉGENDE URBAINE »

MESSAGES  : 1024
POINTS  : 1589
DATE D'INSCRIPTION  : 24/06/2014


MessageSujet: MINI-EVENT | Le bal annuel de la société Corb | 3 Avril 125   05.11.15 20:00 par Le JugeCiter Editer Supprimer 

Le Bal annuel de la société Corb


Le grand sourire pendu aux lèvres qui trônaient devant vous, comme requis dans l'invitation, était celui de M. le PDG de Corb. La salle de bal avait revêtue ses plus belles parures pour épater l'homme aux idées novatrices, ainsi qu'une grande banderole où figurait l'enseigne de la société célébrée. Les invités étaient beaux, certaines robes brillaient tandis que les costumes des hommes pavanaient leur queue de pie de gauche à droite. Les scientifiques pouvaient être parmi les plus distingués si le moment fut bien choisi. Le scintillement d'une coupe de champagne se fit entendre, aussi cinglante qu'une alerte de danger et plongeant la foule dans un silence absolu. Les yeux se rivèrent sur ce sourire que vous aviez déjà repéré.

Mes chers collègues et invités, c'est avec un grand honneur que je déclare le 54ème bal de la société Corb ouvert. Que le festin vous ravisse, et que les danses vous comblent. Merci à tous !

L'homme était austère et sobre, mais sa simple phrase fit l'unanimité. Derrière lui prirent rapidement place deux petits êtres. L'un portait un costume d'un animal méconnu de la couleur du sable, aux poils longs autour du cou et disposant d'une queue. Son maquillage montrait de grandes moustaches peintes sur ses joues et il portait une couronne sur la tête. Le second acolyte était plus petit et son costume à lui était d'un noir profond, outre trois tâches blanches autour des yeux et sur le ventre.

— La compagnie Romane vous présente ses numéros de cirque !
— Préparez vos mirettes, elles vont être époustouflées !
— Oh oui, époustouflées !

Les deux petits hommes se tapèrent dans les mains tel un clap de théâtre et une funambule fit son apparition au-dessus de vos têtes. Au loin, vous voyiez des cages remplies d'animaux aux fourrures brillantes, nouvelles à vos yeux. Il sont exotiques, du moins pour vous, et vous avez hâte de les voir à l'action. Le spectacle commençait et vous y verrez tout ce que vos rêves vous interdisent d'imaginer. La soirée débutait enfin réellement ; en parallèle de la scène l'orchestre faisait rugir ses instruments vous berçant dans une ambiance jazzy-swing pour les quelques heures qui suivraient.
Dans un coin, l'homme sans visage est là. Il vous observe et attend que vous fassiez un faux pas pour sauter à votre gorge.
Il a toujours aimé les soirées mondaines, elles sont de celles qui font éclater les vérités.


Informations

Date : 3 Avril 125.
Lieu : La salle de Bal.
Participants : Le bal est réservé aux invités. Ces derniers sont obligatoirement du niveau 1 et faisant partie d'une des sociétés. Le Conseil est également le bienvenue, ainsi que sa famille. Chaque invitation est distribuée avec un "plus un", au choix de l'invité (y compris hors niveau 1 et/ou entreprise).
Contenu de l’invitation : Vous êtes invités au bal de la société Corb le 3 avril 125. Tenue de soirée obligée et sourire suspendu à vos lèvres requis.
Thème de la soirée : Il s’agit d’une soirée dansante, de type Jazzy. Un petit orchestre est présent tout le long de la soirée. Un buffet à volonté est également disponible. Il n’y a que très peu de tables et de chaises pour amener tout le monde à se rencontrer et discuter.
Au départ, dans la soirée, et spécialement pour l’occasion, des activités de cirques ont étés mises en place. Spectacle d’animaux venus exprès de la surface (tel que des singes, des oursons, des lionceaux, des serpents ou encore des chiens de nombreuses races - tous de taille raisonnable puisqu'ils doivent entrer dans les batysphères), funambules, jongleurs, etc.

Les interventions du juge sont autorisées, ainsi que les révélations d'indices sur vos secrets, soyez-en conscients !

Comment participer ? Vous devez faire partie des invités. Ce sujet est le sujet commun du mini-event, il n’y a pas d’ordre de passage à suivre mais n'oubliez pas de prendre en compte les réponses précédentes.
Merci de privilégier les réponses courtes et rapides pour que tout le monde puisse participer sans avoir à attendre des réponses, ou devoir lire de longs pavés pour comprendre l'action !
Tous ceux désirant ouvrir un sujet annexe au mini-évent le peuvent.

Amusez-vous ♥
Et si vous avez des questions, la boîte MP du Juge ainsi que la Zone réservée sont là pour ça !

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« SELF MADE MAN RAG »

MESSAGES  : 1083
POINTS  : 1405
PRÉSENTATION   : Better Call Saül
FICHE DE LIENS  : I’m not as comfortable being powerless as you are
AUTRES COMPTES : /
DATE D'INSCRIPTION  : 17/08/2014


MessageSujet: Re: MINI-EVENT | Le bal annuel de la société Corb | 3 Avril 125   06.11.15 11:07 par Saül DarwinCiter Editer Supprimer 

Le bal annuel de la société Corb

Avril 125 | Mini-Event


Maman, maman, regarde, ils sont rigolos tu ne trouves pas ?! Le petit garçon montrait du doigt ces animaux aux parures méconnues et aux crocs acérés. Tomás devait trouver que leur forme n'était pas normale, ils étaient bien plus gros que des chats mais avec les oreilles moins pointues. Isobel le tenait par la main, comme tirée par la laisse d'un gros chien de la surface tant le garçon avait envie de tout découvrir. Ce "cirque", il l'aimait beaucoup ! C'était elle qui avait insisté pour emmener le petit avec eux dans la soirée, Saül n'avait pas bronché, tentant toujours de lui faire plaisir ces derniers temps ; mais au fond, il savait que son fils serait une contrainte, dans ce genre d'endroits.

Lorsque la famille Darwin avait poussé la lourde porte de la salle de bal quelques instants plus tôt, plusieurs regards s'étaient retournés ; pour le Gardien, oui, mais aussi pour la beauté étincelante de la femme qui lui agrippait le bras. Toujours est-il que quand Tomás décida qu'il voulait se rapprocher des funambules pour mieux les voir, Saül déposa un baiser sur le creux des lèvres d'Isobel. J'ai des mains à serrer, tu imagines bien. On se retrouve très vite, j'espère que vous vous amuserez, tous les deux. Il lui sourit aussi tendrement qu'il en était encore capable et se retira en direction des quelques personnes qu'il devait aller voir pour parfaire son image, non loin du buffet. Il ne manqua pas de faire un tour de salle du coin des yeux et remarqua quelques visages agréables, tout comme d'autres qu'il se serait bien gardé de croiser...


________________
Saül batifole en #778899

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« To be Beautiful is to be almost Dead »

MESSAGES  : 273
POINTS  : 2118
PRÉSENTATION   : Art is Destruction
FICHE DE LIENS  : Art is Creation
DATE D'INSCRIPTION  : 18/10/2015


MessageSujet: Re: MINI-EVENT | Le bal annuel de la société Corb | 3 Avril 125   06.11.15 14:48 par Azores LullaillacoCiter Editer Supprimer 




Azores aurait pu se rendre seule au bal, mais non.  Elle y allait accompagnée.  
Elle ne s’offusqua pas quand son compagnon ne se montra pas tout de suite, ni lorsqu’elle dut aller le chercher chez lui pour lui rappeler qu’en effet, c’était pour ce soir qu’elle lui avait demandé de venir.  Il dut se préparer, mais élégant comme il était, ce ne fut pas bien long ni compliqué.  Elle avait même glissé, dans la pochette de son veston, une boutonnière d’orchidées agencée à la broche de ses cheveux.  Comme il était beau, l’héritier Dylman, même si l’artiste trouvait que le noir n’était pas la couleur qui lui allait le mieux.  Pour sa part, Azores portait une robe longue et étroite à la mode asiatique –ou du moins celle dont Pelagia se souvenait- brodée de dentelle et avec un col chinois dissimulant quelques marques qu’elle ne désirait pas partager avec autrui.  

