# Top site 1
# Top site 2
# Top site 3
# Top site 4
# Top site 5
Staff :
# Profil
# Contacter
# Présente
# Profil
# Contacter
# Présent
Prédéfinis : en voir +
   
   
08
08
News — Les groupes : Magnus et La Compagnie sont fermés. Merci de privilégier les autres groupes.
Toutes les informations sont présentes ici.
News du 21/07 — Mise en place de la mise à jour N°9 juste ici ! Les intrigues sont terminées, le système de quête se simplifie et une nouvelle temporalité verra bientôt le jour.
News du 01/05 — Mise en place de la mise à jour N°8 par-là !
News du 01/04 — Mise en place de la mise à jour N°7 par-là ! Apparition du principe des évents ponctuels ainsi que d'un recensement.
News du 01/03 — Mise en place de la mise à jour N°6, ici. Plusieurs petites nouveautés HRP à découvrir, et un recensement qui se profile pour le mois prochain !
News du 01/02 — Mise en place de la mise à jour N°5, ici. Nous recherchons un animateur n'hésitez pas à postuler ! Découvrez un nouveau système de jeu, en vous rendant là.
News du 15/01 — Les intrigues sont lancées ! Pour en savoir plus rendez-vous ici.
News du 01/01 — Mise en place de la mise à jour N°4, ici. Les intrigues de l'an 125 débute à Pelagia. Découvrez un nouveau système de jeu, ici.
News du 01/12 — Mise en place de la mise à jour N°3, ici. Vous retrouverez des jeux et un nouvel univers, ici.
News du 05/11 — Mise en place d'un mini-évent par le membre Siobhán Balfe. Rendez-vous ici !
News du 01/11 — Mise en place de la mise à jour N°2, ici. Vous retrouverez une tombola, ici. Ainsi que la mise en place de divers jeux sur la CB !
News du 15/10 — Réouverture d'Escalus après 1 an d'absence !
Marqué au fer rouge | Septembre 123 | Raleigh
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -72%
LOGITECH Souris Silencieuse M220 Silent – Sans ...
Voir le deal
12.54 €

 Marqué au fer rouge | Septembre 123 | Raleigh



Siobhán Balfe
« La marquée »

MESSAGES  : 1493
POINTS  : 2949
PRÉSENTATION   : Jalousie dévastatrice.
FICHE DE LIENS  : Le sang sur ses mains.
AUTRES COMPTES : Wanda Le Gall
DATE D'INSCRIPTION  : 10/07/2014


Marqué au fer rouge | Septembre 123 | Raleigh Empty
MessageSujet: Marqué au fer rouge | Septembre 123 | Raleigh   Marqué au fer rouge | Septembre 123 | Raleigh Empty12.01.16 22:16 par Siobhán BalfeCiter Editer Supprimer 


Les bruits restent, les cris percent les tympans, cela fait quelques jours, que les morts sont mort bercé dans les bras de Adjuve. Elle a prit tant d’âme sous son manteau et costume de femmes bossus. Elle n’est qu’un monstre aux seins des dieux.
Une créature sans cœur, indifférente à la douleur et aux cris.
Telle une veuve, Siobhán se présentait, parmi ses proches aucuns n’étaient morts, pourtant une parcelle de sa joie de vivre, et de son courage c’était éteins ce même jour. Comme si cette nouvelle marque qui trônait maintenant sur son faciès était ce quelle appelée une plaie béante qui engouffre tout sur passage.
Elle avait le don d’ouvrir l’esprit de la scientifique face aux commérages et aux craintes les plus enfouis qui se trouve partout dans la cité. Elle n’arrivait plus à voir l’eau, elle n’arrivait plus à regarder les visages en face.
Elle portait sans cesse son chapeau accompagné d’une voilette, comme pour se protéger du monde extérieur, elle ne dormait plus, et le peut d’heure de sommeil qu’elle arrivait à avoir, il n’était jamais tranquille. Elle commençait à être un fantôme de noir et de blanc. Marchant dans les couloirs de Corb, comme un mort en silence. Son appartement la terrifier, cette vue sur l’océan était grandiloquente, et même dans son cocon, elle se surprenait à marcher tête baissé.
Elle avait une consultation privé, avec l’un des médecins de la société afin d’enlever les points de sutures qui brûlait et tirailler son visage. Sans dire un mot elle ouvrait la porte, et s’asseyait sur la table d’osculation, le regard vide, après avoir observé sans piper un mot la pièce.
D’une main tremblante, elle ouvrait son sac à main pour en sortir une flasque d’alcool et d’onde. Relevait la voilette en partie qui couvrait sa bouche et bu une grande rasade, tapotant du bout des doigts ses lèvres humides.
Elle avait mal, et elle faisait taire toute sorte de douleur qui existe avec le seul moyen qu’elle connaissait les essences. Son travail.
Ainsi le regard rivé sur le mur, elle ouvrait la bouche.
« Faites vite. » Ordonnait-elle d’une voix brisée en rangeant sa flasque.

