# Top site 1
# Top site 2
# Top site 3
# Top site 4
# Top site 5
Staff :
# Profil
# Contacter
# Présente
# Profil
# Contacter
# Présent
Prédéfinis : en voir +
   
   
08
08
News — Les groupes : Magnus et La Compagnie sont fermés. Merci de privilégier les autres groupes.
Toutes les informations sont présentes ici.
News du 21/07 — Mise en place de la mise à jour N°9 juste ici ! Les intrigues sont terminées, le système de quête se simplifie et une nouvelle temporalité verra bientôt le jour.
News du 01/05 — Mise en place de la mise à jour N°8 par-là !
News du 01/04 — Mise en place de la mise à jour N°7 par-là ! Apparition du principe des évents ponctuels ainsi que d'un recensement.
News du 01/03 — Mise en place de la mise à jour N°6, ici. Plusieurs petites nouveautés HRP à découvrir, et un recensement qui se profile pour le mois prochain !
News du 01/02 — Mise en place de la mise à jour N°5, ici. Nous recherchons un animateur n'hésitez pas à postuler ! Découvrez un nouveau système de jeu, en vous rendant là.
News du 15/01 — Les intrigues sont lancées ! Pour en savoir plus rendez-vous ici.
News du 01/01 — Mise en place de la mise à jour N°4, ici. Les intrigues de l'an 125 débute à Pelagia. Découvrez un nouveau système de jeu, ici.
News du 01/12 — Mise en place de la mise à jour N°3, ici. Vous retrouverez des jeux et un nouvel univers, ici.
News du 05/11 — Mise en place d'un mini-évent par le membre Siobhán Balfe. Rendez-vous ici !
News du 01/11 — Mise en place de la mise à jour N°2, ici. Vous retrouverez une tombola, ici. Ainsi que la mise en place de divers jeux sur la CB !
News du 15/10 — Réouverture d'Escalus après 1 an d'absence !
INTRIGUE AN 125 | Le Soldat Inconnu | 02 Juin 125
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 INTRIGUE AN 125 | Le Soldat Inconnu | 02 Juin 125



avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« LÉGENDE URBAINE »

MESSAGES  : 1024
POINTS  : 1569
DATE D'INSCRIPTION  : 24/06/2014


MessageSujet: INTRIGUE AN 125 | Le Soldat Inconnu | 02 Juin 125   15.01.16 0:09 par Le JugeCiter Editer Supprimer 

Le Soldat Inconnu

Paul Leblanc est un homme à la vie bien rangée. Chaque matin il se prépare pour aller à son travail chez Magnus, sur le trajet il achète le journal de Pelagia, s’installe à son bureau et effectue ses tâches quotidiennes. Lorsque midi sonne, il se dirige vers la cafétéria de son entreprise, prend un plateau repas, ainsi qu’un café. Installé depuis plusieurs années à la même place, après avoir fini son repas, il sirote son café tout en lisant son journal.

La une du quotidien présente la conférence de presse du Conseil réalisée trois jours plus tôt, avec une photo pleine page. Comme à son habitude, il lit toujours en premier l’article de la une. Si bien qu’à côté de ces pavés typographiés se trouve un panel de photos. Sur l’une d’entre elle, on reconnaît un chef de service de la société Corb, avec un assistant au visage qui n’est pas inconnu.

Le voisin de table de monsieur Leblanc, qui a le regard voguant à droite et à gauche, se fait très vite remarquer, et même de façon très bruyante. « Mais que fait Patrick chez l’ennemi !? » C’est un homme que l’on remarque très facilement, car très expressif et qui n’a pas la langue dans sa poche.

Mais est-ce que ça serait vrai : un membre de Magnus serait allé chez l’ennemi, chez Corb ? Ou bien est-ce que cela cache quelques secrets… A vous de le découvrir !


Informations

RP ouvert à : Membres du groupe « Magnus » uniquement.
Date : 02 Juin 125.
Lieu : Cafétéria de Magnus.

Les interventions du juge sont autorisées, ainsi que les révélations d'indices sur vos secrets, soyez-en conscients !

Comment participer ? Vous devez faire partie des membres concernés. Ce sujet est le sujet commun de l'intrigue de l'an 125 de Magnus, il n’y a pas d’ordre de passage à suivre mais n'oubliez pas de prendre en compte les réponses précédentes.
Merci de privilégier les réponses courtes et rapides pour que tout le monde puisse participer sans avoir à attendre des réponses, ou devoir lire de longs pavés pour comprendre l'action !

Amusez-vous ♥
Si vous avez des questions, des remarques, besoin d'intervention PNJ, la boîte MP du Juge ainsi que votre topic d'organisation dans votre QG sont là pour ça !