Juste avant d’être accueillis par la soirée festive, Azores avait pris soin, sans gêne devant le garçon qui l’accompagnait, de consommer une quantité signifiante d’essence.  Assez pour faire crever n’importe quel nouveau mais elle, ça ne faisait que la mettre dans l’ambiance.  Une fois sur place, accrochée au bras de l’homme, comme un bouclier qui empêchait les intrus de commencer une discussion, elle se dirigea vers les bêtes de foire exposées –Ça aurait pu être le buffet, mais.  Agitée, ses doigts pianotant sur le tissu sombre du costume de son compagnon, elle lui glissa :

« D’après toi, Gil, lequel d’entre eux est le plus dangereux ? » Lui si instruit et érudit, devait sans doute le savoir !  

________________

     

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« PELAGIA »

MESSAGES  : 869
POINTS  : 3252
PRÉSENTATION   : House by the sea.
FICHE DE LIENS  : Take the picture from the gold frame.
AUTRES COMPTES : Raleigh Cohen
DATE D'INSCRIPTION  : 13/07/2014


MessageSujet: Re: MINI-EVENT | Le bal annuel de la société Corb | 3 Avril 125   06.11.15 22:00 par Gil DylmanCiter Editer Supprimer 




Azores avait dû venir tambouriner à sa porte pour lui rafraîchir la mémoire : ce soir, il y avait le bal de Corb, et en tant que membre du niveau 1, il était bien évidemment « convié » à l’événement. Loin d’être enchanté, il avait pourtant pris sur lui, s’était préparé et avait une fois de plus abandonné Lâcheur à son triste sort et suivi la membre du Conseil jusqu’à la salle de bal. La même salle où il verrait sûrement son père, qui lui avait dit de faire les choses bien, pour une fois, d’emmener quelqu’un de bien.
Quelqu’un de fiable. Certainement pas Azores, en somme, et c’était uniquement pour ce côté aléatoire que Gil avait accepté son invitation.

Il n’avait rien dit quand la jeune femme avait pris de l’Essence. C’était ses affaires, pas les siennes. Il ne cautionnait pas, approuvait encore moins, mais se taisait.

La salle était bondée quand ils arrivèrent. Chose normale. Un rapide coup d’œil lui apprit que ses parents n’étaient pas là. Pas encore, sans doute, il ne les voyait pas louper une telle occasion. Il la suivit, tranquillement, jusqu’aux cages où les animaux étaient enfermés, laissant Azores s’agripper à son bras. Fauves et autres créatures certainement, Gil fouillait dans les souvenirs que les livres lui avaient laissés pour trouver le nom de toutes les bêtes qui étaient là.
Il en reconnaissait quelques-unes, illustrées dans les encyclopédies. Pour répondre à Azores, il haussa les épaules.

« Regarde les dents. Tu as déjà vu un chat ? Multiplie ça par dix ou quinze, et voilà. »

D’énormes chats qui pourraient facilement arracher un bras et quelques têtes s’il n’y avait pas les barreaux de la cage.

« Par contre, pour te dire leurs noms, j’attendrai que ça me revienne, si ça me revient. »



________________
Calomnie en #669999
— Poulpe à votre service.


Spoiler:
 

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« La marquée »

MESSAGES  : 1493
POINTS  : 1720
PRÉSENTATION   : Jalousie dévastatrice.
FICHE DE LIENS  : Le sang sur ses mains.
AUTRES COMPTES : Wanda Le Gall
DATE D'INSCRIPTION  : 10/07/2014


MessageSujet: Re: MINI-EVENT | Le bal annuel de la société Corb | 3 Avril 125   07.11.15 0:35 par Siobhán BalfeCiter Editer Supprimer 


Sous la voute de la salle de bal se tenait des funambules assis sur leurs cordes attendant le signal d’envoi pour débuter le spectacle. La scientifique les observait la tête penchées, elle se demandait si l’un d’entre eux allait tomber de son piédestal. Une animation qui ne serait pas tellement approprié pour cette soirée.
Elle jetait un coup d’œil à monsieur Le Roy son cavalier pour la soirée, le costume lui allait bien. Si seulement il pouvait sourire un peu. L’envie de lui lancer une savate grondait dans ses doigts qui tenaient sa pochette.
« Pour ce soir ce sera Siobhán monsieur Le Roy. » Glissait-elle tout de même, pour éviter tout imper.
Pour ce soir, aucune ne mèche filerait de son chignon cranté, qui couvrait une légère partie de son front. Même si le froid qui s’installé le long de son échine allait être plus compliqué à contenir.
Un rapide mot glissé à l’encontre de son cavalier pour lui demander de se mêler à la foule et de rencontrer des gens. Elle lui faisait part, qu’elle avait des mains à serrer et la bise à faire pour d’autre.
Siobhán cherchait du coin de l’œil son beau-frère, espérant qu’il ne c’était pas fait la malle dès le départ. Elle soupirait, et aller rejoindre les autres directeurs de service.
Les bruissements de sa robe rouge sang s’arrêtait net quand elle aperçue le gardien, non loin de là.
Son sang ne fit qu’un tour, lui glaçant le dos qui était déjà dénudé par la forme de sa robe. S’obligeant à planté un sourire courtois et rigueur sur ses lippes.
Les épaules en arrière et le dos droit, elle s’avançait vers monsieur Darwin.
« Gardien, quel surprise de vous voir ici. Moi qui aurait cru que le conflit d’intérêt qui s’interpose avec Corb vous aurez amené à ne pas passer ses portes. J’espère toutefois que vous serez à votre aise ici. » S’adonnait-elle à des formalités mondaine le plus banalement possible au monde.
« Vous êtes venu seul ? » S’aventura-t-elle à lui demander.

________________
#yoshi et le pénis disparu - 16/03/16
Siobhán pinaille en #86b6cc



avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« PELAGIA »

MESSAGES  : 393
POINTS  : 1736
PRÉSENTATION   : I mean this.
FICHE DE LIENS  : Everybody means something.
AUTRES COMPTES : Gil Dylman
DATE D'INSCRIPTION  : 27/07/2014


MessageSujet: Re: MINI-EVENT | Le bal annuel de la société Corb | 3 Avril 125   07.11.15 13:13 par Raleigh CohenCiter Editer Supprimer 




« Si vous insistez. »

Arsène ne voyait pas l’intérêt d’appeler sa supérieure par son prénom uniquement pour cette soirée, si ce n’était pour elle de bien se faire voir. Le décor autour de lui le laissait indifférent, bien qu’il n’en eût jamais vu de tel auparavant. Pour lui, l’événement entier n’avait d’intérêt pour ses participants que de pouvoir se faire bien voir des autres personnes. Rien qui ne l’intéressât lui, il avait simplement envie de partir.
Il ne broncha pas quand elle partit à la rencontre d’une personne qu’il ne connaissait pas. Tant mieux, s’il ne la connaissait pas. Pour sa part, Arsène la laissa partir sans la suivre, se contentant de se mettre en retrait près des fenêtres. Un point de vue sur l’extérieur.

Un paysage à regarder pour oublier l’atmosphère étouffante de la salle malgré ses dimensions presque indécentes. Il y avait trop de monde autour de lui. Trop de gens qui pouvaient avoir envie à un moment ou à un autre de venir lui parler. Nerveux, il se mit à triturer le bout de ses manches et à gratter les peaux mortes autour de ses ongles.
Il regardait par l’une des fenêtres, oubliant Siobhán Balfe et la laissant à sa conversation qui avait sans doute commencé de manière un peu raide.

Arsène s’était trouvé un coin tranquille duquel il espérait ne pas avoir à bouger avant la fin de la soirée.



________________
Interagit en #4682b4
— Clone du Poulpe à votre service.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« PELAGIA »

MESSAGES  : 290
POINTS  : 623
PRÉSENTATION   : Hiéroglyphe
FICHE DE LIENS  : Livre des Morts
AUTRES COMPTES : Aucun
DATE D'INSCRIPTION  : 20/10/2015


MessageSujet: Re: MINI-EVENT | Le bal annuel de la société Corb | 3 Avril 125   07.11.15 16:16 par Eirlys S. HilbilgeCiter Editer Supprimer 

Le sourire aux lèvres, son masque soigneusement posé contre son visage, Eirlys avait revêtu son plus beau costume de poupée. Sa longue robe couleur d'orage descendait de ses épaules à ses pieds, marquant sa taille fine, dévoilant parfois, dans un tombé de bretelle, une épaule blanche. Ses cheveux méchés de perles d'or étaient relevés en un chignon lâche dont quelques mèches tombaient en boucles sur sa nuque. Des plumes de paon importées terminaient la tenue et la coiffure. Autour d'elle, dorures, banderoles et costumes bariolés. Invités et prestataires se mêlaient dans une cacophonie de couleurs et de tissus. Les lumières, chatoyantes mais douces tentaient tant bien que mal d'uniformiser l'ensemble mais n'arrivaient qu'à mettre en exergue les différences.

