# Top site 1
# Top site 2
# Top site 3
# Top site 4
# Top site 5
Staff :
# Profil
# Contacter
# Présente
# Profil
# Contacter
# Présent
Prédéfinis : en voir +
   
   
08
08
News — Les groupes : Magnus et La Compagnie sont fermés. Merci de privilégier les autres groupes.
Toutes les informations sont présentes ici.
News du 21/07 — Mise en place de la mise à jour N°9 juste ici ! Les intrigues sont terminées, le système de quête se simplifie et une nouvelle temporalité verra bientôt le jour.
News du 01/05 — Mise en place de la mise à jour N°8 par-là !
News du 01/04 — Mise en place de la mise à jour N°7 par-là ! Apparition du principe des évents ponctuels ainsi que d'un recensement.
News du 01/03 — Mise en place de la mise à jour N°6, ici. Plusieurs petites nouveautés HRP à découvrir, et un recensement qui se profile pour le mois prochain !
News du 01/02 — Mise en place de la mise à jour N°5, ici. Nous recherchons un animateur n'hésitez pas à postuler ! Découvrez un nouveau système de jeu, en vous rendant là.
News du 15/01 — Les intrigues sont lancées ! Pour en savoir plus rendez-vous ici.
News du 01/01 — Mise en place de la mise à jour N°4, ici. Les intrigues de l'an 125 débute à Pelagia. Découvrez un nouveau système de jeu, ici.
News du 01/12 — Mise en place de la mise à jour N°3, ici. Vous retrouverez des jeux et un nouvel univers, ici.
News du 05/11 — Mise en place d'un mini-évent par le membre Siobhán Balfe. Rendez-vous ici !
News du 01/11 — Mise en place de la mise à jour N°2, ici. Vous retrouverez une tombola, ici. Ainsi que la mise en place de divers jeux sur la CB !
News du 15/10 — Réouverture d'Escalus après 1 an d'absence !
Qui blâme la peinture blâme la nature • Jonatan
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 Qui blâme la peinture blâme la nature • Jonatan



avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« PELAGIA »

MESSAGES  : 309
POINTS  : 1825
PRÉSENTATION   : Qui blâme la peinture blâme la nature.
FICHE DE LIENS  : Où te caches-tu ?
DATE D'INSCRIPTION  : 04/12/2015


MessageSujet: Qui blâme la peinture blâme la nature • Jonatan   04.12.15 15:14 par Jonatan OddsonCiter Editer Supprimer 



Informations générales

Nom : Oddson
Prénom : Jonatan
Réincarnation : Le Caravage
Sexe : Masculin
Âge : 28 ans / Né en 97
Groupe : Aronde
Métier : Artisan peintre. Il travaille en collaboration avec les menuisiers et les architectes de chez Aronde.
Niveau :
     [ ] Niveau 1 (riche)
     [ ] Niveau 2 (normal)
     [x] Niveau 3 (pauvre)
Situation amoureuse : Célibataire
Orientation sexuelle : Indéfinie. Jonatan aime les belles choses, les gens séduisants, élégants, qui l'inspire, peu importe leur identité de genre ou sexuelle.

Les exploits
Gratte papier
Reconstruction
Avoir la foi

La réincarnation

La réincarnation dans son origine : Michelangelo Merisi, dit il Caravaggio, en français le Caravage est un peintre italien des XVIe-XVIIe siècles. Il naît à Milan en 1571 d'un père contremaitre, marchand ou architecte (selon les sources) et d'une mère... Une mère. Autour d'une vingtaine d'années, il part tenter sa chance à Rome, espérant trouver quelques mécènes. Si les débuts sont difficiles et qu'il côtoie longtemps le "petit peuple", une fois repéré il accède rapidement aux hautes sphères. Le Caravage semble alors mener double jeu : une vie de débauche, intense, voire brutale dans les bas-fonds de Rome, couplée à une carrière de peintre au service, entre autres, de l'Église. C'est ainsi qu'il connait le succès, obtenant des commandes de gens de (très) haut rang contrastant avec une réputation sulfureuse et une personnalité supposée violente. Il est d'ailleurs accusé (à raison) de meurtre en 1606 et fui Rome pour Naples et se déplace (pour résumer) jusqu'à sa mort en 1610. On ne lui connait pas de disciple direct, mais son influence sur les générations suivantes est indéniable.
Sources : Wikipédia / Larousse / L'Histoire de l'Art pour les Nuls

Le Couronnement d'épines, Le Caravage (1602-1603 ou 1607)
La réincarnation dans le forum : Du Caravage, Jonatan a gardé le goût de l'art et de la création, mais aussi une certaine tendance à la rébellion qui s'éveille depuis quelques mois. Ses œuvres font montre de force et de sincérité. Pour l'artiste, tout est source d'émerveillement : il éprouve une sorte de fascination magique pour tout ce qui l'entoure. Il se retrouve souvent submergé par ce flot continu d'émotion, plongé dans une certaine torpeur, et ne sait mieux l'exprimer qu'à travers la peinture. Il ne connait cependant pas le succès du peintre qu'il a été et doit se contenter d'un ridicule appartement dans la résidence du niveau 3 qu'il a aménagé en atelier, ne gardant qu'un espace réduit pour dormir. Il gagne alors sa vie comme artisan peintre chez Aronde.
Le caractère virulent du Caravage s'est estompé. Jonatan est calme et posé, à croire qu'il se souvient inconsciemment des dommages qu'ont pu causer sa violence et son imprévisibilité. Il n'est cependant pas à l'abri d'accès de rage dans des situations stressantes.