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« PELAGIA »

MESSAGES  : 585
POINTS  : 1519
PRÉSENTATION   : www.
FICHE DE LIENS  : www.
DATE D'INSCRIPTION  : 29/07/2014


MessageSujet: Re: INTRIGUE AN 125 | Le Soldat Inconnu | 02 Juin 125   18.01.16 22:22 par Clio ChattertonCiter Editer Supprimer 

Clio s’était pris le plus gros vent de sa vie et elle le vivait très mal. Elle avait accédé à la requête de son Espion qui lui demandait de le retrouver à l’entreprise Magnus et pour une fois, elle avait accepté – puisqu’elle n’avait pas le choix. Et maintenant qu’elle avait franchi les murs du bâtiment, qu’elle avait peiné à trouver son chemin dans ses couloirs, qu’elle avait affronté sa secrétaire – bien plus jolie que compétente, elle se trouvait frustrée. Il n’était pas là. Même dans son foutu bureau de merde, il n’était pas foutu d’être là. Elle avait reçu un mot lui enjoignant d’attendre qu’il revienne. Et qu’elle devait l’attendre à la cafétéria. Elle avait chiffonné le mot, l’avait laissé tomber sur le bureau de la secrétaire blonde et s’était éloignée, juchée sur ses talons noirs.

La cafétéria était un endroit bruyant et Clio ne se sentait pas à sa place. Il y avait trop de gens supérieurs à elle, trop d’yeux sur elle. Trop d’yeux tout court. Puis, des éclats de voix dans le fond. Un homme brandit un journal, le secoue, les gens se l’arrachent, regardent le journal mais Clio n’ose pas approcher. Ce ne sont pas ses affaires au fond. Pas vraiment. Elle ne fait pas partie de ces gens. Elle n’en fera probablement jamais partie. Elle n’est qu’une informatrice, après tout. Un être lambda de la ville. Elle repousse une boucle rousse derrière son oreille en se mordant la lèvre mais sursaute en entendant une voix à ses côtés.



________________

Méprise en #C8873D.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« LÉGENDE URBAINE »

MESSAGES  : 1024
POINTS  : 1569
DATE D'INSCRIPTION  : 24/06/2014


MessageSujet: Re: INTRIGUE AN 125 | Le Soldat Inconnu | 02 Juin 125   19.01.16 12:10 par Le JugeCiter Editer Supprimer 

Jonah ne prenait pas souvent part aux activités de Magnus. Il détestait toujours autant sa propre compagnie. Mais par moment, les agissements de ses collègues devenaient une belle source de motivation, une source d'idées pour ses futurs dessins ou slogans. Ses petites mains trouvaient l'inspiration dans la cité, et Magnus était une belle partie de tout ce fonctionnement curieux. Il ne manqua alors pas de faire part de son sentiment à sa voisine, parfaitement inconnue et avec cet air perdu et perplexe, qui était venue s'asseoir.

« Ils sont souvent comme ça, mais vous n'avez pas l'air habituée. Il y a une rumeur, que certains employés auraient déserté pour aller travailler chez Corb... Ca leur fait peur. Ils n'aiment pas Corb. Mais moi aussi je partirais, si je pouvais. » Il prit une fourchette de ses légumes avant d'ajouter. « Vous voulez allez voir ? Moi je vais me rapprocher, c'est toujours une bonne source d'inspiration de les écouter râler. Participer après, c'est autre chose. » Et il se leva, regardant la demoiselle rousse en lui faisant un petit signe accompagné d'un sourire.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« feel good inc. »

MESSAGES  : 259
POINTS  : 1060
PRÉSENTATION   : www.
FICHE DE LIENS  : www.
AUTRES COMPTES : The Tyrant, A.D
DATE D'INSCRIPTION  : 20/10/2015


MessageSujet: Re: INTRIGUE AN 125 | Le Soldat Inconnu | 02 Juin 125   19.01.16 23:01 par Joshua WellsCiter Editer Supprimer 

LSI- Le Soldat Inconnu - 1

Joshua Wells


Une entrevue professionnelle pour le moins singulière. Une entrevue professionnelle là, au milieu de cette cafétéria dans laquelle Joshua n'avait jamais mis les pieds. La journée durant, la nicotine et la caféine étaient ses seules nourritures. Depuis qu'Eirlys lui avait permis de travailler à domicile, lui empêchant l'enfer des autres, dans le but de stimuler sa plume perdue, rien n'avait véritablement changé. Il n'y avait toujours que la nicotine, et la caféine.

Et pas de plume, non, pas de plume.

Joshua venait de faire tomber un morceau de sucre dans l'amer liqueur noir, qu'il remuait alors avec une cuillère métallique. Ses yeux étaient toujours soulignés de ces cernes noirs, et sa voix parfaitement monocorde. Il relevait la tête de sa tasse. Rien d'autre sur son plateau. Et en face de lui, la responsable des recrutements, celle avec qui il avait rendez-vous, là, dans cette cafétéria. Un rendez-vous pour faire le point sur cette expérience de travail à domicile. Expérience non-concluante. Joshua s'était fait à l'idée de perdre son emplois.