Une fois son carton montré au portier et son sac laissé au vestiaire, la jeune femme abandonna momentanément Selena pour faire son « tour des mains ». Elle remarqua avec surprise Gil, morose, quittant la Dame Lullaillaco. Certes, il avait fait des lettres, il était donc artiste, quelque part, mais elle n'avait jamais pensé qu'ils puissent se connaître. Après, elle, était venue avec une fille plutôt que de se rendre au bras de son fiancé – qui serait probablement là de lui-même – donc on pouvait le lui pardonner. Cherchant à aller le saluer, elle passa devant Arsène assit dans un coin. Sans le déranger, elle lui dédia un sourire et s'enfonça un peu plus dans la foule. Le Gardien et sa famille étaient près des Bêtes. Elle ne les dérangea pas, cherchant, par association d'idée, De Malaussène dans la foule. Une femme tirée à quatre épingle s'approcha de l'homme du conseil, écartant toute possibilité de faire connaissance et la jumelle retourna dans l'anonymat de la foule, attrapant au passage deux coupes de champagne. Ses habitués à elle se faisaient attendre. Cela n'avait pas d'importance, elle avait assez à regarder avec les funambules et les merveilles de la surface. Elle se demanda ce que cela pouvait bien faire d'avoir un ciel au dessus de la tête. Une immensité vide au lieu des mètres cube d'eau. Elle se demanda ce que le philosophe Wells pouvait bien y penser. Et puis, elle prit une gorgée d'alcool et sourit à son voisin.

« Une soirée qui s'annonce pleine de promesses, vous ne trouvez pas ? »

On ne pouvait en attendre moins de Corb, la plus paradoxale des entreprises, dont le but quasi divin était de soigner d'une part et de détruire d'autre part, par la médecine et les essences.

________________
Règles de Maât
Juge en grey
Jauge en chocolate
Joue en goldenrod

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« PELAGIA »

MESSAGES  : 99
POINTS  : 587
PRÉSENTATION   : never met a girl like you before
FICHE DE LIENS  : i want you to whisper to me
DATE D'INSCRIPTION  : 02/11/2015


MessageSujet: Re: MINI-EVENT | Le bal annuel de la société Corb | 3 Avril 125   07.11.15 17:46 par Séléna MaverickCiter Editer Supprimer 

Tu ne serais probablement jamais venue si ça n'avait pas été Eirlys qui te l'avait demandé. Oh, ton paternel avait bel et bien reçu une invitation, lui qui gérait tant d'importations de la surface, mais ce dernier avait préféré y emmener Timothy, parce qu'un esprit de PDG, ça s'entraîne dès le plus jeune âge. Pauvre Timothy. Tu es passée par là toi aussi, quand les espoirs de votre père était encore sur tes épaules. Tu t'étais donc attendue à passer la soirée seule, ou bien serais-tu sortie en ville ? Tu ne le sauras jamais, grâce à Eirlys. Grâce ou à cause, tout dépendra de la soirée en question.

Vêtue d'une robe de ton cru couleur pastelle et dont le col montait jusque dans ton cou, mettant en valeur tes épaules, tu as pris soin de remonter tes cheveux en un chignon artistique, donnant l'impression d'une énorme rose épinglée sur ta tête. Pour une fois, tu restes assez sobre dans tes accessoires, te contentant d'un collier et de quelques bracelets en argents, sans oublier une multitudes de perles nacrées vertes et argents qui parsèment tes cheveux.

Sourire aux lèvres, tu pénètres dans la salle de bal aux côtés de ton amie, curieuse de découvrir ce qui a été prévu pour l'occasion. Tu déchantes légèrement en la voyant t'abandonner afin de pratiquer ce rituel incessant des serrages de mains et des salutations hypocrites mais nécessaires au bon fonctionnement du milieu. Tu jettes un regard sur l'assemblée présente, reconnaissant certains visages, ceux que tu as l'habitude de voir à ce genres d'événements, puis ton attention se porte sur les "distractions" offertes. Attrapant une coupe de champagne, tu te diriges doucement vers ces pauvres bêtes servies en pâture à la Haute société, lançant un sourire radieux à un jongleur sur le chemin, manquant de déconcentrer ce dernier. Tu observes vaguement ces petites choses enfermée, avant de lancer un nouveau regard sur la foule. Finalement, tu les vois. Ton père et ton frère. Le premier en pleine discussion avec des collaborateurs, et le second ne demandant qu'à aller voir les funambules et les animaux de la surface, désespéré et sujet à un ennui profond. Il semble également te remarquer, et tu lui lances un sourire d'encouragement, levant ta coupe en son honneur, ce à quoi il sourit et répond en levant son verre de jus d'orange.

C'est alors qu'une voix vient capter ton attention, se demandant le potentiel de dangerosité de ces bêtes-là. Tu ne peux t'empêcher te tourner la tête vers le duo qui s'approche de toi, reconnaissant l'un des membres du Conseil par la même occasion. Tu ne te retiens pas de participer à leur conversation, cherchant les informations dans ta mémoire. « Les gros chats, ce sont des lions, et les autres qui ressemblent à des peluches, ce sont des ours il me semble. Enfin, en l’occurrence, ce ne sont que leurs petits, ici présents ... » Tu continues sur ta lancée en jetant un œil vers les autres créatures un peu plus loin. Tu crois reconnaître ce qui s'appelle des singes ? Et des chiens également, tous différents, tu ne connais pas les détails sur les différentes races qui les composent par contre. Buvant une gorgée de champagne, tu commences à te demander où a bien pu passer Eirlys.

________________
Séléna analyse en teal.


Long live the pioneers.
Rebels and mutineers.
Go forth and have no fear.
Come close and lend an ear.



avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« SELF MADE MAN RAG »

MESSAGES  : 1083
POINTS  : 1405
PRÉSENTATION   : Better Call Saül
FICHE DE LIENS  : I’m not as comfortable being powerless as you are
AUTRES COMPTES : /
DATE D'INSCRIPTION  : 17/08/2014


MessageSujet: Re: MINI-EVENT | Le bal annuel de la société Corb | 3 Avril 125   08.11.15 12:57 par Saül DarwinCiter Editer Supprimer 

Le bal annuel de la société Corb

Avril 125 | Mini-Event


Saül trônait près du buffet à écouter deux grands hommes échanger sur la situation économique de la cité. Le genre de conversations auxquelles il se devait d'être attentif, afin d'en faire son rapport au Conseil. L'avis des concitoyens était important. Mais au fond, il aimerait être tiré de ces obligations peu intéressantes. Il laisse son regard se porter en direction des animaux pour y retrouver sa femme et son fils, devant les cages, à les observer. Beaucoup de personnes semblaient intriguées par ces bêtes, à commencer par sa compagne conseillères, Mlle Lullaillaco. Le Gardien fit donc signe à ces hommes qu'il devait aller rejoindre quelqu'un plus loin et leur souhaita un excellent bal. En s'approchant en direction des bêtes, il est intercepté. Sauvé ?

Ah. Bonsoir à vous aussi, Mlle Balfe. Merci pour votre considération, c'est très difficile de se retrouver entouré par ces médecins, ces chimistes... Brrrr. Mais il faut bien faire avec. Il avait mimé un frisson pour embêter la scientifique et avait au passage stoppé net sa course pour rejoindre sa famille. Il avait repensé plusieurs fois à leur dernière rencontre, mais jamais à voix haute, ce qu'il faisait qu'en cet instant, Saül Darwin ne savait pas trop quoi penser de cette femme et de ses intentions. Il se contenta alors de lui sourire, en se demandant toujours dans un coin de sa tête ce qui était arrivé à sa sœur. Mais l'heure était à la fête, alors il s'en ferait rien ce soir. Oh non je suis là avec... Machinalement son bras se leva en direction de Mme Darwin. Ma femme. Et mon fils. Oui, s'il avait souhaité renouveler la fin de sa dernière rencontre avec Siobhán, Saül venait certainement de tout foutre en l'air sans vraiment s'en rendre compte. Puis ce n'est pas comme s'il allait subitement reconquérir sa femme...