________________
#yoshi et le pénis disparu - 16/03/16
Siobhán pinaille en #86b6cc



Raleigh Cohen
« PELAGIA »

MESSAGES  : 393
POINTS  : 2965
PRÉSENTATION   : I mean this.
FICHE DE LIENS  : Everybody means something.
AUTRES COMPTES : Gil Dylman
DATE D'INSCRIPTION  : 27/07/2014


Marqué au fer rouge | Septembre 123 | Raleigh Empty
MessageSujet: Re: Marqué au fer rouge | Septembre 123 | Raleigh   Marqué au fer rouge | Septembre 123 | Raleigh Empty13.01.16 10:28 par Raleigh CohenCiter Editer Supprimer 




Les yeux rivés vers le sol, il travaillait. C’était la même rengaine depuis le mois précédent. Il avait ignoré les regards et les murmures, il s’était plongé dans le travail, n’arrivant pas à occuper son esprit autrement. Il essayait, maladroitement, de recoller les morceaux de ses souvenirs et de ses pensées en ne lâchant pas le travail d’une semelle. Il avait l’impression que quelqu’un lui avait poinçonné le cœur pour y laisser un trou noir qui ne cicatriserait jamais. C’était étrange, cette sensation, qui se trouvait vraiment au niveau de l’organe pompeur de sang. Ça n’avait aucun sens, n’est-ce pas ?
C’est un cœur. C’est un muscle. Et personne n’y avait touché. Pourtant il subsistait cette gêne démangeante d’avoir perdu quelque chose et de ne pas le retrouver.

Raleigh passait toutes ses journées à soigner, ressassant dès que les rendez-vous s’espaçaient trop ou que les patients n’avaient pas plus de conversation que lui. Même les enfants semblaient avoir deviné que leur médecin préféré n’avait pas envie de parler. Il en avait déjà vu deux, et aucun n’avait fait de commentaire. Alors que d’ordinaire, c’étaient les enfants qui lançaient les conversations les plus intéressantes.
Est-ce qu’il y a des monstres dans la forêt ?
Tu les a déjà vus ?
Non.
C’est qu’ils doivent bien se cacher, alors. Mais ce sont des monstres, ils ne sortent que le soir, et ils n’ont pas le droit de te toucher si tu es dans ton lit.
Ah bon ?
C’est dans les règles des monstres.

Les monstres ramenés de la surface avaient laissé le temple exploser. Avec un soupir, Raleigh se prépara au prochain rendez-vous. Encore un nom qui lui disait quelque chose mais qu’il n’arrivait pas à associer à un visage. Tant pis. Ce n’était pas comme si on lui demandait de décrire chacun de ses patients. Tout ce qu’il savait, c’était qu’il y avait une histoire de sutures.
Il avait lavé ses mains, comme d’ordinaire, mais ajouté une paire de gant à l’histoire et préparé de quoi défaire les sutures.
Quand la personne entra, Raleigh ne fit attention à rien. Il ne regarda pas la patiente dans les yeux, ne lui adressa qu’un vague signe de tête en guise de bonjour, et ne parla pas plus. C’était tant mieux. Elle n’avait pas non plus l’air de vouloir parler. Il la laissa s’installer et ramener la sellette où le matériel stérile était posé.

Les sutures avaient été bien faites, heureusement, d’ailleurs, mais ce genre de blessure laissait obligatoirement une cicatrice. Pour Raleigh, elle devait s’estimer heureuse de ne pas avoir perdu un œil, mais il s’abstint de tout commentaire.

« Bien. »

Il attrapa de quoi couper les nœuds des sutures.

« Essayez de bouger le moins possible, s’il vous plaît. »

Ça risquait de ne pas être très agréable.



