# Top site 1
# Top site 2
# Top site 3
# Top site 4
# Top site 5
Staff :
# Profil
# Contacter
# Présente
# Profil
# Contacter
# Présent
Prédéfinis : en voir +
   
   
08
08
News — Les groupes : Magnus et La Compagnie sont fermés. Merci de privilégier les autres groupes.
Toutes les informations sont présentes ici.
News du 21/07 — Mise en place de la mise à jour N°9 juste ici ! Les intrigues sont terminées, le système de quête se simplifie et une nouvelle temporalité verra bientôt le jour.
News du 01/05 — Mise en place de la mise à jour N°8 par-là !
News du 01/04 — Mise en place de la mise à jour N°7 par-là ! Apparition du principe des évents ponctuels ainsi que d'un recensement.
News du 01/03 — Mise en place de la mise à jour N°6, ici. Plusieurs petites nouveautés HRP à découvrir, et un recensement qui se profile pour le mois prochain !
News du 01/02 — Mise en place de la mise à jour N°5, ici. Nous recherchons un animateur n'hésitez pas à postuler ! Découvrez un nouveau système de jeu, en vous rendant là.
News du 15/01 — Les intrigues sont lancées ! Pour en savoir plus rendez-vous ici.
News du 01/01 — Mise en place de la mise à jour N°4, ici. Les intrigues de l'an 125 débute à Pelagia. Découvrez un nouveau système de jeu, ici.
News du 01/12 — Mise en place de la mise à jour N°3, ici. Vous retrouverez des jeux et un nouvel univers, ici.
News du 05/11 — Mise en place d'un mini-évent par le membre Siobhán Balfe. Rendez-vous ici !
News du 01/11 — Mise en place de la mise à jour N°2, ici. Vous retrouverez une tombola, ici. Ainsi que la mise en place de divers jeux sur la CB !
News du 15/10 — Réouverture d'Escalus après 1 an d'absence !
Temps d'une prière | Avril 124 | Abraham Land
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 Temps d'une prière | Avril 124 | Abraham Land



avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« PELAGIA »

MESSAGES  : 72
POINTS  : 550
PRÉSENTATION   : www.
FICHE DE LIENS  : www.
DATE D'INSCRIPTION  : 15/07/2014


MessageSujet: Temps d'une prière | Avril 124 | Abraham Land   23.10.15 11:20 par Automne BeauclairCiter Editer Supprimer 

Elle s'était occupée des fleurs. Elle leur avait mis de l'eau, elle avait taillé les petits arbustes, elle avait même enlevé les quelques mauvaises herbes par-ci par-là. Automne s'était présentée au temple assez tôt ce matin ; elle avait été prise d'une insomnie. Ou plutôt, elle avait été réveillée par se maudit chat qu'elle détestait tant. C'était un gros plein de soupe qui ne servait à rien, à part dormir et laisser traîner ses poils sur les vêtements de la jeune fille. Elle s'était pourtant réveillée de bonne humeur et avait décidé de se rendre plus tôt au temple, afin de flâner et de prier avant que les premiers fidèles ne viennent.


Automne était vêtue d'une robe blanche, semblable aux autres Netjerets des différents temples. Ses cheveux soyeux étaient remontés en chignon d'où s'échappait quelques mèches bouclés, qui encadraient son visage pâle comme auraient pu le faire les mains d'un homme amoureux. Un petit sourire accueillait les fidèles arrivant tranquillement. La plupart la connaissaient de vue, lui demandaient des nouvelles poliment avant de rejoindre l'intérieur du temple où l'office allait débuter. Ce n'était pas Automne qui la faisait ce jour-là, elle en profita pour rester un moment aux alentours du temple et profiter de l'odeur des quelques plantes présentes. C'était souvent la rouquine qui s'occupait de ces plantes, les autres n'ayant pas forcément la main verte, ou simplement pas le temps. Chantonnant doucement, elle touchait les plantes de ses doigts toujours poussiéreux, les mettant en valeur pour les futurs arrivants.


Faisant le tour du temple, elle te remarqua bien vite. En t'apercevant, elle s'était arrêtée, un peu surprise et mal à l'aise. De là où elle se trouvait, Automne n'apercevait qu'une sombre silhouette, inquiétante. Elle s'approcha tout de même de toi, résistant contre le sentiment de devoir faire demi-tour.


« Bonjour, je peux vous aider ? » te demanda-t-elle alors, aimablement, de sa voix frêle et peu assurée. Un petit sourire timide perla aux coins de ses lèvres, voulant camoufler son appréhension.



________________


Automne parle en #92CFC2.
Elle pense en italique.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« La rose et le réséda »

MESSAGES  : 684
POINTS  : 799
PRÉSENTATION   : uoıʇɐʇuǝséɹd
FICHE DE LIENS  : suǝıl
DATE D'INSCRIPTION  : 17/10/2015


MessageSujet: Re: Temps d'une prière | Avril 124 | Abraham Land   23.10.15 16:16 par Abraham LandCiter Editer Supprimer 


 

 Résumé
Avril 124.
Aujourd'hui c'est l'anniversaire d'Abraham. Il se rend au Temple Juve pour voir si sa mère, qu'il n'a pas vu depuis presque quatre ans, pourrait s'être rendue là-bas pour brûler un encens en son nom. En arrivant il s'arrête devant le jardin, admiratif, entretenu par la Netjeret Automne ...

 
TEMPS D'UNE PRIÈRE

Aujourd'hui Abraham avait vingt-deux ans. Sa mère avait l'habitude, à l'époque où ils se parlaient encore, de l'emmener au Temple du duo Juve pour brûler de l'encens. La dernière fois ils avaient tout deux brûlaient un bâton pour dix-huit jours, depuis plus rien. Abraham avait coupé les ponts avec elle lorsqu'il avait rejoint les mouvements de La Compagnie, celle-ci ne comprenant plus son fils et déjà éloignée de lui depuis plusieurs années. C'était son rituel avec elle, alors il venait de temps en temps près du Temple pour voir si elle venait y prier ou mettre de l'encens pour elle le jour de son anniversaire, en janvier, mais aussi pour lui, en avril.
Abraham restait toujours en retrait, dans le jardin du temple, sans trop se montrer aux Phares ou aux Netjeretes. De toute façon la seule raison pour laquelle il venait n'était pas pour lui. De moins en moins croyant, cela faisait un moment qu'il avait perdu la foi envers les dieux. Même si le petit enfant et la vieille dame Juve gardaient une place dans son cœur, par pure nostalgie.
Ces derniers temps il n'était pas trop venu observer les allers venus de sa mère. Les évènements de l'année dernière, dont l'histoire du Temple Pourpre ou de la Tête Coupée, avaient renforcés la sécurité. Les caméras étaient un peu partout dans les quartiers de Pelagia, et notamment dans le quartier Est. Là où il y a le plus de prolétaires, et donc selon la logique de Magnus, plus de résistants de La Compagnie. Abraham avait donc dû se faire discret pendant un certain temps. Il ne se rendit compte de son absence de plusieurs mois que quand il revint en ce mois d'avril au Temple Juve. Le jardin était à présent décoré, d'arbres en fleur, d'arbustes, de plantes et de milles et une fleurs. L'endroit était très accueillant, bien plus que d'autres années. Bien plus que quand il y venait avec sa mère tout petit. Et il remarqua très vite cette jeune Netjeret qui était éloignée des autres, s'occupant toute seule des plantes. Elle devait être nouvelle, elle n'était pas plus jeune que les autres, mais elle semblait prendre beaucoup plus d'attention à la tenue des fleurs que les fidèles venant prier ce matin-là. Abraham oublia de suite la raison de sa venue, qui était de voir si sa mère était venue fêter son vingt-deuxième anniversaire, pour observer caché au loin la demoiselle aux cheveux roux. C'était une mode cette couleur, beaucoup de jeunes filles se faisait colorer les cheveux de cette teinture, toute nouvelle trouvaille de l'entreprise Corb. Pourtant, sur elle cela semblait naturel. Abraham resta le regard fixé vers elle jusqu'à ce que leurs yeux se croisent. Et là, il baissa la tête machinalement, comme pour se cacher le visage face à une caméra. « Bonjour, je peux vous aider ? »

Ce qui frappa en premier Abraham ? Trop de choses à la fois. D'abord sa voix douce. Puis son odeur de café. Puis sa robe blanche, épaisse, qui cache ses formes. Puis ses yeux verts très clairs qui semblaient vide d'émotion. Puis ses mains aux ongles courts, avec de fines cicatrices, des mains de travailleuses. A t-elle une passion en dehors de son travail de prêtresse ? Peut être justement le potager, cela expliquerait l'état de ses mains. Abraham avait envie de les toucher, mais à la place il recula en clignant de l’œil droit comme il faisait souvent.

▬ « B-Bonjour ! P-Pardon. Je. Je ne voulais pas déranger. » Sa main vint refermer son manteau en cuir qui s'arrêtait au niveau de la ceinture. Il se surprit à sentir son odeur, comme il faisait quand il essayait d'être charmant face à une femme. Abraham n'a jamais était très doué avec les femmes. Surtout les femmes avec du caractère. Cette jeune Netjeret semblait quelqu'un de calme, ce qui le mit de suite en confiance. Il se surprit même de nouveau à lui sourire, montrant ses petits dents et ses deux canines prononcées. « J'étais venu brûler un encens pour mon anniversaire, mais je me suis surpris à admirer le jardin. »
Elle devait faire une tête de moins que lui. Pour une fois qu'il ne paraissait pas trop petit face à quelqu'un. « Elle est magnifique. » Ses yeux étaient plissés, sa main derrière la tête à se gratter la nuque, par timidité. Puis il comprit un peu tard son erreur. « IL. LE jardin. IL est magnifique, j'veux dire. » Merde Abraham.

________________
Mon Image
Hold your colours against the wall, when they take everything away.
She looked into your eyes and saw what laid beneath. Don't try to save yourself.
The circle is complete.


avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« PELAGIA »

MESSAGES  : 72
POINTS  : 550
PRÉSENTATION   : www.
FICHE DE LIENS  : www.
DATE D'INSCRIPTION  : 15/07/2014


MessageSujet: Re: Temps d'une prière | