# Top site 1
# Top site 2
# Top site 3
# Top site 4
# Top site 5
Staff :
# Profil
# Contacter
# Présente
# Profil
# Contacter
# Présent
Prédéfinis : en voir +
   
   
08
08
News — Les groupes : Magnus et La Compagnie sont fermés. Merci de privilégier les autres groupes.
Toutes les informations sont présentes ici.
News du 21/07 — Mise en place de la mise à jour N°9 juste ici ! Les intrigues sont terminées, le système de quête se simplifie et une nouvelle temporalité verra bientôt le jour.
News du 01/05 — Mise en place de la mise à jour N°8 par-là !
News du 01/04 — Mise en place de la mise à jour N°7 par-là ! Apparition du principe des évents ponctuels ainsi que d'un recensement.
News du 01/03 — Mise en place de la mise à jour N°6, ici. Plusieurs petites nouveautés HRP à découvrir, et un recensement qui se profile pour le mois prochain !
News du 01/02 — Mise en place de la mise à jour N°5, ici. Nous recherchons un animateur n'hésitez pas à postuler ! Découvrez un nouveau système de jeu, en vous rendant là.
News du 15/01 — Les intrigues sont lancées ! Pour en savoir plus rendez-vous ici.
News du 01/01 — Mise en place de la mise à jour N°4, ici. Les intrigues de l'an 125 débute à Pelagia. Découvrez un nouveau système de jeu, ici.
News du 01/12 — Mise en place de la mise à jour N°3, ici. Vous retrouverez des jeux et un nouvel univers, ici.
News du 05/11 — Mise en place d'un mini-évent par le membre Siobhán Balfe. Rendez-vous ici !
News du 01/11 — Mise en place de la mise à jour N°2, ici. Vous retrouverez une tombola, ici. Ainsi que la mise en place de divers jeux sur la CB !
News du 15/10 — Réouverture d'Escalus après 1 an d'absence !
A mes paradis artificiels | Odéon - END.
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 A mes paradis artificiels | Odéon - END.



avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« PELAGIA »

MESSAGES  : 163
POINTS  : 437
PRÉSENTATION   : [url=]www.[/url]
FICHE DE LIENS  : [url=]www.[/url]
DATE D'INSCRIPTION  : 21/10/2015


MessageSujet: A mes paradis artificiels | Odéon - END.   27.10.15 23:37 par Seòras CoreyCiter Editer Supprimer 



Informations générales

Nom : Verbeek
Prénom : Odéon
Réincarnation : La barbe bleue
Sexe : Masculin
Âge : 40 ans
Groupe : Corb
Métier : Bras droit
Niveau :  
      [X] Niveau 1 (riche)
      [] Niveau 2 (normal)
      [] Niveau 3 (pauvre)
Situation amoureuse : Veuf
Orientation sexuelle : Hétéro

Les exploits

 Blood and fire 
Just married 
Gratte papier 


La réincarnation

La réincarnation dans son origine :

La curiosité malgré tous ses attraits
Coûte souvent bien des regrets,
On en voit tous les jours, mille exemples paraître
C'est, n'en déplaise au Sexe, un plaisir bien léger,
Dès qu'on le perd, il cesse d'être,
Et toujours il coûte trop cher.

***

Pour peu qu'on ait l'esprit sensé, 
Et que du Monde on sache le grimoire, 
On voit bientôt que cette histoire est un conte du temps passé ; 
Il n'est plus d'Époux si terrible, 
Ni qui demande impossible, 
Fût-il malcontent et jaloux.
Près de sa femme on le voit filer doux ; 
Et de quelque couleur que sa barbe puisse être, 
On a peine à juger qui des deux est le maître.

Charles Perrault, 1697, La barbe bleue.