________________
Interagit en #4682b4
— Clone du Poulpe à votre service.

Siobhán Balfe
« La marquée »

MESSAGES  : 1493
POINTS  : 2949
PRÉSENTATION   : Jalousie dévastatrice.
FICHE DE LIENS  : Le sang sur ses mains.
AUTRES COMPTES : Wanda Le Gall
DATE D'INSCRIPTION  : 10/07/2014


Marqué au fer rouge | Septembre 123 | Raleigh Empty
MessageSujet: Re: Marqué au fer rouge | Septembre 123 | Raleigh   Marqué au fer rouge | Septembre 123 | Raleigh Empty13.01.16 11:10 par Siobhán BalfeCiter Editer Supprimer 


Il ne se passait rien et pourtant son cœur s’accélérer. Il y avait de la terreur à chaque coin détour de couloir, dans pièces de Pelagia. Il était partout, même dans les endroits les plus insignifiants. S’infiltrant dans chaque interstice, dans le moindre mètre cube d’air respirable. Tel des nuisibles, dont leur seul but était de détruire toute forme de vie pour des soi-disant idéaux risibles.
Le médecin s’approchait à pas de loup. Bien trop silencieux à son goût, pourtant il parlait, mais ce n’était pas suffisant pour Siobhán, comme s’il s’agissait d’une simple mascarade. Dans son champs de vision périphérique, elle le voyait l’arme à la main, lui intimant un ordre.
Il voulait la tuer c’était ça.
Aussi vivement que l’éclair et avec toute la force qu’elle possédait la scientifique lui attrapait le bras. Le même qui tenait cet instrument de la mort. Ses ongles longs s’incrustaient dans la chair, resserrant leur étreinte tel un serpent. Non elle ne se laisserait pas assassiner.
« Qu’est-ce que vous faites ? » Sa voix était aussi tranchante qu’un couteau aiguisé.
Ses paupières battaient à vive allure sous sa voilette, tellement vite que cela lui faisait mal aux yeux, mais il fallait bien payer un prix pour sa survie.
Elle se redresse, et attrape un instrument sur le plateau chirurgical, elle recule et le brandi comme une arme. Elle vient de prendre la chose la moins blessante, mais elle ne s’en rend pas compte, elle n’y pense même pas, à ces yeux ceci peut faire mal, et s’il lui faut des heures pour réduire à néant la menace, alors soit.
« Vous en êtes hein ? Vous faite parti de ses monstres, vous les avez tué, vous les avez blessés, vous être un monstre la compagnie. » Son visage se distordait à mesure qu’elle parlait, c’était comme si la belle femme qu’elle aurait pu être aux yeux de certains, venait de mourir à tout jamais.
Elle inspire profondément et s’apprête à s’époumoner. Mais aucun son ne sort de sa bouche.

________________
#yoshi et le pénis disparu - 16/03/16
Siobhán pinaille en #86b6cc



Raleigh Cohen
« PELAGIA »

MESSAGES  : 393
POINTS  : 2965
PRÉSENTATION   : I mean this.
FICHE DE LIENS  : Everybody means something.
AUTRES COMPTES : Gil Dylman
DATE D'INSCRIPTION  : 27/07/2014


Marqué au fer rouge | Septembre 123 | Raleigh Empty
MessageSujet: Re: Marqué au fer rouge | Septembre 123 | Raleigh   Marqué au fer rouge | Septembre 123 | Raleigh Empty13.01.16 15:08 par Raleigh CohenCiter Editer Supprimer 




La main se saisit de son poignet, et Raleigh arrêta tout geste, se contentant de scruter ce visage inconnu avec deux yeux torves, vides. Ça ne suffisait pas qu’il ait à composer avec ses propres problèmes, fallait-il qu’il subisse ceux des autres en plus ? C’était peut-être pour ça que Pelagia s’obstinait à dire que l’esprit ne pouvait pas être atteint : elle ne voulait pas s’occuper des problèmes de ses propres habitants. Mais tout dans le comportement de cette patiente lui indiquait que son intérêt pour l’esprit humain n’était pas si idiot que ça : elle n’était pas qu’atteinte physiquement.
Un soupir lui échappa. Sec. Elle voulait l’attaquer ? Bien. Qu’elle le fasse. Mais il ne lui en laissa pas vraiment le temps. Il dégagea son poignet d’un geste brusque.

« J’en suis ! Vous êtes contente ? Je suis de ceux qui se trouvaient dans ce temple quand les parois en verre se sont fissurées ! Maintenant vous vous calmez, vous posez cette pince à bout rond et vous restez tranquille que je retire vos sutures ! »

La porte s’ouvrit sur la secrétaire. Il avait crié assez fort pour que sa voix perce le panneau de la porte du cabinet. Il lui fit signe de partir et posa les ciseaux qui lui auraient servi à couper le nœud des sutures pour retirer, tout doucement, le fil. Nouveau soupir. Plus long, plus lent. Il se laissa retomber sur le tabouret qui était en face de la table d’auscultation et retira les gants pour les abandonner dans la poubelle et se passer les mains sur le visage.

« Je vais juste retirer le fil des sutures, et pour ça, j’ai besoin de couper le fil. Vous voulez voir à quel point coupent ces ciseaux ? Bien ! »

Il remonta sa manche et posa la lame des ciseaux sur le dos de son poignet, appuyant suffisamment fort, et passa sur la peau, laissant le métal entamer l’épiderme.
Raleigh releva les yeux vers la patiente.

« Contente ? »



________________
Interagit en #4682b4
— Clone du Poulpe à votre service.

Siobhán Balfe
« La marquée »

MESSAGES  : 1493
POINTS  : 2949
PRÉSENTATION   : Jalousie dévastatrice.
FICHE DE LIENS  : Le sang sur ses mains.
AUTRES COMPTES : Wanda Le Gall
DATE D'INSCRIPTION  : 10/07/2014


Marqué au fer rouge | Septembre 123 | Raleigh Empty
MessageSujet: Re: Marqué au fer rouge | Septembre 123 | Raleigh   Marqué au fer rouge | Septembre 123 | Raleigh Empty13.01.16 18:05 par Siobhán BalfeCiter Editer Supprimer 


Prise à vif, son souffle se coupe, la porte s’ouvre dans son dos. Elle sursaute, hoquette. La terreur est bien présente. En même temps qu’elle idée de se présenter dans la périphérie de son champs de visions armée d’une arme dangereuse. La voix qui crie et l’intervention de la secrétaire la déstabilise, sa main lâche l’ustensile qu’elle tient.
Elle ferme les yeux, tente de compter pour reprendre le dessus sur sa paranoïa. Ses pieds la déportent, elle marche jusqu’à ce qu’elle se cogne contre le mur. De profondes et longues inspirations, suivit d’expirations.
Il faut qu’elle retrouve de la contenu, elle ne peut pas agir comme cela.
Elle rouvre les yeux, et elle le voit qu’il s’entaille la main. Elle déglutit, ce n’est pas la vue du sang qui la terrorise, c’est l’eau, en grande quantité. Là où un corps peut-être immergé et se noyer, pour finir par flotter parmi ses pairs.
« Non. Ils sont souillés maintenant ! Ne comptez pas me toucher ceux-là. » Parlait-elle alors fébrilement.
Elle revenait vers la table d’osculation et reprenait son sac à main qui était tombé en plein pendant sa crise d’humeur. Elle attrapait sa flasque et en buvait une longue rasade, tellement qu’elle penchait la tête en arrière, comme si elle se gavait du breuvage.
« Faites sa rapidement. » Dit-elle rapidement, en enlevant sa voilette et son chapeau.
Laissant un visage totalement blafard, défiguré, et un regard morne, presque mort. Comme si ses yeux verts étaient vitreux. Elle s’assit et ses doigts s’agrippait au cuir de table.

________________
#yoshi et le pénis disparu - 16/03/16
Siobhán pinaille en #86b6cc



Raleigh Cohen
« PELAGIA »

MESSAGES  : 393
POINTS  : 2965
PRÉSENTATION   : I mean this.
FICHE DE LIENS  : Everybody means something.
AUTRES COMPTES : Gil Dylman
DATE D'INSCRIPTION  : 27/07/2014


Marqué au fer rouge | Septembre 123 | Raleigh Empty
MessageSujet: Re: Marqué au fer rouge | Septembre 123 | Raleigh   Marqué au fer rouge | Septembre 123 | Raleigh Empty13.01.16 18:14 par Raleigh CohenCiter Editer Supprimer 