________________
Saül batifole en #778899

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« To be Beautiful is to be almost Dead »

MESSAGES  : 273
POINTS  : 2118
PRÉSENTATION   : Art is Destruction
FICHE DE LIENS  : Art is Creation
DATE D'INSCRIPTION  : 18/10/2015


MessageSujet: Re: MINI-EVENT | Le bal annuel de la société Corb | 3 Avril 125   08.11.15 14:17 par Azores LullaillacoCiter Editer Supprimer 




Elle regarda donc les dents !  De quoi impressionner n’importe qui, ou presque.  Azores poussa une onomatopée de fascination.  Elle se montrait facile à émerveiller, sinon le monde serait bien plat et ennuyeux.  L’énergie de l’Essence circulant dans ses veines, elle laissait ses doigts triturer distraitement le bras de son compagnon.  L’artiste écouta le jeune érudit qui n’élabora pas tant, mais afficha un sourire accompagné d’un hochement de tête, reposant à nouveau ses yeux absents sur les créatures.  Les petites choses brunes, là, elles étaient particulièrement adorables.  Insouciante, inconsciente, Azores approchait un bras des barreaux, prête à y passer sa main, quand une jeune fille surgit, la faisant s’arrêter dans son mouvement.  

Des lions, des petits ours, et toutes sortes de créatures.  Les taches de rousseur qui parsemaient son visage se plissèrent sous son sourire.  Appuyée sur son compagnon –Il aurait dû rester caché plutôt que de l’accompagner, elle acquiesçait face à ses noms qu’elle ne saurait pas tous retenir.  Lion et petit ours, néanmoins, seraient le duo qu’elle garderait à l’esprit.  Pour un temps, néanmoins.  

« Et donc, quel est le plus dangereux ? » Dit-elle à l'intention de son compagnon et de la jeune rousse toute aussi pleine de ressources. Car si elle savait à présent leur nom, elle ignorait toujours laquelle de ces bêtes étaient la plus mortelle.  


________________

     


Dernière édition par Azores Lullaillaco le 08.11.15 14:56, édité 1 fois

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« PELAGIA »

MESSAGES  : 869
POINTS  : 3252
PRÉSENTATION   : House by the sea.
FICHE DE LIENS  : Take the picture from the gold frame.
AUTRES COMPTES : Raleigh Cohen
DATE D'INSCRIPTION  : 13/07/2014


MessageSujet: Re: MINI-EVENT | Le bal annuel de la société Corb | 3 Avril 125   08.11.15 14:25 par Gil DylmanCiter Editer Supprimer 




Son regard se balada dans la salle encore une fois, laissant les animaux dans leurs cages de côté l’espace de quelques secondes. Non. Ses parents n’étaient toujours pas là. Avec de la chance, ils ne viendraient pas. Gil n’en espérait pas tant, mais l’idée de ne pas sentir le regard lourd de reproches de son père sur sa nuque toute la soirée durant ne pouvait la rendre que plus intéressante encore. Un sourire se dessina sur ses lèvres et il revint aux fauves enfermés.
Même derrière les barreaux, ils restaient intimidants, impressionnants. Ils l’étaient beaucoup moins sur les illustrations des encyclopédies qu’il feuilletait lors de grands moments d’ennui entre deux livres à ranger dans la bibliothèque paternelle. Les illustrations ne détaillaient pas les dimensions de tels animaux. Les invités n’avaient plus qu’à espérer que les cages soient assez solides.

Les noms finirent par lui revenir, il en détailla quelques-uns à Azores dont la question ne se fit pas attendre. Lequel était le plus dangereux ? Le sourire de Gil s’élargit encore légèrement. Tout dépendait de ce qu’on appelait dangereux, et de l’endroit où on croisait l’animal en question, mais la jeune femme n’avait certainement pas envie de s’embêter avec tous ces détails.

D’un vague mouvement de tête, il désigna le lion.

« Le lion. Ses pattes font facilement la taille de ta tête, je te laisse imaginer les dégâts qu’il causerait si le verrou de la cage lâchait. »



________________
Calomnie en #669999
— Poulpe à votre service.


Spoiler:
 

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« La marquée »

MESSAGES  : 1493
POINTS  : 1720
PRÉSENTATION   : Jalousie dévastatrice.
FICHE DE LIENS  : Le sang sur ses mains.
AUTRES COMPTES : Wanda Le Gall
DATE D'INSCRIPTION  : 10/07/2014


MessageSujet: Re: MINI-EVENT | Le bal annuel de la société Corb | 3 Avril 125   08.11.15 14:49 par Siobhán BalfeCiter Editer Supprimer 


Qu’elle a l’air potiche avec ce sourire scotché aux lèvres, elle en arrivait même à râper sa lippe inférieure avec ses dents. Elle devait faire un choix, au lieu d’osciller ainsi. Un pied entre chaque camp.
La pique lançait à son encontre l’obligea à rire légèrement au gardien.
L’une des mains sur sa bouche, et l’autre contre son ventre, elle faisait semblant de se calmer. Avant de reprendre avec beaucoup plus de sérieux une pique lancée directement contre lui.
« Allons donc. Personne ne va vous disséquer. » Lâchait-elle pour détendre l’atmosphère.
Pourtant elle avait l’impression que quelqu’un s’amuser à planter des petits couteaux dans sa chair, comme si sa colonne vertébral mise à nue était pellée comme un oignions.
« Oh je vois vous seriez donc un lion… Dominant et majestueux. Il vous en manque juste la pilosité. » Murmurait-elle alors doucement. Elle inspirait à plein poumon. « Excusez-moi j’ai d’autres personnes à aller saluer. »
Elle lui tournait le dos, à la vue de cette tignasse rousse. Attrapant une coupe de champagne en route elle s’arrêta en voyant la plante verte en costume, Arsène. Elle soupira longuement.
Un signe de main en sa direction pour qu’il se mêle à la foule.
« Oh je remarque les rejetons des animaux terrestre vous intéresse ? » Questionnait-elle la rousse inconnue (Séléna).  « Vous êtes ? Je n’ai pas souvenir de vous avoir déjà rencontré. » Questionnait la jumelle de la Déité.
Son regard dévié sur les cages, un coup d’œil à l’un des dompteurs, elle lui faisait comprendre que l’un des premiers spectacles pouvait commencer. A savoir, libérer un magnifique capucin pour qu’il aille à la rencontre des invités.
Un privilège de faire partie des organisateurs de la soirée –en quelque sorte, c’était surtout son porte-monnaie qui l’était.
« Il faut croire que cette années, les rousses sont à l’honneur. » Glissait-elle alors comme tentative d’humour.
Elle se décala d’un pas et fit un geste à Azores qu’elle voyait de loin, qu'elle la remarque. Siobhán fini par se déplacer et la salua en lui faisant la bise.

________________
#yoshi et le pénis disparu - 16/03/16
Siobhán pinaille en #86b6cc



avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« PELAGIA »

MESSAGES  : 393
POINTS  : 1736
PRÉSENTATION   : I mean this.
FICHE DE LIENS  : Everybody means something.
AUTRES COMPTES : Gil Dylman
DATE D'INSCRIPTION  : 27/07/2014


MessageSujet: Re: MINI-EVENT | Le bal annuel de la société Corb | 3 Avril 125   08.11.15 19:09 par Raleigh CohenCiter Editer Supprimer 




Siobhán – comme elle tenait tant à ce qu’il l’appelât pendant cette foutue soirée – lui fit un signe de la main, comme pour l’inciter à se mêler à la foule sinon à la rejoindre et à prendre part à la conversation qu’elle avait entamée avec ce parfait inconnu. Bien loin de correspondre à ses envies actuelles, Arsène préféra ignorer cette demie injonction et resta bien campé près de sa fenêtre, les mains jointes derrière son dos. Peut-être devrait-il penser à prendre un verre sur l’un des plateaux que des majordomes tenaient en circulant dans toute la pièce.
Pour se donner un air occupé, ou quoi que ce soit d’autre pourvu que cela lui épargnât une conversation dont il n’aurait jamais voulu.

Un soupir échappa au chimiste. Il ne comptait de toute façon pas rester là jusqu’à la fin. Trop de monde. Trop de gens et de conversations potentielles pour que le lieu lui convînt d’une manière ou d’une autre. Les foules n’étaient pas son fort. Il préférait le calme et le silence d’un laboratoire alors que tout le monde est parti.
Il préférait les endroits déserts.

Arsène sursauta légèrement quand la personne à côté de lui parla. Visiblement, c’était bien à lui que cette personne s’adressait. Lui qui avait tant espéré pouvoir échapper à n’importe quelle conversation semblait mal parti pour. Haussant vaguement une épaule, il regarda ailleurs.

« Cela dépend du point de vue. Personnellement, je préférerais m’en passer. »



________________
Interagit en #4682b4
— Clone du Poulpe à votre service.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« PELAGIA »

MESSAGES  : 290
POINTS  : 623
PRÉSENTATION   : Hiéroglyphe
FICHE DE LIENS  : Livre des Morts
AUTRES COMPTES : Aucun
DATE D'INSCRIPTION  : 20/10/2015


MessageSujet: Re: MINI-EVENT | Le bal annuel de la société Corb | 3 Avril 125   09.11.15 10:27 par Eirlys S. HilbilgeCiter Editer Supprimer 

Elle semblait attirée par ceux que les néons repoussaient, les créatures de l’ombre. Loin de la vexer, cette remarque sur elle-même l’amusa avant qu’elle ne se souvienne que Seisyll aussi détestait les mondanités et qu’elle continuait probablement à chercher son pareil derrière chaque porte. Il fallait qu’elle arrête. Il fallait qu’elle aille de l’avant. Gardant son plus beau sourire sur son plus joli masque, la jeune femme tendit sa seconde coupe à son interlocuteur.
 
« Vous n’aimez pas les promesses Monsieur Le Roy ? »
 
C’était sa voix qui l’avait trahie et avait rappelé à la jeune femme cet étudiant en chimie de leur milieu qu’elle croisait parfois quand elle attendait son frère à la sortie des cours. A part son nom et ses intonations si particulières, elle ne se rappelait pas de grand chose de lui, c’était un contact flou, une image sur un livre de graduation. Elle laissa son regard errer sur le spectacle, remarquant Selena en bonne compagnie. Elle irait la voir plus tard, quand ce beau monde se serait dissipé et que son amie pourrait lui faire un rapport de ce qu’elle avait remarqué. En attendant, faute de mieux, elle allait converser avec la porte de prison. Ce n’était pas comme si elle n’avait pas l’habitude.
 
« Avouez tout de même que l’on n’a pas souvent l’habitude d’admirer la faune de la surface. »

________________
Règles de Maât
Juge en grey
Jauge en chocolate
Joue en goldenrod

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« SELF MADE MAN RAG »

MESSAGES  : 1083
POINTS  : 1405
PRÉSENTATION   : Better Call Saül
FICHE DE LIENS  : I’m not as comfortable being powerless as you are
AUTRES COMPTES : /
DATE D'INSCRIPTION  : 17/08/2014


MessageSujet: Re: MINI-EVENT | Le bal annuel de la société Corb | 3 Avril 125   09.11.15 12:33 par Saül DarwinCiter Editer Supprimer 

Le bal annuel de la société Corb

Avril 125 | Mini-Event


Après tout juste quelques secondes en sa compagnie, Saül était toujours incapable de savoir s'il était sauvé avec elle, ou au contraire perdu au fond d'un lac, un boulet en métal accroché au pied. Il lui sourit à ses piques et lorsqu'elle prit la fuite, il lui lança, sans attendre de réponse de sa part : Si je suis un lion, vous, qu'êtes-vous ? Siobhán était déjà loin, et il était hors de question qu'il n'aille la rejoindre - de toute façon, il se doutait déjà que sa curiosité et quelques autres de ses attributs le pousseraient à retourner vers elle, plus tard dans la soirée. A la place il s'avança vers sa femme, qui, dès qu'elle vit Saül arriver fit marche arrière en direction du buffet et d'une amie, femme d'un ancien collègue de Magnus. Elle le fuyait, c'était à peu près clair.

S'il rejoignait Siobhán et les quelques personnes qui l'entouraient, elle penserait qu'il la suit, encore. C'était donc hors de question. Saül se tourna ainsi vers les deux personnes qui discutaient de la faune terrestre (Eirlys & Arsène), seuls mots qu'il avait réussi à discerner, et se présenta. Bonsoir, Saül Darwin ! Le spectacle vous plait, j'espère ? Il est vrai que ce n'est pas courant de faire venir des animaux de là-haut, mais comme nous les connaissons peu, cela pourrait être dangereux. Voyez la bête là-bas ? Il montra un des oursons du doigt. Adulte, il fait la hauteur d'au-moins trois hommes, et ses griffes et crocs sont bien plus grands ! Encore une fois, le Gardien avait besoin d'expliquer ses choix à la foule. Il n'avait pas participé à l'organisation de cette fête, mais il avait signé les décharges autorisant ces animaux à être descendus. Alors il connaissait quelques anecdotes intéressantes sur ces derniers, bien qu'un peu "hyperbolées".


________________
Saül batifole en #778899

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« LÉGENDE URBAINE »

MESSAGES  : 1024
POINTS  : 1589
DATE D'INSCRIPTION  : 24/06/2014


MessageSujet: Re: MINI-EVENT | Le bal annuel de la société Corb | 3 Avril 125   09.11.15 14:25 par Le JugeCiter Editer Supprimer 

Petit, pesant tout juste 3 ou 4 kilogrammes, Sergueï était un capucin intéressant. Noir et beige, on le considérait souvent comme mignon, doux, mais ses longues canines venaient vite briser cette image du petit animal à adopter, un tant soit peu que l'on prenne le temps de se pencher sur ces dernières. Il était dans la compagnie Romane depuis plusieurs années maintenant, et il avait appris tant de choses qu'il mangeait à table avec les funambules, avait son propre lit, et qu'on lui lisait une histoire chaque soir. Oui, Sergueï était intelligent.

Pourtant, comme chaque espère se rapprochant de l'homme, Sergueï était manipulable ; ce que l'homme sans visage ne se retint pas d'utiliser à ses fins.

Le numéro de cirque commençait et Sergueï avait été relâché dans la foule, qui commençait à couiner comme des semelles mal cirées. Le capucin se baladait, au sol, debout sur ses pattes arrière. Il grimpait sur une table, se servant dans les petits fours, et ramenant une coup de champagne à son maître, toujours sur scène.
Puis il se rapprocha du groupe de personnes qui discutait devant les cages des plus gros animaux. Il commença à grimper sur la robe rouge flamboyante pour arriver sur l'épaule d'une blonde (Siobhán), puis il lui pinça le nez, tirant avec ses petits mains comme s'il voulait le lui arracher. Le nez étant trop bien attaché à la figure, il se contenta de lui tirer une mèche de cheveux, emportant au passage avec lui quelques fils blonds. Il sauta par la suite en se retenant sur les cuisses d'une autre femme et grimpa jusque dans ses cheveux à elle pour lui voler sa broche (Azores), où il laissa en contre-partie les cheveux de la femme en rouge. Petite lueur blonde.

Ramenant son butin à son maître, l'humain récupéra l'objet brillant entre ses mains et dit : « Oh, je vous prie de l'excuser. Sergueï est joueur et un peu voleur, il dit toujours qu'il n'embête que les personnes qui, comme lui, volent. Mais c'est un singe, peut-on vraiment croire ce qu'il dit ? Ha ! »
L'homme de cirque tendit la broche à sa propriétaire dans une révérence improvisée. Sur son épaule, vous jureriez de voir le capucin rire avec ses grandes dents. Et un peu plus loin, l'homme sans visage aussi, riait.

Tel est pris qui croyait prendre. Murmura-t-il.



Dernière édition par Le Juge le 26.12.15 12:36, édité 2 fois

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« PELAGIA »

MESSAGES  : 99
POINTS  : 587
PRÉSENTATION   : never met a girl like you before
FICHE DE LIENS  : i want you to whisper to me
DATE D'INSCRIPTION  : 02/11/2015


MessageSujet: Re: MINI-EVENT | Le bal annuel de la société Corb | 3 Avril 125   09.11.15 20:39 par Séléna MaverickCiter Editer Supprimer 

Le plus dangereux ? Tu réfléchis à la question tandis que son compagnon semble avoir une idée bien précise sur le sujet. Tu observe un instant les boules de poils que vous avez sous les yeux, avant de commencer ton raisonnement à voix haute. « Les lions sont dangereux, mais plus à cause de leurs crocs que de leurs griffes ... Les ours, eux, sont redoutables pour leurs coups de pattes, leurs griffes sont même bien plus longues que celles de ces fauves ... » Ton regard vagabonde sur les autres animaux présents dans la salle. Les chiens ont une sacrée puissance dans leur mâchoire, mais leur loyauté n'en fait pas forcément des animaux agressifs. Les singes peuvent l'être, pourtant ... Pourtant ce sont d'autres créatures que tu supposes êtres bien plus dangereuses que tout le reste. « Regardez ceux-là, longilignes, la peau lisse et écailleuse, sans pattes et sans paupières. Des serpents. En ce qui me concerne, ce sont ceux-là que je crains le plus. Certains d'entre-eux produisent un venin dont une seule goutte peut tuer dix personnes. » Une vérité plutôt inquiétante quand on y pense, surtout que ces bêtes-là ont tendance à attaquer dès qu'elles se sentent menacées. Cependant, tu gardes un sourire en coin sur les lèvres, comme si la simple idée d'un serpent lâché dans Pelagia t'amusait.

Une nouvelle voix vient interrompre le flot de tes pensées. Te retournant vers ton interlocutrice, tu penses d'abord voir le fantôme de l'ancienne Déité. Il te faut quelques secondes pour te souvenir d'une conversation d'une de tes clientes à l'Atelier, elle qui te parlait d'un sosie d'Yseult travaillant à Corb. Et là voilà donc. « Je crois qu'ils intéressent tout le monde ici-bas, non ? » Un léger sourire, tu balaies du regard la foule qui ne cesse de piailler sur les bêtes en cage. Que doivent-elles penser de vous tous ? Tu te le demandes. Reportant ton attention sur ta nouvelle connaissance, tu lui accordes un sourire avant de te présenter. « Séléna Maverick, je ne fais qu'accompagner Eirlys Hilbilge qui a eu la gentillesse de m'inviter. » Tu pourrais mentionner ton père qui a été invité lui aussi, mais tu n'en as pas envie, elle fera le rapprochement si elle le veut. « Vous faites partie des organisateurs ? » Curieuse Séléna. Autant se renseigner un minimum, comme tu te le dis si souvent. Mais la voilà qui fait une tentative d'humour, et tu ne te retiens pas de jeter un œil sur l'assemblée, remarquant, effectivement, plusieurs compatriotes rousses perdues dans la foule. Tu te penches sur le côté, comme pour lui confier un secret. « Certaines sont plus naturelles que d'autres ... » Et tu souris, à la fois moqueuse et complice.

La conversation aurait pu continuer ainsi, si un mauvais farceur ne s'était insinué au milieu de celle-ci. Trop surprise pour réagir, tu te contentes d'assister au spectacle, impuissante et pourtant amusée de la situation. Tu observes le petit primate sauter d'une femme à l'autre, impossible à stopper dans ses agissements de petite crapule, avant de le voir retourner vers son dresseur qui en vient à s'excuser. Et quelle excuse. Ceux qui, comme lui, volent ? En voilà une informations intéressante. Le genre qu'on voudrait ne pas prendre au sérieux, qui peut croire qu'un singe parle ? Et pourtant, elle reste et persiste dans les esprits. « Vous allez bien ? » Tu t'enquiers auprès des deux victimes, l'air le plus compatissante du monde. Mais dans ta tête, tes méninges cogitent et s'agitent.

________________
Séléna analyse en teal.


Long live the pioneers.
Rebels and mutineers.
Go forth and have no fear.
Come close and lend an ear.



avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« To be Beautiful is to be almost Dead »

MESSAGES  : 273
POINTS  : 2118
PRÉSENTATION   : Art is Destruction
FICHE DE LIENS  : Art is Creation
DATE D'INSCRIPTION  : 18/10/2015


MessageSujet: Re: MINI-EVENT | Le bal annuel de la société Corb | 3 Avril 125   09.11.15 21:20 par Azores LullaillacoCiter Editer Supprimer 


Selon le jeune homme, les lions étaient les plus dangereux.  Ils étaient gros, musclés et imposants.  Les ours aussi, à vrai dire.  La taille comptait-elle vraiment ?  Azores ne pourrait dire si oui ou non, ne désirant pas généraliser.   La nouvelle intervenante répondit à son tour et l’artiste, une joue écrasée contre l’épaule de son grand accompagnateur, l’écouta attentivement, ses yeux rivés dans les siens.  Les ours, plus redoutables que les lions !  Quelle intéressante jeune fille.  Quand elle vint à parler de serpent, ces petits êtres longilignes qu’on pourrait presque écraser, déchirer en deux, Azores se redressa, moins lasse.  Elle aimait bien l’idée d’une petite bête toute venimeuse.  

Siobhan surgit.  Évidemment !  C’était soit elle, soit Saül autour duquel la scientifique se devait de tourner.  Face à sa tentative d’humour, Azores haussa les épaules.  Selena avait raison, d’ailleurs, mais rien n’était offensant en une fausse rousseur !  Ses taches de rousseur se plissèrent au-dessus de son sourire.  L’animateur de la soirée parla et l’artiste tourna les talons, sans pour autant lâcher le bras de l’héritier Dylman –pauvre garçon qui ne pourrait s’enfuir.  Elle éclata d’un rire résonnant quand le capucin libéré se jeta sur son amie.  Sa voix s’arrêta nette quand la petite bête fit un bond pour lui atterrir dessus.  La Maitresse d’Art se crispa, s’immobilisant le temps que le singe reparte.  Ses cheveux, comme ceux de Siobhan, en avaient pris un sacré coup.  Elle vint tapoter sa tête pour confirmer qu’il lui manquait son accessoire.  Les lèvres pincées en une mince ligne, Azores regarda le dompteur qui faisait tournoyer sa broche entre ses doigts.  

Voleuses.  Voila de quoi elle et son amie venaient de se faire traiter.  Curieuse néanmoins, elle regarda Siobhan un instant.  Azores échappa un rire amusé, tendant le bras vers la scientifique pour attraper son poignet, avant de s’exclamer :

« Quel petite chose perspicace !  Coupables, nous sommes coupables ! »  

Sans lâcher le bibliothécaire, comme s’il était un poids qui l’empêchait de s’égarer, de se faire apporter par le courant, elle se posa tout près de Siobhan, prête à lui dire un secret mais… avec la pire des discrétions.  Sur un ton amusé.  

« Je crois qu’il va falloir rendre les bouteilles que nous avons piquées dans la cuisine… »

Ses yeux allèrent sur la jeune rousse très érudite et elle éleva les sourcils, plissant les lèvres en ‘O’ face à cette remarquable déclaration.  Comme elle vivait de débauches et de drogues, peu le remarquaient mais Azores Lullaillaco ne buvait pas d’alcool.  

________________

     

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« La marquée »

MESSAGES  : 1493
POINTS  : 1720
PRÉSENTATION   : Jalousie dévastatrice.
FICHE DE LIENS  : Le sang sur ses mains.
AUTRES COMPTES : Wanda Le Gall
DATE D'INSCRIPTION  : 10/07/2014


MessageSujet: Re: MINI-EVENT | Le bal annuel de la société Corb | 3 Avril 125   09.11.15 22:05 par Siobhán BalfeCiter Editer Supprimer 


Siobhán mettait un nom sur cette tête rousse. Séléna. Celui-ci ne lui disait rien du tout. En revanche, mademoiselle Hillbilge si. Elle hochait la tête.
« Enchanté de vous rencontrer mademoiselle Maverick. » Pipait-elle rapidement, après avoir fait la bise à Azores.
Que de monde, elle ne savait pas où en donner la tête. Il avait un homme que le maître d’art ne désirait pas quitter du bras. Un amant peut-être. Une idée en rapport avec les étoiles de mers lui venait en tête, mais elle la chassait rapidement.
Alors qu’elle s’apprêtait à ouvrir la bouche, la blonde fut surprise par le petit être léger et habile qui grimpait sur elle.
Son dos se raidit et se crispa. Totalement surprise et effarée.
« Bonsoir toi… » Soufflait-elle, alors qu’elle se faisait attraper le museau.
Elle ouvrit les yeux comme deux billes rondes, et loucha pour voir ses petites pattes s’agripper et tenter désespérément de lui voler son nez. Elle tente de le faire fuir en lui tapant sur ses mimines. Rien n’y fait.
« Lâche-moi chenapan ! » Gronde-t-elle.
Son visage devient plus rouge, presque écarlate, une veine se dessine en relief sur son derme. L’animal a fini par la lâcher, mais non pas repartir avec un trophée.
La sale bête fourbe qui se cache devant ses traits si mignons vient de lui arracher une mèche de cheveux. Elle siffle entre ses dents. Et se tient l’endroit où il a tiré, comme si cela pouvait résoudre le problème.
Elle peste, si elle se laisserait écouter, elle courrait après la bête dans toute la pièce une chaussure à la main. Mais elle ne le fait point.
Sa mâchoire se contracte en voyant le voleur se fourvoyer autre part. Azores est dépouillé également. Et la pique du directeur du cirque, la fit tourner sur ses talons. Lui aussi risquerait de se prendre une babouche directement en plein entre les deux yeux.
« Mais bien sûr des voleurs. Tout s’explique alors. » Tentait-elle de parler, un sourire totalement forcé sur les lèvres et complètement crispé par la colère.
Elle sera les poings, inspira un grand coup, pour tenter de faire disparaître cette raideur dans ses épaules. Et se retourna vers les invités, en tentant d’avoir un visage serin, malgré les veines apparentes sur son front et son cou.
« Si vous voulez bien nous excusez, je pense que le maître d’art et moi-même devrions nous repoudrer le nez. » Leur glissait-elle doucement.
Son regard se posait sur Azores, et elle lui lançait un regard qui en disait long. En somme toi, et moi tout de suite aux toilettes. Surtout que connaissant le drôle d’oiseau qu’elle était, il était fort probable que cette histoire de bouteilles volées soit réelle.

________________
#yoshi et le pénis disparu - 16/03/16
Siobhán pinaille en #86b6cc



avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« PELAGIA »

MESSAGES  : 869
POINTS  : 3252
PRÉSENTATION   : House by the sea.
FICHE DE LIENS  : Take the picture from the gold frame.
AUTRES COMPTES : Raleigh Cohen
DATE D'INSCRIPTION  : 13/07/2014


MessageSujet: Re: MINI-EVENT | Le bal annuel de la société Corb | 3 Avril 125   09.11.15 22:23 par Gil DylmanCiter Editer Supprimer 




Un vague sourire se dessina sur ses lèvres en écoutant le dresseur du capucin. Un capucin voleur, par la même occasion. Il jeta un bref regard à Azores, qui n’avait pas l’air plus gênée que ça de la situation et qui semblait même avoir trouvé le moyen d’en rire. Bon. On pouvait dire que c’était déjà ça. Ceci dit, il lui restait un détail à régler. Faisant un pas en avant vers le dresseur du singe, il tendit la main, la paume bien à plat, levée vers le ciel, ou plutôt le haut plafond boisé de la salle de bal, sans se départir de son sourire aimable.

« N’étant pas un voleur moi-même, je vous saurai gré de restituer à mademoiselle sa broche. C’est un bien précieux, et tout ce qui a été volé doit être rendu, n’est-ce pas ? »

La douceur qu’il avait réussi à glisser dans les mots ne trouvait cependant pas sa place dans ses yeux qui intimaient au dresseur comme à son animal de lui remettre le bijou dans les plus brefs délais. Dès que la broche toucha sa paume, il referma les doigts pour éviter que ceux, agiles, du simien, ne décident de revenir à la charge. Il remercia l’homme d’un vague hochement de tête, son sourire disparaissant du même coup, et rendit sa broche à Azores.
Si tous les animaux hors des cages de cette soirée avaient le même tempérament que ce capucin, la soirée promettait d’être amusante, si ce n’était agaçante sur la fin.

Remarquant Eirlys dans un coin de la salle, il lui adressa un signe de la main avant de revenir au petit groupe qu’il formait avec Azores et deux autres personnes. Une rouquine, qui en savait apparemment long sur les animaux que l’on trouvait à la surface, et une autre personne, qu’il connaissait bien. Enfin. Bien était une façon de parler, mais il l’avait déjà vue, pour l’avoir presque insultée involontairement.

« Madame Balfe, bonsoir. Vos lectures avancent bien ? »



________________
Calomnie en #669999
— Poulpe à votre service.


Spoiler:
 

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« To be Beautiful is to be almost Dead »

MESSAGES  : 273
POINTS  : 2118
PRÉSENTATION   : Art is Destruction
FICHE DE LIENS  : Art is Creation
DATE D'INSCRIPTION  : 18/10/2015


MessageSujet: Re: MINI-EVENT | Le bal annuel de la société Corb | 3 Avril 125   09.11.15 22:54 par Azores LullaillacoCiter Editer Supprimer 



Quand la broche qui lui avait été prise durant l’incident du capucin lui revint dans les mains, Azores demeura silencieuse avant d’afficher un air surpris. Elle en était venue à l’oublier, tiens ! La broche et tant d’autres choses, d’ailleurs. Elle joua avec entre ses doigts pâles, levant les yeux sur le grand homme. Plus tôt, alors qu’elle l’invitait à cette merveilleuse soirée –surtout par curiosité face aux créatures que d’envie d’être ainsi entourée, le jeune homme lui avait glissé subtilement qu’il acceptait en partie pour embêter son paternel. Car mes amis, Monsieur Dylman père, n’appréciait pas les artistes dont les agissements défiaient logique et bon sens.

« Oh, tu es tellement galant, Gil ! » Qu’elle lui lança, avec un regard heureux et entendu, entrant dans le petit jeu du garçon pour faire criser son père. Posant une main sur sa joue, elle étira le cou pour poser un rapide et vif baiser sur ses lèvres, accompagné d’un rire amusé. Restait plus qu’à laisser les rumeurs atteindre les oreilles de Papa Dylman, et probablement d’autres, mais le petit s’en sortirait. Aucun problème.

Le lâchant enfin, Azores salua avec entrain de son compagnon et la petite Selena, avant de devoir fuir avec la scientifique. Elle ne savait pas trop pour quelle raison, mais la curiosité avait pris le dessus.

[AZORES : OUT]


________________

     

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« La marquée »

MESSAGES  : 1493
POINTS  : 1720
PRÉSENTATION   : Jalousie dévastatrice.
FICHE DE LIENS  : Le sang sur ses mains.
AUTRES COMPTES : Wanda Le Gall
DATE D'INSCRIPTION  : 10/07/2014


MessageSujet: Re: MINI-EVENT | Le bal annuel de la société Corb | 3 Avril 125   09.11.15 23:35 par Siobhán BalfeCiter Editer Supprimer 


Elle était surprise. Qui était donc l’homme qui accompagnait Azores ? Un homme qu’elle embrassait en plus. Une source de ragot à ajouter sur la liste longue de la soirée. Une rousse qui connait les animaux terrestres.
« Bonsoir à vous également monsieur. Mes lectures se portent à merveille… » Dit-elle à voix basse.
Ses sourcils blonds et épais se froncés. Non décidément elle n’arrivait pas à mettre un nom sur cette personne. Sa tête ne lui revenait toujours pas. La jumelle avait décidément une mémoire sélective sur les personnes.
Elle relevait le menton et partie de là, entrainant Azores vers les toilettes de la salle de bal.

Suite au début de la soirée, après l’attentat capillaire du capucin, Siobhán entraina Azores dans les toilettes des dames pour réparer ce drame. Mesdames si vous désirez vous joindre à nous, libre à vous, messieurs faites attention des tampons et autres projectiles féminins pourraient vous heurter.

[SUITE DU RP AVEC AZORES - Libre.]