« Alors, qu'est-ce qu'on fa.. »

Mais le brouhaha, derrière lui, étouffa la fin de sa phrase. Il se tourna sur le banc pour regarder ses fameux collègue se disputer un journal, qu'ils s'arrachaient tous de main en main, pour jeter un œil à une photo, une stupide photo. Qu'on parle « d'ennemi » lui avait fait comprendre qu'il s'agissait de Corb. Lui, se foutait bien de l'entreprise médicale, mais ce n'était pas le cas de tout le monde. Et ils se mettaient alors à râler après un type passait de l'autre côté. Joshua se souvenait alors pourquoi il n'aimait pas la cafétéria. Trop de monde. Trop de bruit.

« Je crains fort que allons être obligé de remettre à plus tard notre entrevue, mademoiselle Hilbilge. Je vous prie de m'excuser »

Les mains dans le fond des poches de son pantalon noir, l'insomniaque se levait pour s'approcher du grabuge, s'approcher de l'agitation, s'approcher des autres. S'approcher d'eux. Foutue entreprise!


avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« PELAGIA »

MESSAGES  : 290
POINTS  : 603
PRÉSENTATION   : Hiéroglyphe
FICHE DE LIENS  : Livre des Morts
AUTRES COMPTES : Aucun
DATE D'INSCRIPTION  : 20/10/2015


MessageSujet: Re: INTRIGUE AN 125 | Le Soldat Inconnu | 02 Juin 125   20.01.16 10:51 par Eirlys S. HilbilgeCiter Editer Supprimer 

La cafétéria était loin d’être un lieu de détente pour la cadette Hilbilge mais c’était un endroit où il faisait bon être vu régulièrement. Aussi, la jeune femme se faisait-elle régulièrement violence pour manger des salades insipides dans un milieu bondé et surtout improductif.
 
Pour rajouter de l’inintérêt à cette improductivité, elle y avait, cette fois, traîné un employé pour faire le point sur une petite expérience qu’ils avaient menés tous les deux. Un échec à dire vrai. A domicile ou pas, Joshua Wells semblait incapable d’écrire ce qui, pour un publicitaire, était particulièrement gênant. Pour la Responsable, cependant, ce n’était en soi pas un problème. Une pièce défectueuse était remplacée et elle savait déjà qui elle allait sélectionner pour remplir le poste à présent vacant de l’homme aux yeux cernés qui trifouillait son café devant elle. A son comportement, on devinait qu’il savait déjà quel serait son destin. A tout le moins qu’il s’en doutait. Et, fidèle à lui-même, il prit sur lui de commencer l’entretien, quand bien même il n’était que le subordonné. Eirlys fixa l’employé, répondant aux yeux vides par un regard neutre. Un brouhaha plus fort que les autres les interrompit soudain et sur le visage de la jeune femme passa très brièvement une expression de profond mécontentement. Elle se reprit très vite, tournant les yeux vers la table de LeBlanc, un homme parfaitement inintéressant et des plus adapté…d’habitude. Autour de lui, d’autres s’étaient regroupés. La voix de Joshua la tira de ses pensées, la surprise l’empêchant de réagir assez vite. Elle sentit la froideur monter en elle tandis qu’il la plantait là. Depuis quand c’était à lui de décider du début et de la fin des entretiens ? Et pourquoi est-ce qu’elle le laissait s’en tirer d’ailleurs ? Elle se leva à son tour, sans vraiment savoir si elle allait essayer de le retenir ou si la curiosité prendrait le dessus et s’approcha du groupe, non loin de Jonah.
 
Lui, c’était un bon élément mais c’était une de ces personnes qui se nourrissent du malheur d’autrui. Un autre qui aimait dire qu’il n’aimait pas Magnus. Une sorte de Joshua bis, en plus actif, en moins cerné, et qui avait – au moins – la décence de faire son travail. Une belle rousse était à ses côtés. Eirlys ne lui accorda pas plus que la moitié d’un regard, concentrée qu’elle était à tenter de voir ce dont il s’agissait. Ca parlait de traître et d’ennemi. Ca parlait de Corb. Elle se rapprocha de la grande silhouette de son entretien, mettant – pour le moment – de côté son incivilité.
 
« Allons bon. De quoi s’agit-il ? »

________________
Règles de Maât
Juge en grey
Jauge en chocolate
Joue en goldenrod

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« LÉGENDE URBAINE »

MESSAGES  : 1024
POINTS  : 1569
DATE D'INSCRIPTION  : 24/06/2014


MessageSujet: Re: INTRIGUE AN 125 | Le Soldat Inconnu | 02 Juin 125   01.02.16 0:05 par Le JugeCiter Editer Supprimer 

La tablée de monsieur Leblanc était prise par le brouhaha général que provoquait la nouvelle dans le journal. De quatre personnes, la table en bois s’était vue grossie par un attroupement massif : c’était maintenant vingt personnes qui s’y trouvaient, et il ne manquerait pas de grossir encore et encore pour devenir une masse sans forme remplie de visages et de mots.