L’entaille sur le dos de son poignet piquait légèrement. C’était dérangeant, mais supportable. Un nouveau soupir échappa à Raleigh. Bien sûr, qu’il savait qu’il ne pouvait plus utiliser ces instruments-là. Il laissa la paire de ciseaux tomber sèchement sur la sellette et poussa cette dernière d’un geste sec pour aller chercher un lot d’instruments toujours stériles, laissant les autres de côté pour les nettoyer et les désinfecter après. Il tamponna vaguement son entaille à l’aide d’un bout de coton, la laissa telle quelle, réexécuta le rituel de lavage de ses mains et enfila une nouvelle paire de gants.
Une nouvelle fois, il attrapa la paire de ciseaux et laissa son geste en suspens. Il n’avait pas envie que la scène recommence. Il allait déjà devoir subir certaines questions, alors il resta là pendant quelques secondes, à fixer la cicatrice sur la joue et les fils qui avaient maintenues fermées les lèvres de la plaie le temps qu’elles cicatrisent d’elle-même.

« Ne bougez surtout pas. »

Il gardait un ton sec. Il n’avait pas envie de se perdre en paroles inutiles. Il n’avait même pas fait de remarque sur l’apparition et la disparition de la flasque. D’ordinaire, il ne se serait pas vraiment gêné. Finalement, Raleigh approcha cette paire de ciseaux du visage de la patiente, se contentant de couper le nœud qui maintenait le fil en place avec la pointe des lames. Clic.
En tout, ça n’avait pris que quelques secondes.

« Ca risque d’être désagréable. »

Et sans vraiment en dire plus, il commença doucement à tirer sur le fil, d’abord à certains endroits pour le dégager, tout doucement, par petits à coups avec une tige métallique. C’était rarement agréable. Mais ça prendrait le temps que ça prendrait, on ne retirait pas les fils des sutures en cinq secondes. Ce serait trop facile, sinon. Alors Raleigh se contentait de faire son travail en silence, continuant de dégager le fil morceau par morceau, avant de tirer sur l’extrémité pour définitivement retirer la fibre de la joue.
Le fil atterrit dans la poubelle et y resta.

« Est-ce qu’on vous a déjà donné une ordonnance pour des antibiotiques ? »



________________
Interagit en #4682b4
— Clone du Poulpe à votre service.

Siobhán Balfe
« La marquée »

MESSAGES  : 1493
POINTS  : 2949
PRÉSENTATION   : Jalousie dévastatrice.
FICHE DE LIENS  : Le sang sur ses mains.
AUTRES COMPTES : Wanda Le Gall
DATE D'INSCRIPTION  : 10/07/2014


Marqué au fer rouge | Septembre 123 | Raleigh Empty
MessageSujet: Re: Marqué au fer rouge | Septembre 123 | Raleigh   Marqué au fer rouge | Septembre 123 | Raleigh Empty13.01.16 21:54 par Siobhán BalfeCiter Editer Supprimer 


A mesure qu’il effectuait ses gestes, Siobhán grinçait des dents. Elle trouvait cette sensation inconfortable au possible. Ses doigts s’accrochaient au cuir de la table d’osculation, elle n’en pouvait plus. Ses jointures blanchissaient sous la pression qu’elle effectuait. Et les bruits des ciseaux s’amplifiaient à mesure qu’elle entendait leur mouvement proximité de son oreille, et leur vision floue et grossie faisait palpiter son cœur.
C’était une insupportable terreur qui la terroriser sur place.
Le fil quittait sa chair, et ce petit bruit strident et sourd, faisait écho dans chaque parcelle de son corps, ses épaules se contractaient, son estomac était noué, et le voyait atterrir dans la poubelle, elle l’avait vu du coin de l’œil, mais aussitôt elle détournait le regard.
« Non. » Disait-elle d’un ton tranchant.
Elle n’articulait pas tellement, trop peur, qu’un lambeau de chair retombe.
Mais pas seulement, elle n’osait plus bouger du tout. Complètement paralysé.