Le physique

Taille : 182 cm
Poids : 73 kg
Morphologie générale : Assez passe-partout. Il est assez mince mais il porte des vêtements plutôt amples, on ne le remarque pas.
Cheveux : Bruns, assez longs.
Yeux : Sombres, marrons.
Voix : Grave et posée. Son débit est même assez lent, il cherche et pèse chacun de ses mots.
Odeur : Une mélange de vernis, peinture et tabac.
Style vestimentaire : Chez lui, on le trouvera toujours affublé d'une large et longue chemise qui lui sert de tablier, recouverte de peintures de diverses couleurs formant quelque motif abstrait. Il lui arrive même d'oublier de l'enlever quand il sort. Au travail, il porte un bleu tout ce qu'il y a de plus banal. Entre les deux, il se fond dans la masse : chemise simple, rarement boutonnée jusqu'en haut, quelquefois ouverte sur un t-shirt, pantalon droit parfois retenu par une paire de bretelles.
Signes particuliers : Des mains calleuses et quelques cicatrices autour des coudes, conséquences directe de son travail. Ses mains et parfois même son visage gardent souvent des traces de ses après-midi passés à peindre. Il a une légère bosse sur le nez.

Le caractère

Un mot/phrase qui le définit : Anxieux.
Son but : Vivre de sa peinture.
Tics & manies : Il semble toujours ailleurs, pourtant il ne rêve pas : il observe. Il imprime chaque détail pour mieux s'en servir dans ses dessins. Si bien que lorsqu'il est avec quelqu'un, cette personne a souvent une impression de malaise, se sent comme mise à nue. En plus de ses yeux, il a toujours besoin d'occuper ses mains : jouer avec son briquet, s'attacher puis se détacher les cheveux, dessiner,... Il fume, mais il oublie souvent sa cigarette et la laisse refroidir un moment avant de s'en rendre compte.
Phobies : Il n'est pas vraiment agoraphobe, mais préfère éviter les rassemblements trop importants : trop de monde, trop d'informations à assimiler. Il a peur de ne plus pouvoir peindre un jour.
Hobbies : Quand il ne peint pas, il sort et erre au hasard. Même s'il connait par cœur le niveau 3, il aime relever un détail qui n'était pas présent la veille, un chat qui se promène, des enfants qui jouent...
Aime : marcher, peindre, dessiner, la solitude, le tabac, l'enflammée, l'art, les belles choses, les chats
Aime pas : l'alcool, la lecture, la foule, l'autorité
Qualités : calme, attentif, bienveillant, autonome, loyal, fidèle (probablement avec sa propre vision de la fidélité), discret,
Défauts : parait froid aux premiers abords, impulsif, abrupt, obstiné, résigné (dans le sens fataliste), individualiste, désorganisé

L'habitant

Que pense-t-il de la cité ? Il s'y sent chez lui. De toutes façons il n'a jamais connu et n'aura jamais l'occasion de connaitre autre chose. Il aime déambuler dans les rues, observer les poissons à travers les vitres, voir la ville s'activer, les gens vivre. Il aime la ville en elle-même mais peut-être moins son système. Cependant il reste assez fataliste et ne pense pas qu'un changement soit possible. En tout cas pas dans un futur proche.
Que pense-t-il des groupes ?
• Le Conseil : Il pense que le pouvoir est mieux entre plusieurs mains, mais n'aime pas le système de succession mis en place, trop enclin au favoritisme.
• Aronde : Son employeur. A choisir, il aurait préféré ne travailler que pour son art, mais il ne pouvait pas se le permettre et Aronde lui offrait un emploi qui correspondait au moins un minimum à ce qu'il aimait. Il y a rencontré d'autres artistes et a récemment pu accrocher quelques tableaux au siège.
• Magnus : Le rôle semble trop ambigüe. Il se demande souvent qui du Conseil ou de Magnus régit vraiment les lois.
• Corb : Il ne s'est jamais vraiment intéressé à leurs travaux. Il y associe seulement les mots "médecine" et "essences", sans plus de précisions.
• La Compagnie : Après l'assassinat de Jäger, il s'est intéressé de loin aux idées de la Compagnie. Il n'osera probablement jamais entrer en contact avec eux mais ne contredira pas non plus leurs actes.
• Citoyens : Des gens comme d'autres.
Son point de vue sur le temple pourpre : Il n'était pas présent. Ses parents en sont revenus. Il est seulement triste que leurs rapports aient changé depuis. Les mois qui ont suivi, ils ont été très soudés puis se sont petit à petit éloignés, surtout avec son père.
Son point de vue sur la tête coupée : C'est à partir de cet instant qu'il s'est intéressé à la Compagnie. A part ça, il n'en pense rien de particulier.
Son point de vue sur la dame blanche : Il n'a pas vraiment suivi cette histoire. Il ne comprend pas vraiment ce qu'il en ressort. Et de toutes façons, il ne peut rien y faire.
À quel couple de divinités est-il le plus attaché ? Comme de nombreux artistes, au duo Sase, enfin surtout Arsase. Il aimerait qu'ils soient plus reconnus, mais aime aussi cette exclusivité qu'il partage avec un petit nombre.
Son point de vue sur les essences : Il lui arrive de prendre de l'enflammée lors de ce qu'il appelle ses "fièvres de création". Dans ces phases-là, il peut ne pas dormir pendant plus de trente-six heures afin d'achever une toile.
Est-il prêt à prendre part à divers conflits ? Tout dépend dans quelle position il se trouve et quel rôle il aurait à jouer.