Aucune parole n’était bien distincte, et monsieur Leblanc en venait même à se faire bousculer, alors il se leva, et parla d’une voix bien nette et forte, en direction du fauteur de trouble, monsieur Lacomère, qui est celui qui s’était exprimé le premier. « Monsieur Lacomère, au lieu de crier au loup tout de suite, est-ce que vous connaissez bien ce « Patrick » ? Quel poste a-t-il au sein de la société Magnus ? » Lui demandait-il alors, totalement pragmatique.

Légèrement surpris, monsieur Lacomère se dressa, bomba le torse, tira sur son plastron de costume, et le regarda avec un air grave. « Très cher monsieur, Patrick travaille à la sécurité de Magnus ! Tout du moins, c’est ce qu’il me semble. Mais quand bien même, c’est un acte totalement répréhensible, s’il vient à dévoiler des informations à Corb ! N’est-ce pas messieurs ? » Reprenait-il alors, en cherchant l’appui des autres personnes aux alentours, le tout en se lissant la moustache, comme s’il venait de gagner un round lors d’un match de boxe.

Il fanfaronnait comme un paon devant ce groupe de personnes qui le regardait bien. Si bien que dans son tour, il vit Mademoiselle Hilbilge, et il alla à sa rencontre le journal en main, suivit de près et en file indienne par les autres hommes qui l’accompagnaient. « Madame Hilbilge, vous qui vous occupez du recrutement, sauriez-vous nous dire dans quelle branche travaille monsieur Patrick Pine que nous voyons sur cette photographie ? Et sauriez-vous pourquoi il s’affiche fier comme un pacha en compagnie de haut dignitaire de Corb ? » Demandait-il alors. L’une des personnes responsables du recrutement au sein de la société en saurait d’avantage sur la situation.

Car après tout, si Magnus a hébergé en ses murs un loup au sein de sa bergerie, qui nous dit qu’il n’y a pas d’autres loups ?

HRP pour Eirlys:
 

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« PELAGIA »

MESSAGES  : 290
POINTS  : 603
PRÉSENTATION   : Hiéroglyphe
FICHE DE LIENS  : Livre des Morts
AUTRES COMPTES : Aucun
DATE D'INSCRIPTION  : 20/10/2015


MessageSujet: Re: INTRIGUE AN 125 | Le Soldat Inconnu | 02 Juin 125   08.02.16 15:06 par Eirlys S. HilbilgeCiter Editer Supprimer 

Que Patrick travaille ou pas à Magnus ou qu’il soit ou non passé chez Corb inquiétait moins la jeune Hilbilge que le fait qu’il se soit fait prendre en photo par le journal. Magnus était le fer de lance de Pelagia. Et comme tout fer de lance, il y avait des choses visibles et d’autre qui l’étaient moins. Faire parler de soi lorsque l’on n’était pas Cadre c’était toujours assez mauvais et la Responsable repassait dans sa tête ce qu’elle savait sur le pauvre homme, à moitié certaine qu’il serait renvoyé dans la demi-journée. Elle nota intérieurement de se renseigner sur la branche exacte de travail de l’employé, sur ses dépenses et ses mouvements, afin d’avoir sur elle un dossier près quand on lui demanderait des comptes. Si on lui en demandaient. Elle allait devoir envoyer Joshua aux archives et le faire trimer un peu de son côté. Si seulement elle pouvait avoir vraiment confiance en lui, elle se serait appuyée sur son travail mais là, il allait surtout s’agir de le distraire pendant qu’elle prenait les véritables mesures.

Rien que d’y penser, elle se sentait fatiguée. Réparer les erreurs d’autrui ça n’avait jamais été sa tasse de thé. Elle soupirait intérieurement quand une voix la héla par dessus la foule. Surprise mais assez habile pour ne pas le montrer, elle ignora tous les regards fixés sur elle et posa ses prunelles sombres qui ne cillaient pas sur l’importun.

« Je saurais vous dire dans quelle branche, Monsieur Lacomère, mais je ne le ferais pas. Les dossiers de chacun sont confidentiels. La situation de Monsieur Pine et ses agissements ne devraient pas être plus sujets à ragot que le nombre de fois par jour où vous allez boire un café. Je vous conseille à tous de retourner à votre repas et de laisser cette histoire tranquille.»

Répondre ainsi à la foule qui était déjà bien remontée et voulait en savoir plus avait sa part de danger mais c’était la seule chose honnête à faire et Eirlys faisait toujours ce qu’elle jugeait juste, quelque soient les risques. Elle se tenait donc là, en marge du groupe, petite par rapport à tous ces hommes mais tranquille, sûre d’elle, de son bon droit et de ses choix.