________________
#yoshi et le pénis disparu - 16/03/16
Siobhán pinaille en #86b6cc



Raleigh Cohen
« PELAGIA »

MESSAGES  : 393
POINTS  : 2965
PRÉSENTATION   : I mean this.
FICHE DE LIENS  : Everybody means something.
AUTRES COMPTES : Gil Dylman
DATE D'INSCRIPTION  : 27/07/2014


Marqué au fer rouge | Septembre 123 | Raleigh Empty
MessageSujet: Re: Marqué au fer rouge | Septembre 123 | Raleigh   Marqué au fer rouge | Septembre 123 | Raleigh Empty14.01.16 18:14 par Raleigh CohenCiter Editer Supprimer 




Pas d’ordonnance. Raleigh inspira à fond avant de soupirer en se levant du tabouret pour aller chercher le carnet d’ordonnances et son stylo sur le bureau. Non seulement l’urgentiste qui s’était occupé des sutures y était allé, plus ou moins, d’une manière assez grossière, assurant par la même occasion de laisser une cicatrice qu’il serait inutile de camoufler, mais en plus, il n’avait pas fait son travail jusqu’au bout en prescrivant des antibiotiques pour éviter d’éventuelles infections.
Le manque de considération flagrant agaça le médecin, mais il ne pouvait pas en vouloir au collègue qui s’était occupé de cette femme. Elle avait dû être suturée presque immédiatement après le drame, on sortait encore les victimes à tours de bras, et il fallait pouvoir s’occuper de tout le monde en peu de temps.

Il se contenta, en silence, de griffonner le nom d’un antibiotique à spectre large, signa, et apposa le tampon de Corb avant de tendre la feuille à la patiente.
Il avait presque oublié son nom, et ne pensa pas à le vérifier sur la feuille des rendez-vous du jour. Il voulait juste en finir avec cette journée, retourner chez lui, retourner user le parquet de son appartement en faisant les cents pas.

« Tenez. Un le matin, un le soir, pendant cinq jours. »

Ça aurait dû être fait dès le début. Elle pouvait s’estimer heureuse de ne pas avoir fini avec une infection depuis le temps qu’elle avait les sutures, mais elle en éviterait au moins une maintenant qu’elle ne les avait plus.



________________
Interagit en #4682b4
— Clone du Poulpe à votre service.

Siobhán Balfe
« La marquée »

MESSAGES  : 1493
POINTS  : 2949
PRÉSENTATION   : Jalousie dévastatrice.
FICHE DE LIENS  : Le sang sur ses mains.
AUTRES COMPTES : Wanda Le Gall
DATE D'INSCRIPTION  : 10/07/2014


Marqué au fer rouge | Septembre 123 | Raleigh Empty
MessageSujet: Re: Marqué au fer rouge | Septembre 123 | Raleigh   Marqué au fer rouge | Septembre 123 | Raleigh Empty14.01.16 21:01 par Siobhán BalfeCiter Editer Supprimer 


D’une main tremblante, elle venait à tenter de dessiner les nouveaux reliefs de son visage, déformé par autrui. La chaleur brûlante qui lui lacérait le visage, arrivait même à parvenir jusqu’à ses doigts. Mais s’il ne touchait aucunement la blessure, ni même la peau, toujours à une distance respectable.
Elle en avait peur de cette marque.
Mais elle ne voulait pas non risquer tout risque d’infection.
Ecoutant d’une oreille distraite ce que disait le médecin, elle revêtait son couvre chef, et laissait la voilette redescendre le long de son nez, pour couvrir son visage et revenir sous son menton. Ainsi, elle remettait son masque qui tentait de la protéger du monde extérieur.
« Bien. » Parlait-elle d’une voix vide.
Elle se redresser et prenait le papier qui lui tendait, observant de l’écriture informe qui la recouvrait la prescrition médicale. Elle passerait dans à la pharmacie à la fin de sa journée de travail, enfermé à double tour dans son bureau.
SIobhán tournait les talons.
« Au revoir. » Ponctuait-elle en marchant vers la sortie du bureau.

________________
#yoshi et le pénis disparu - 16/03/16
Siobhán pinaille en #86b6cc




« »



Marqué au fer rouge | Septembre 123 | Raleigh Empty
MessageSujet: Re: Marqué au fer rouge | Septembre 123 | Raleigh   Marqué au fer rouge | Septembre 123 | Raleigh Empty par Contenu sponsoriséCiter Editer Supprimer 

 
Marqué au fer rouge | Septembre 123 | Raleigh
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un p'tit bain... Et plus? [ Seiko ♥ ] -Hentaï-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Escalus :: 
DIVERTISSEMENTS
 :: Archives :: Univers 2
-




Ewilan RPG