________________
#yoshi et le pénis disparu - 16/03/16
Siobhán pinaille en #86b6cc



avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« PELAGIA »

MESSAGES  : 99
POINTS  : 587
PRÉSENTATION   : never met a girl like you before
FICHE DE LIENS  : i want you to whisper to me
DATE D'INSCRIPTION  : 02/11/2015


MessageSujet: Re: MINI-EVENT | Le bal annuel de la société Corb | 3 Avril 125   10.11.15 19:20 par Séléna MaverickCiter Editer Supprimer 

Tu arques un sourcil face aux réactions des deux victimes. La Conseillère qui en fait trop, la scientifique qui contient son énervement, à croire que l'instinct animal sait toujours où il va. Tu souris doucement en voyant les deux femmes s'éloigner en direction des commodités, prêtes à se refaire une beauté, et tes yeux ne les lâchent pas avant que la porte se soit refermée sur elles-deux. « La soirée s'annonce plus mouvementée et intéressante que ce que je pensais. » Amusée, tu l'es énormément. Et il y a de quoi, la situation s'y prête à merveille.

Tu prends une nouvelle gorgée de champagne, quand tu en viens à finir ton verre. Ta tête se tourne vers le buffet, et tu sens ton estomac réclamer quelque chose de consistant pour l'occuper. Tu te tournes légèrement vers le cavalier de la Conseillère. « Je vous ramène quelque chose à grignoter ? » Tu attends un instant, le temps de sa réponse, avant de te diriger vers les nombreux amuse-gueules qui trônent sur les tables. Tu poses ta coupe vide et picores quelques bouchées, ne te privant pas d'emporter quelques rations de secours dans un bol chipé là, et tu piques également une nouvelle coupe de champagne.

Ravitaillée, tu reprends le chemin des cages, jetant un œil vers Eirlys que tu repères un peu plus loin, lui lançant un clin d'œil qui lui promettait une anecdote intéressante, avant de continuer ton chemin. Sur le passage, tu remarques l'homme sans visage accompagné du capucin farceur, et tu ne te retiens pas d'aller les voir, offrant un gâteau apéritif au dresseur, mais surtout à l'animal, comme pour les remercier du spectacle. Un sourire complice plus tard, tu les abandonnes et retournes à ton ancien poste, prête à découvrir la suite des évènements.


________________
Séléna analyse en teal.


Long live the pioneers.
Rebels and mutineers.
Go forth and have no fear.
Come close and lend an ear.



avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« PELAGIA »

MESSAGES  : 393
POINTS  : 1736
PRÉSENTATION   : I mean this.
FICHE DE LIENS  : Everybody means something.
AUTRES COMPTES : Gil Dylman
DATE D'INSCRIPTION  : 27/07/2014


MessageSujet: Re: MINI-EVENT | Le bal annuel de la société Corb | 3 Avril 125   10.11.15 20:07 par Raleigh CohenCiter Editer Supprimer 




Si la jeune femme à qui il avait tout juste entamé une conversation avait l’air de le connaître, Arsène, en revanche, ne remettait ni son visage ni sa voix. Il ne l’avait sans doute jamais vue. Il retint un soupir. Encore une de ces personnes qu’il n’avait jamais vue de sa vie mais qui connaissait presque par cœur la sienne ? Le niveau un avait de quoi être fatiguant avec toutes ces gens plus au courant de la vie des autres que les autres étaient au courant de la leur. Le chimiste ne bougea pas, se contentant de réfléchir.
Il avait certainement dû la croiser, un jour ou l’autre, mais comment pouvait-elle savoir son nom dans ce cas-là ? Ils ne s’étaient sans doute jamais parlé.

« Les promesses n’engagent que ceux qui les acceptent. Ceux qui les énoncent préfèrent tourner le reste à leur avantage. »

Machinalement, il haussa les épaules. Arsène n’avait jamais aimé les promesses, encore moins en faire à d’autres personnes, pour la simple et bonne raison qu’il parlait rarement aux autres personnes.
Pour l’heure, il essayait de se souvenir où il avait vu cette jeune femme. Cela devait sans doute remonter à un petit moment. Il avait une bonne mémoire, pour les choses qu’il apprenait. S’il n’avait jamais pris la peine d’apprendre le nom et le visage de son interlocutrice, c’était sans doute qu’ils n’avaient jamais été présentés auparavant, qu’ils ne s’étaient jamais parlé.

« Vous n’avez pas souvent l’occasion de regarder la faune de la surface. Pour ma part, je n’aurais jamais dû avoir cette… chance. Je n’ai rien à faire ici, tout simplement. »

Il était resté sur son idée qu’il n’avait rien à faire à cette soirée, et avant d’y aller, quand il avait regardé le carton d’invitation, ce qui y était écrit n’avait fait que le conforter dans cette optique. Il n’était pas du niveau 1. Seuls les habitants du niveau 1 étaient conviés. Lui, il était du niveau 2. Il n’aurait jamais dû être ici. Si ce n’était Siobhán et cette idée de l’y amener.
Pourquoi, d’ailleurs, Arsène n’en savait rien. Qu’est-ce que sa présence avait de bénéfique à ce bal annuel, lui qui n’était de toute façon qu’un larbin de laboratoire au service de la chimiste Balfe.

« Excusez-moi, cependant, mais j’ai l’impression de ne pas vous connaître le moins du monde, alors que vous connaissez mon nom. Qui êtes vous ? »



________________
Interagit en #4682b4
— Clone du Poulpe à votre service.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« La marquée »

MESSAGES  : 1493
POINTS  : 1720
PRÉSENTATION   : Jalousie dévastatrice.
FICHE DE LIENS  : Le sang sur ses mains.
AUTRES COMPTES : Wanda Le Gall
DATE D'INSCRIPTION  : 10/07/2014


MessageSujet: Re: MINI-EVENT | Le bal annuel de la société Corb | 3 Avril 125   10.11.15 22:31 par Siobhán BalfeCiter Editer Supprimer 


[RETOUR DANS L'EVENT]


Après avoir récupérer la catastrophe capillaire et en avoir profité pour se faire une beauté. Siobhán retourna dans la fête, un sourire plaqué aux lèvres. Elle désirait retrouver la plante verte, Arsène, et son beau–frère grognon, Odéon.

Sortant promptement des cabinets, la scientifique laissait ses épais et petits talons claquer contre le sol. A la vue du cavalier qu’Azores ne semblait pas quitter d’une semelle elle ralentissait. Lorsqu’elle était sur qu’il croise son regard, elle lui lançait un clin d’œil.
Par ce simple geste elle voulait lui faire comprendre qu’elle était fière de lui, et qu’il devrait continuer de faire ce qu’il faisait avec Azores.
Lorsqu’elle avait fait sa mission, Siobhán repartait marcher et déambuler dans la salle de bal.
Dans un coin plus sombre, elle remarquait son cavalier monsieur Le Roy discuté avec une jeune femme. Au moins, il participait à la fête, à sa manière à lui. Elle était partie au bas mot une bonne dizaine de minutes, il devait avoir bien entamé la conversation avec elle.
Pourtant elle s’autorisait à aller le voir.
D’un pas décidé et un sourire aux lèvres, elle glissait sa pochette sous son bras, attrapait à nouveau une coupe de champagne. A bonne distance de lui, elle s’arrêtait.
Le gardien était là aussi. Son sourire se crispa, elle risquerait de tomber bien trop souvent nez à nez avec lui. Une mauvaise chose en soit.
« Bonsoir mademoiselle, j’espère que vous vous plaisez bien ici. » Dit-elle à destination de la jeune femme.
Elle pivotait des talons.
« Arsène, je m’excuse de vous déranger dans votre passionnante conversation, mais j’aimerais savoir si vous avez vu monsieur Verbeek ? » Lui demandait-elle alors à voix basse en s’approchant de lui.
« Gardien. » Dit-elle poliment en inclinant la tête.

________________
#yoshi et le pénis disparu - 16/03/16
Siobhán pinaille en #86b6cc




« »



MessageSujet: Re: MINI-EVENT | Le bal annuel de la société Corb | 3 Avril 125    par Contenu sponsoriséCiter Editer Supprimer 

 
MINI-EVENT | Le bal annuel de la société Corb | 3 Avril 125
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» [MINI-EVENT] One, two, three, four... Let's go music !
» [Mini-event]Les Jishin Kaizokudan débarquent!!!
» [mini-event] Raviver une legende : le conseil pirate
» [Mini-Event] L'amende est le fruit de l'amandier.
» [Mini-Event] Combat aride

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Escalus :: 
DIVERTISSEMENTS
 :: Archives :: Univers 2
-




Ewilan RPG