________________
Règles de Maât
Juge en grey
Jauge en chocolate
Joue en goldenrod

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« feel good inc. »

MESSAGES  : 259
POINTS  : 1060
PRÉSENTATION   : www.
FICHE DE LIENS  : www.
AUTRES COMPTES : The Tyrant, A.D
DATE D'INSCRIPTION  : 20/10/2015


MessageSujet: Re: INTRIGUE AN 125 | Le Soldat Inconnu | 02 Juin 125   10.02.16 19:01 par Joshua WellsCiter Editer Supprimer 

LSI- Le Soldat Inconnu - 2

Joshua Wells


Pourquoi s'approcher? Tout ces veaux qui s'agitaient lui donnait la nausée. A moins que ce ne soit le manque de sommeil... Dans tout les cas, trop de bruit, trop de gens. Pourtant, Joshua se rapprochait du troupeau qui ne manquait de grossir de seconde en seconde, tout en demeurant distant de quelques pas tout de même. Sans faire de grand effort, il essayait d'avoir une vue sur le journal qui se passait de main en main, afin de mieux comprendre cette situation dont il se moquait pas mal au fond. Il ne vit rien, et n'entendit pas grand chose dans cette cacophonie. Il remarqua qu'Eirlys vint à côté de lui. Elle lui reprocherait, tôt ou tard, son incivilité. Qu'importe. Pour l'heure, elle essayait de remédier à ce désordre, mais rien ne semblait calmer cette panique incongrue. Cette panique qui ne gagnait pas le nihiliste, morne toujours comme si rien ne l'atteignait jamais.

On vient questionner Eirlys, ou plutôt « Madame Hilbilge » sur le travail du fameux Patrick Pine. Les hommes s'approchaient avec le journal brandit, les uns après les autres. Les questions pleuvaient mais seules celle d'un certain Lacomère se faisait entendre distinctement. Et ces questions n'obtinrent aucune réponses. La responsable des recrutements demeurait secrète. Tout les dossiers étaient soit-disant confidentiels. La jeune femme tenta de calmer l'assemblée, de les renvoyer à leurs déjeuners, sans la moindre réponse. Elle était sûre d'elle, maintenant tout ce beau monde dans l'ignorance. Elle a une certaine poigne.

L'odeur de la caféine vint au narine de Joshua, balayant son envie de nicotine. Il attrape la tasse sur la table à côté de lui, tasse appartenant certaine à l'un de ces hommes qui, avec cette agitation, avait délaissé son repas. Il boit quelques gorgées de la liqueur, et murmure à l'intention d'Eirlys :

« Peut-être faudrait-il mieux prendre l'initiative de dé-classifier ce dossier prématurément. Je doute que refuser de donner les réponses qu'ils attendent les incites à retourner à leur poste... »

Il se tourne vers elle. Son oeil aperçoit une rousseur qu'il ne connait que trop bien. Un sourire vint sur ses lèvres. Il irait la retrouver dans quelques minutes, en tout cas l'espérait-il.



avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« LÉGENDE URBAINE »

MESSAGES  : 1024
POINTS  : 1569
DATE D'INSCRIPTION  : 24/06/2014


MessageSujet: Re: INTRIGUE AN 125 | Le Soldat Inconnu | 02 Juin 125   03.03.16 16:14 par Le JugeCiter Editer Supprimer 

Cependant, M. Lacomère prend rarement non pour une réponse, surtout lorsque son travail est peut-être en péril à cause d'un traitre. Il écoute donc ce que lui dit Mme Hilbilge, hoche la tête et se retrouve brusquement dans l'indélicate position de ne plus savoir quoi faire. Faire face à la jeune femme serait une erreur, s'enfuir serait une honte. Il prend alors une grande inspiration et, au moment de partir, réussit à entendre les quelques mots du jeune homme qui l'accompagne. « Ah oui, oui oui, votre ami à raison ! Il faut rendre ce dossier public pour éclaircir cette histoire ! La société entière pourrait être en péril, nom d'une baudroie ! » Il a le regard vif, la main serrée, et continue d'agiter son journal avec ferveur. Derrière lui, plusieurs employés commençaient à le suivre, allant de leurs "Il a raison" aux "Oui, dites-nous la vérité" comme si leurs employeurs cachaient de terribles secrets. La tension montait et la foule s'avançait vers Eirlys et Joshua.