L'histoire

Sa famille : Gudrùn Oddson, sa mère. Gudrùn est très proche de son fils, qui est son premier et unique enfant, suite à plusieurs fausses couches. Elle aurait aimé faire plus pour lui, mais sa situation financière ne le permet pas. D'autant plus que, bien qu'elle ne n'y oppose pas, elle n'a jamais compris son engouement pour la peinture et son désir de devenir artiste.
Egill Oddson, son père. C'est lui qui a poussé Jon à s'améliorer en dessin. Aujourd'hui, ils partagent encore cette passion pour l'art mais leurs rapports se sont détériorés après les attentats du temple pourpre.
Son histoire : — Septembre 97 : Naissance de Jonatan. Sa mère a alors vingt-quatre ans. C'est sa première grossesse qui vient à terme ; les deux précédentes se sont mal terminées.
— Une enfance banale dans le quartier Est. Il dessine dès son plus jeune âge et se met à la peinture autour de ses dix ans. C'est également vers cet âge-là qu'il commence à se renfermer sur lui-même et à adopter une façon de parler plus réfléchie.
— An 114 : Il finit le cycle obligatoire et entre chez Aronde quelques mois plus tard. Il y fait la connaissance de plusieurs artistes et aujourd'hui amis.
— Août 119 : Il vend ses premières toiles et esquisses. Quelques clients d'Aronde lui passent des commandes, en grande partie des portraits.
— Il n'est pas à l'aise avec l'idée que l'on lui dicte sa peinture. Il veut pouvoir l'exprimer comme il l'entend et ne pas faire de simples copies de la réalité. Mais il prend quand même quelques demandes pour arrondir ses fins de mois.
— An 120-Août 123 : Il est en couple avec une jeune femme qu'il a rencontré chez Aronde. Une histoire qui a duré de trois ans et qui s'est fini le jour des attentats. Il associe cette date plus à sa rupture qu'au temple pourpre.
— Août 123 : Attentats au temple pourpre. Ses parents font partie des survivants. Sa mère s'en sort avec seulement quelques cicatrices. Egill perd l'usage de sa main droite. Il se fait opérer, mais n'ayant pas les moyens de se faire suivre après l'opération, il se soigne à coup d'endormi. En quelques mois il devient accro et ses rapports avec son fils se dégradent.
— An 124 : Jonatan arrête de prendre des commandes. Il ne veut plus dépendre de la demande et veut que l'on s'intéresse à ses travaux, pas seulement à ses talents.
— Janvier 125 : Il est repéré par un cadre d'Aronde et expose quelques-uns de ses tableaux les plus récents au siège de la société. Il a vendu depuis plusieurs œuvres mais son nom n'est pas encore parvenu jusque dans les hautes sphères.


Dernière édition par Jonatan Oddson le 18.01.16 11:11, édité 1 fois

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« La marquée »

MESSAGES  : 1491
POINTS  : 1669
PRÉSENTATION   : Jalousie dévastatrice.
FICHE DE LIENS  : Le sang sur ses mains.
AUTRES COMPTES : Wanda Le Gall
DATE D'INSCRIPTION  : 10/07/2014


MessageSujet: Re: Qui blâme la peinture blâme la nature • Jonatan   04.12.15 19:32 par Siobhán BalfeCiter Editer Supprimer 


Re-bienvenue !
Tout est nickel après les petites modifications.
La marche à suivre est de remplir ta fiche de liens, te créer un ASK, noter ta réincarnation dans le bottin. Et surtout t'amuser !
Je te laisse également prendre connaissance des secrets de ton groupe.
Si jamais tu viens à avoir des questions, tu peux contacter Saül pour ce qui concerne la modération et l'intervention PNJ et moi-même pour des questions de contexte ou de déroulement de jeu.

________________
#yoshi et le pénis disparu - 16/03/16
Siobhán pinaille en #86b6cc


 
Qui blâme la peinture blâme la nature • Jonatan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pots de peinture
» Peinture rapide de 6 truks
» Enlever la peinture
» Refonte de la gamme de peinture GW
» Technique peinture diluée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Escalus :: 
PERSONNAGES
 :: Présentations :: Présentations Personnages :: Présentations Validées
-




Ewilan RPG