Puisque vous connaissez tous l'histoire de ce conte commençons donc par la fin. Celle d'un homme jaloux et féroce à la Barbe Bleue. Si les contes sont destinés aux enfants, ils offrent au lecteur un deuxième niveau de lecture destiné aux adultes. Ainsi, vous saviez, les tenants et les aboutissants : n'y a t-il pas plus dérangeant qu'un homme si laid et repoussant auprès duquel on croyait vivre oisivement ? Mais la femme s'ennuie et dévoré par sa curiosité, ne pouvait s'empêcher d'aller là où son époux lui interdisait. Annihilant alors ceux pourquoi elle a été créée : devoir et obéissance, respect et soumission. Cruelle destinée n'est-ce pas ? La désobéissance apporte son lot de malheurs, tout comme l'adultère que cette histoire osait suggérer. Car tout homme jaloux et méfiant est à craindre plus que tout. Il n'existe pas d'individu plus mauvais que celui qui tua ses épouses pour les punir de leur mauvaise conduite...
...cette pauvre femme avait-elle mérité son sort ?
... Pourquoi cette sotte n'était pas capable de se tenir, de ne pas transgresser les règles ?
...comme toutes les précédentes ?

Car la symbolique de cette clé tachée d'un sang indélébile, en disait plus qu'on ne le croyait...

Quant à la seconde morale fruit de son auteur, elle n'est que la représentation qui fait les couples dans les divines tragiques-comédies.


La réincarnation dans le forum :  

Il n'y avait pas plus immonde et terrifiant, qu'un homme aux mille merveilles : de la vaisselle d'or et d'argent, des meubles en broderies et des carrosses tout dorés. Mais lorsque Odéon se présenta, il n'avait rien de tout ça, ni d'héritage ou bien si peu, ni barbe bleue.
C'était un homme qui épousait les desseins de la banalité et qui sans remous confectionnait son nid dans cette cité dont les piliers paraissaient inébranlables. Un jour son coeur s'éveilla au plaisir que confère un autre être désirant vivre sa vie à ses côtés. Ils voulurent de ces jolies conclusions : longtemps et heureux dans un parfait petit microcosme; mais hélas, le destin ne faisait pas dans la générosité...
Il lui fallut attendre la mort de l'être aimé pour ainsi souffler des colères longtemps endormies, se trouver un ennemi...
Alors un homme s'éveilla. Et l'individu neutre commença à chercher dans les ténèbres de quoi apaiser son âme soumise aux mystères et aux non-dits.
Des silences il fit son royaume, mais promis sentence douloureuse aux blanches brebis qui se révéleraient loups.
Pour l'heure, il fallait attendre.
Attendre qu'une tempête ne se lève et dévore tout.

Le physique

Taille : 186 cm
Poids : 89 kg
Morphologie générale : Force de la nature. Muscles saillants, haut de taille, les bras et jambes solides, il s’apparente plus à une bête massive qu'il serait défendue de provoquer. Odéon à le physique de ces colosses impressionnants , qui en impose et ne passe pas inaperçu malgré la discrétion qu'il tente d'initier. Figure intimidante, on évite la confrontation directe de peur de finir encastrer tête la première dans un mur ou une porte.
Cheveux : Brunés foncés, lisses et courts.
Yeux : Deux grands orbes arrondies oscillant entre le bleu et le gris. 
Voix : Une voix grave, de ténor, aux tons bas et neutres. Elle épouse les vallons des ouïes intriguées comme un murmure. On ne comprend pas toujours ce qu'il baragouine, il parle parfois sans articuler ou détacher clairement des phrases décousues. Lorsqu'il est nerveux,  dans les aigus, elle s'égare au coeur de tirades entremêlées qui trahissent la perte d'une maîtrise de soi, faisant rire l'entourage. 
Odeur : Rien de particulier. 
Style vestimentaire :  D'un classicisme légendaire, un anonyme dans la foule, une discrétion absolue. Des costumes impeccables pour les grandes occasions. Seule l'intimité hors des bruissements de l'humanité, apporte son lot de négligence. 
Signes particuliers : Il possède une cicatrice sur le bras gauche. Il est d'ailleurs gaucher et s'est déjà cassé les deux poignets. Il a une pilosité non négligeable, et doit se raser quotidiennement pour se donner un aspect moins bourru. 