Un peu plus loin, Jonah Dörn avait suivi le troupeau, comme un bon petit mouton de Panurge. Il avait écouté, curieux, sans rien dire. Il ne voulait pas vraiment s'en mêler puisqu'il se désintéressait bien de l'avenir de Magnus ; mais cette histoire commençait à prendre de trop larges proportions. Puis Jonah aime la justice presque autant que l'art, alors sans trop comprendre la pulsion qui le motivait, il poussa les quelques personnes devant lui avant de se retrouver face à M. Lacomère, sur l'épaule duquel il posa sa main pour le stopper d'avancer. « Allons, allons. Vous ne trouvez pas que vous allez trop loin ? Je doute que Madame soit de toute façon au courant d'une quelconque traitrise. Calmez-vous, retournez manger et cette histoire sera bien vite élucidée ne vous en faites pas. »

Jonah sourit de façon un peu fausse, il souhaitait simplement que les esprits se calment ; mais Lacomère n'apprécia pas et saisit brusquement son bras. « Dégagez de mon chemin, petit artiste raté ! Vous, vous avez un boulot qui ne vous rapporte rien, mais si on coule, vous n'aurez qu'à aller croquer des portraits au port ! On n'a pas tous ce luxe. » Incapable de le contrôler, Jonah laissa partir son poing en pleine tête de M. Lacomère, l'abrutissant un instant, le torse bombé, le regard haut.
Et ce fut le début de la fin.

Spoiler:
 

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« feel good inc. »

MESSAGES  : 259
POINTS  : 1060
PRÉSENTATION   : www.
FICHE DE LIENS  : www.
AUTRES COMPTES : The Tyrant, A.D
DATE D'INSCRIPTION  : 20/10/2015


MessageSujet: Re: INTRIGUE AN 125 | Le Soldat Inconnu | 02 Juin 125   21.03.16 20:38 par Joshua WellsCiter Editer Supprimer 

LSI- Le Soldat Inconnu - 3

Joshua Wells


L'interrogation ne fût pas apparente, pourtant, ce ne fut bien qu'une simple question qui vint franchir les lèvres du nihiliste. Mieux encore, une réflexion formulée à voix haute, la pensée prenant le contrôle des cordes vocales pour se faire sons mornes et langage sans vie. Des sons, une phrase, qui se fit bois d'un bûcher déraisonné. Lacomère brandissait à nouveau son journal, le ton montait davantage. Le philosophe venait de rendre la situation de la responsable des recrutements moins confortable encore. Une situation inconfortable ne demandant qu'un Deus Ex Machina pour ne plus être. Ou bien ne demande t-elle plutôt qu'à s'aggraver davantage ? Vidant le restant de la tasse de café d'un trait, il observe un publicitaire rentrer dans la mêlée, essayant de faire retomber cette pression absurde. Mais ce ne fut que venin supplémentaire, se mêlant dans les veines, et non un antidote. Et bientôt, voilà que l'Homme tombe dans les tréfonds de sa bassesse, celle de la violence gratuite. Il ne s'agissait pas de combattre l'oppression, simplement de faire taire l'autre. La foule tombée dans la psychose. Joshua s'écarta, déposant la tasse de café sur une table. Les employés commençaient à se battre, le premier coup donnant le feu de départ d'une guerre civile absconne, et tous se prenaient pour le Achille de la cantine.

Un poing s'écrasa sur la joue de Joshua. Les bœufs n'avaient plus aucune forme de discernement, et ne faisaient plus aucune différence entre les violents, et ceux sidéré par ce spectacle dépourvu d'intelligence. Joshua s'écarta également, vérifia d'un coup d'oeil que Clio, dont il avait entre-aperçut la rousseur quelques secondes plus tôt, ne soit pas prise dans la mêlée. Remarque, si tel était le cas, elle serait plus apte à se défendre elle-même que lui à se protéger lui-même.

Alors il recula, encore, jusqu'à retrouver la table qu'il avait délaissée précédemment. Une douleur lui donnait l'impression de palpitations au niveau de sa joue. Il porta la main dessus, contemplant, médusé, la tristesse de l'âme humaine, la folie naissant de la peur, simple peur, de la perte d'un emploi. Ils étaient effrayés de perdre leur travail, perdaient la raison à la simple pensée de la possible existence d'une éventuelle menace planant sur leur carrière. Ils avaient peur de la misère, peur d'être mis en dehors de la société préférant alors se conformer à celle-ci, et à sa noire démence interne. Ce qui les mettaient tous au travail, c'était la peur de la misère.

Les yeux de Joshua se teintèrent de la couleur du vide.


avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« PELAGIA »

MESSAGES  : 47
POINTS  : 824
PRÉSENTATION   : www.
FICHE DE LIENS  : www.
AUTRES COMPTES : The Nihilist, J.W
DATE D'INSCRIPTION  : 05/03/2016


MessageSujet: Re: INTRIGUE AN 125 | Le Soldat Inconnu | 02 Juin 125   22.03.16 14:37 par Aaron DawkinsCiter Editer Supprimer 

LSI- Le Soldat Inconnu - 1

Aaron Dawkins

Magnus


Dans le cendrier, une cigarette se consumait. Sa fumée s'élevait en dansant, bercée par les quelques airs de Jitterbug Waltz interprété aux cordes, et envahissait doucement le bureau en laissant planer une odeur de tabac. Le restant d'un plateau-repas, qu'il avait fait monter par une secrétaire, était abandonné sur un coin de son bureau, à moitié grignoté seulement. Les mains dans les poches, les manches de sa chemise repliées sur ces coudes, il observait la cité et ses habitants, un demi-sourire aux lèvres, profitant de cette vue dégagée sur Pelagia que lui offraient ces fenêtres. La ville sous les eaux, des Hommes parmi les poissons... son sourire s'étira à l'instar de ceux, sadique et funeste, des requins blancs parés à mordre.

On toqua à la porte de son bureau, mais il n'eut le temps d'inviter à rentrer qu'on le fit déjà. Sa mâchoire se serra. La secrétaire qui lui avait amené son plateau-repas l'informa de grabuge dans les locaux de Magnus, ou plutôt parla-t-elle de mouvement de révolte. Aaron s'en amusa. Il attrapa le bâtonnet de nicotine, déjà devenu à moitié cendre, et tira dessus, inspirant longuement, avant de l'écraser dans fond des cendriers, au milieu d'autres mégots. En quittant ses quartiers, il expira, laissant une trainée blanche derrière lui. Le petit poucet, pour trouver le bureau du directeur, pourra alors humer et suivre le parfum d'un tabac hors de prix, qu'il n'avait certainement pas les moyens de se payer. Des mouvements de révolte, allons donc! Voilà une chose qu'il ne pouvait manquer de contempler, et de moquer.

Dans l'ombre, alors que Mr Lacomère focalisait l'attention, le directeur observa quelques instants cette situation qui dégénérait. Son œil fut attiré par un employé s'écartant de la foule après avoir reçu un coup. Il l'oublia rapidement. La vermine se battait, essayant de s'imposer par la force sur ses pairs. Le mépris et le défi se mêlaient sur des lèvres qui s'étiraient. Les visages s'inscrivaient dans ses rétines, gravant le visage des plus virulents dans sa mémoire. Laissant sa secrétaire, qui l'avait accompagné jusque-là, derrière lui, il attrapa une chaise et s'approcha de la mêlée. Il la planta à quelques pas de la foule agitée, s'y assit à l'envers pour s'accouder à son dossier.

Quelques longues secondes plus tard, il se mit à les applaudir, ces gladiateurs pathétiques, ces soldats du dimanche, ces combattants sans art ni manière. Ils ne méritaient pas même qu'il fasse intervenir la milice pour s'occuper de ceux-ci. Quoique cela pourrait avoir quelque chose d'hilarant que de regarder les moucherons se faire écraser.

Petit à petit, remarquant sa présence, le calme revint parmi la foule;

« Allons messieurs, non, continuez ! »

Mais devant lui, il ne voyait plus des Hommes. Non, tout juste des jouets.
Bien que les deux Idées étaient étroitement liées.


avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« LÉGENDE URBAINE »

MESSAGES  : 1024
POINTS  : 1569
DATE D'INSCRIPTION  : 24/06/2014


MessageSujet: Re: INTRIGUE AN 125 | Le Soldat Inconnu | 02 Juin 125   03.04.16 19:06 par Le JugeCiter Editer Supprimer 

Jonah ainsi que les autres perturbateurs se sentirent subitement mal. L'arrivée du grand chef, dans toute tribu, était toujours signe de soumission soudaine et de culpabilité. Et M. Dawkins savait comment en imposer. La foule se calma alors, tête baissée et yeux rivés sur le PDG. Plus personne ne disait rien jusqu'à ce que M. Lacomère dans sa délicatesse déjà bien prouvée ne prenne la parole.

« Excusez-nous... M. Dawkins. Mais regardez ! Regardez par vous-même, vos employés vous quittent ! Nous, on veut juste une explication. » Il colla la photo au nez de son supérieur sans hésiter. Jonah, lui, restait dans son coin, honteux, jusqu'à ce qu'il ne s'avance vers l'homme qu'il avait frappé. Il s'excusa dans un murmure qui fut vite rembarré par un regard noir, mais l'incident semblait clos. Quelques "Ouais, on veut la vérité" et autre palabres de ce genre s'élevèrent dans la foule et chacun attendait maintenant la réaction officielle du chef de l'Entreprise.

Enfin, le doute allait se lever, ils sauraient de quoi il est question.

Spoiler:
 

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« PELAGIA »

MESSAGES  : 47
POINTS  : 824
PRÉSENTATION   : www.
FICHE DE LIENS  : www.
AUTRES COMPTES : The Nihilist, J.W
DATE D'INSCRIPTION  : 05/03/2016


MessageSujet: Re: INTRIGUE AN 125 | Le Soldat Inconnu | 02 Juin 125   04.04.16 0:14 par Aaron DawkinsCiter Editer Supprimer 

LSI- Le Soldat Inconnu - 1

Aaron Dawkins

Magnus


Du chaos, l'ordre. Les phalanges ne pleuvaient plus sur les joues des employés, les intempéries venaient de cesser de quelques applaudissements. Il les regardait se taire, s'immobiliser, s'effacer en sa présence. Au tumultueux brouhaha, le silence des morts. Son sourire s’agrandit pendant que la honte tombe sur le visage de certains, comme un voile funèbre les recouvrant. Quel délicieux spectacle que celui-ci. Les gladiateurs s'effaçaient devant l'empereur, redevenant agneau face au lion, lion dont les crocs étaient découvert. Il s'en amusait, mais les trouvant tout en même temps tellement pathétique, ces petits êtres... Tant de cou qui pourrait être coupé d'un claquement de doigt.