Le caractère
Un mot/phrase qui le définit : Recueillement.
Son but :   Difficile d'apposer des buts sur le fil de son existence, Odéon souhaite en premier lieu éclaircir l'affaire qui tourne autour du suicide de Yseult, puis voir réduire à néant la compagnie, étouffer les cris des insurgés que sa femme détestait temps. 
Tics & manies : Il n'aime pas fixer les gens dans les yeux, et à tendance à détourner le regard. 
Phobies : Odéon est un homme qui vit de la solitude, mais qui ne supporte pas le silence. 
Hobbies :  Féru de sciences, Odéon s'y adonnait quand il était plus jeune, balancé entre les bras de la justice et ceux de la médecine. Il porte un intérêt faussé aux arts, tombe plus facilement dans les sermons religieux, prétend si connaître, mais sombre dans les méandres impalpables. Il se contente de feindre la connaissance dans ce domaine artistique mieux que toute personne un minimum cultivée, préférant perdre ses interlocuteurs dans le silence plutôt que les mensonges et discours trop spongieux. 
Aime : Oublier le temps. 
Aime pas :  Les gens qui ne font pas la queue comme tout le monde dans les files d'attente. 
Qualités :  Douceur et tendresse, si l'effroi grignote les iris de ceux qui s'imaginent en lui, la facade d'un monstre froid et méprisant, son âme quant à elle, n'est en aucun cas l'exact reflet de cette carrure intimidante. Odéon est sûrement homme trop patient, malléable, pudique, moulé dans une attitude silencieuse et maladroite. Sans être enfantin, d'une franchise sans charme, sa carapace une fois percée, décerne les contours d'une pensée creuse de véritables convictions, ambitions, de choix précis. Celui qui prétend mépriser la masse est en réalité plus conciliant et influençable que ce qu'il dépose aux pieds de ses curieux interlocuteurs. 
Défauts :   Des passions éteintes, une envie rompue. Odéon est la proie d'un ennui constant, d'une servilité aveugle à un deuil avilissant. Esprit ombrageux, solitaire, qui s'engraine dans ses réflexions, le poison de ses désastreuses désillusions. L'espoir est agonie lente en son sein, dans un être dévoré par l'aigreur, l'absence d'un être précieux. Il ne vit que pour des actes sans consistance, il est de ceux qui attendent une main qui le sortirait de l'impasse, chasserait ses démons mais il attend las et personne ne vient… Son pas n'est jamais vigoureux,  vacillant  sur des routes friables au point qu'on se moque, remettant en doute son jugement…C'est un homme à la carrure immense, mais à l'esprit si vulnérable qu'on transperce aisément ses barricades de papier, depuis la chute d'un ange.

L'habitant

Que pense-t-il de la cité ?  Odieuse, étouffante, malgré le souhait d'une avancée pouvant aboutir à l'épanouissement de ses habitants. Odéon n'a  jamais trouvé ses marques à travers sa pléiade de talents, une place en son coeur, papillon vacillant vers une lumière, il a fini par chuter pour lui préférer l'ombre de ses espaces, le silence de ses enclos, les sons étouffés de ses passants.

Que pense-t-il des groupes ?  
• Le Conseil : Méfiance respect, exaspération. Le conseil causa sans égard à ses yeux la chute de Yseult. Si au départ celui-ci était source de fascination, il a finit par perdre de son éclat, ses artifices mis à nu. Sans la déité, il n'est rien, qu'un nourrisson à la portée des plus mauvais.  il se perd dans les fausses promesses, des balivernes prônant le changement. Il n'attend du conseil que le rôle du pourquoi il a été engendré, tout n'est qu'indifférence dans un regard pour ces petits pantins désarticulés.  


• Aronde : Une grande affection émane de ses petites fourmis créatrices. L'esprit de Odéon n'a jamais été porté sur la création, peu imaginatif, il aime s'offrir du temps en compagnie de quelques spécimens fous ou excentriques à l'occasion, de quoi rompre son monotone quotidien.


• Magnus : Des esprits qui ne sont jamais en parfait accord. La carte la plus forte de ce jeu sans fin.  Il ne noie à un rythme instable dans les abysses d'un monde aux contours flous, il en épouse les aspects malsains et  décadents,  cette envie tyrannique d'ordre et de contrôle qui domine la cité, source de ses envies dissimulées.


• Corb :  Un désaccord secret.  Il n'est que le second, un être distancié, sans consistance. Celui qui malgré un talent risible n'a jamais su s’élever plus haut qu'à la deuxième place. Celui qui s'est servit de l'influence des autres et  de sa dame pour s’approprier un rôle utile. 


• La Compagnie : Haine viscérale. 