L'un d'entre eux lui colla un journal devant les yeux, et le fit si bien qu'il ne distinguait rien de la photographie qu'on lui présentait en beuglant. Il y eu un court silence. Aaron tourna la tête vers la secrétaire demeurant dans le fond de la salle. « Pouvez-vous me redonnez le nom de celui-là? » Celui-là, voilà comment, en plus d'avec son doigt, il désigna le porteur du journal qui, il l'apprit, se nommait Lacomère. D'une moue des plus éphémères, il fit comprendre que ce nom n'évoquait rien en lui. Un employé sans intérêt de plus. Moucheron. Jouet. Engrenage d'un tout machinique qui, si il venait à en altérer la cadence, sera changé sans autre forme de procès. Lacomère, soit. Aaron se redresse et attrape le journal, décalant la chaise qui s'imposait entre les deux hommes. Il reconnu le visage de l'homme sur la photographie faisant la première page. Un espion qu'il avait envoyé chez Corb.

« Mes employés ne me font pas faux-bon, Lacomère, jamais. Ils obéissent. Que je leur demande de patrouiller en ville, de me pondre une nouvelle publicité, ou d'infiltrer les rangs d'une entreprise concurrente, comme je l'ai demandé à ce cher Patrick, ils le font, parce que je leur ai dit de le faire. Et vous, vous allez m'obéir de la même façon, en me déposant, dès demain, votre démission, Lacomère. »

Dans ses yeux brûlait une lueur bestiale, écrasante d'autorité et de force. Il regardait les couleurs de Lacomère quittait progressivement son visage. Perdre son travail, dans cette société, conduisais souvent à envier les morts. Aaron le savait. Le tyran s'en moquait. Une tête venait de tomber. D'autres le pourraient de la même façon. Le spectacle de la décapitation pourrait bien en convaincre plus d'un de garder le silence quand à l'espion. Mais il hausse tout de même la voix, s'assurant que son message circule bien en le clamait à l'assemblée.

« J'attendrais, de la même façon, la démission de tout ceux qui viendrait à ébruiter cette information en dehors de ces murs. A défaut de ne pouvoir vous coudre les lèvres de mes mains, je vous accorde ma confiance. Dans votre intérêt, ne la brisez pas. »

Son ton était sec, sa voix grave semblait devenir grondement en certains sons. Le silence revint. Lacomère se tenait toujours devant lui. Le directeur passa sa main sur la joue de l'employé, jouant avec ce visage entre ses doigts. Il lui murmure quelques derniers mots, étirant de ses pouces un sourire sur le visage de cet homme qui avait semé tant de discorde dans les rangs, poussé par une peur trahissant un manque de foi en Magnus, en Aaron, flagrant.

« Et, si jamais vous venez à penser, vous, que ayant déjà perdu votre emplois vous pouvez parler de mon espion sans crainte, Lacomère, souvenez-vous à ce moment très précis que j'ai, à mes ordres, une milice, hum?... Bien. »

Il le relâcha alors, rejetant un regard à l'assemblé.

« Bien, est-ce que chacun est satisfait désormais? »


avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« LÉGENDE URBAINE »

MESSAGES  : 1024
POINTS  : 1569
DATE D'INSCRIPTION  : 24/06/2014


MessageSujet: Re: INTRIGUE AN 125 | Le Soldat Inconnu | 02 Juin 125   03.05.16 17:59 par Le JugeCiter Editer Supprimer 

En voyant l’imposante stature et les réponses du patron, tous les employés se taisent et comprennent mieux la situation. Quand à monsieur Lacomère, ce dernier ne faisait plus l’apanage de sa superbe et se faisait aussi discret qu’une souris face à un troupeau de chats. La foule retournait à son repas et seuls les irréductibles continuaient à discuter de cette nouvelle en maugréant face à leurs parts de tarte.

Mais une question revenait souvent sur les lèvres : « Que vas nous apprendre Patrick sur Corb et ses employés ? »

Spoiler:
 
 
INTRIGUE AN 125 | Le Soldat Inconnu | 02 Juin 125
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fatal 4 Way - 20 juin 2010 (Résultats)
» superbe reportage sur notre saut du 4 juin 2010 sur FRESVILLE
» Résumé de l'intrigue
» Baromas, soldat d'Arnor.
» [Scénario] Il faut sauver le soldat Ryan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Escalus :: 
DIVERTISSEMENTS
 :: Archives :: Univers 2
-




Ewilan RPG