• Citoyens : Détaché de ce flot insipide, Odéon a pour le monde un œil altier, dédaigneux, celui qui s'est élevé pour régner,  méprise le petit peuple, ne cherche qu'à combattre les esprits faibles et les instincts grégaires.
.
Son point de vue sur le temple poupre : Il n'était pas présent ce jour-là, mais il garde parfaitement les stigmates infligées au coeur de la mémoire collective : la violence de ces actes hautement condamnables, à jamais impardonnables. 
Son point de vue sur la tête coupée : Bête noire de la cité, finalement abattue pour le grand plaisir de ses détracteurs. 
Son point de vue sur la dame blanche :  C'est l'aveux d'un silence qui oblitère tout.  Odéon connaissait la dame blanche et jamais il n'utilisa ce titre pour parler de sa personne. De par sa mort, il eut tendance à vouloir sacraliser cette défunte moitié.
À quel couple de divinités est-il le plus attaché ? Juve.

Son point de vue sur les essences :  Bien que réticent au départ Odéon a fini par appartenir au cercle adepte de ses échantillons de paradis artificiels, déblatérant peu sur le sujet, il n'avouera jamais y avoir succombé plus que d'autres, enivrés par la sensation procurée que ce soit dans l'onde ou le baiser. Quelques personnes le savent, mais elles sont rares et n'oseraient se moquer de peur de subir son courroux en pointant du doigt l'esquisse d'une dépendance qui finit par grignoter vicieusement son hôte. 

Est-il prêt à prendre part à divers conflits ?   Odéon est un homme qui a décidé de prendre les rênes face au débordement de la cité, de s'y vouer corps et âme. Il s'est fait fantassin d'une quête inhérente, même si rien ne s'y prête, il s'est engagé personnellement dans la vie politique de la cité, quitte à en subir les conséquences, déplaire, décevoir son entourage. Tant qu'il n'aura pas obtenu gains de cause, il ne reculera devient rien. 

L'histoire

Sa famille :  -- Issu d'un mère ingénieure et chef de projet chez Aronde et d'une père employé chez Magnus, maintenant retraités, en plus d'une jeune soeur, Odéon n'a jamais rien eu à redire sur sa famille, des liens banals qui n'ont aucun mérite d'être mentionnés. 

Yseult Verbeek (morte)  – Sa femme, son épouse. Mariés depuis le printemps de l'an 119, ils passèrent cinq années de leur vie dans une union qui déchanta au fil du temps. Bien qu'aimé à tout égard, peu à peu, la passion et les confidences des premiers instants se sont rapidement effrités. Chacun prit par ses occupations au coeur de la cité, un mur invisible finissait de se dresser, au milieu  d'un quotidien affreusement monotone, vide de sens. Rien n'y personne, ne décelait l'état catastrophique vers lequel le couple allait. C'est l'arrivée soudain de leur enfant,  qui offrit plus de regain au couple... jusqu'au terrible suicide de Yseult.
Alfons Verbeek – Un petit garçon, né de son union avec Yseult. 

Son histoire : -- La vie d'Odéon n'a jamais été extraordinaire.
Elle ne le sera jamais.
Alors à quoi bon dérouler les pans d'une vie sur du papier ?
Fils de cette mascarade dont les enjeux politiques et religieux sont troubles, soumis à la dictature de ces quatre immuables piliers, l'un plus adoré que les autres : La science.
C'est ainsi que dans une union parfaite, que le pilier du travail se trouva compagne idéale. Devenu maître d'orchestre et régent de son existence, qui lui dictait scrupuleusement sa partition. Odéon fut de ceux qui conçoivent de belles choses pour la science, des choses fragiles dans ses mains gigantesques. Pour le bien de cette humanité baignant dans sa belle cage d'or et d'argent. De ces articulations et coeurs mécaniques qu'il greffait aux corps des patients amputés ou malades. C'était un bel esprit ingénieux.
Puis quelques années plus tard, les deux premiers piliers de son existence s'ébranlèrent brusquement, un petit nouveau avait poussé, entre les deux, comme une mauvaise herbe. Il était là bien avant, invisible, mais avait ombragé de sa présence ses deux voisins.
Étrangement, il avait l'apparence d'une femme.
Celle que tout le monde nommait la Dame Blanche.
Et la religion aussi voulut structurer son existence.

La discrétion était le maitre mot. Et rares furent ceux qui savaient que ces derniers étaient liés.
Chacun vivait pour ce pourquoi il avait été conçu, l'un pour la religion l'autre pour la science, sans qu'un fossé ne les sépare et pourtant le pont qui les reliait voyait ses fils s'étioler.

Il fallait s'élever, monter toujours plus haut, vers la surface, pour briller en société.
Prestige de pacotilles ; pour des coeurs de glace.

Il y avait ces hommes et ces femmes dehors, dont les esprits contredisaient l'ordre établi.
Ils hurlaient colériques et déchaînés à coup de pamphlets et de tracts.
La violence s'insinua dans cette cité à la forme ronde mais à l'esprit trop carré.
Puis vient les jours sombres, les attentats. La peur au ventre.
Jusqu'à ce qu'on n'acheva la vermine.
L'accalmie se savoure au prix du sang qui coule hors des vallons d'un corps exécuté.

Si seulement...

Il y a des pourquoi, irrésolus.
Des questions sans réponse.

L'heure était peut-être venue.
Le moment où il faudrait prendre cette maudite clé pour pénétrer à son tour ce cabinet interdit.

Voir les décors de d'or et papiers s’effondrer.
Savourer la chute de toutes ces illusions.


Dernière édition par Odéon Verbeek le 29.10.15 21:38, édité 6 fois

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« PELAGIA »

MESSAGES  : 163
POINTS  : 437
PRÉSENTATION   : [url=]www.[/url]
FICHE DE LIENS  : [url=]www.[/url]
DATE D'INSCRIPTION  : 21/10/2015


MessageSujet: Re: A mes paradis artificiels | Odéon - END.   29.10.15 20:44 par Seòras CoreyCiter Editer Supprimer 

Hop.

Voilà, c'est terminé *pailettes*

J'espère n'avoir rien omis, corriger les petites fautes, si vous avez des remarques n'hésitez-pas :3 !


avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« La marquée »

MESSAGES  : 1491
POINTS  : 1669
PRÉSENTATION   : Jalousie dévastatrice.
FICHE DE LIENS  : Le sang sur ses mains.
AUTRES COMPTES : Wanda Le Gall
DATE D'INSCRIPTION  : 10/07/2014


MessageSujet: Re: A mes paradis artificiels | Odéon - END.   29.10.15 22:49 par Siobhán BalfeCiter Editer Supprimer 


Re-bienvenue !
Tout est nickel pour moi et bordel... Elle a de la chance la soeur j'ai envie de dire ! /PAN
La marche à suivre est de remplir ta fiche de liens, te créer un ASK, noter ta réincarnation dans le bottin. Et surtout t'amuser !
Je te laisse également prendre connaissance des secrets de ton groupe.
Si jamais tu viens à avoir des questions, tu peux contacter Saül pour ce qui concerne la modération et l'intervention PNJ et moi-même pour des questions de contexte ou de déroulement de jeu.

________________
#yoshi et le pénis disparu - 16/03/16
Siobhán pinaille en #86b6cc



avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« PELAGIA »

MESSAGES  : 163
POINTS  : 437
PRÉSENTATION   : [url=]www.[/url]
FICHE DE LIENS  : [url=]www.[/url]
DATE D'INSCRIPTION  : 21/10/2015


MessageSujet: Re: A mes paradis artificiels | Odéon - END.   11.08.16 20:19 par Seòras CoreyCiter Editer Supprimer 

Futur du perso suite à un changement de personnage : Odéon Verbeek eut la chance de s'en sortir en l'an 125, suite à l'incident survenu le 23 juillet 125 au port. Malheureusement ce dernier posa sa démission en tant que bras-droit mais ne quitta pas pour autant l'entreprise Corb, prétextant vouloir se consacrer à sa vie de famille.   feat : Le fantôme voyageur.


« »



MessageSujet: Re: A mes paradis artificiels | Odéon - END.    par Contenu sponsoriséCiter Editer Supprimer 

 
A mes paradis artificiels | Odéon - END.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le portail vers le paradis . Le début de la tragédie.
» Description des Ruines de la Tour du Paradis
» Au diable les enfers, Au paradis des amours, Je suis libre.
» Terrae: Portail de l'Enfer ou du Paradis?
» Au paradis du poème

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Escalus :: 
PERSONNAGES
 :: Présentations :: Présentations Personnages :: Présentations Validées
-




Ewilan RPG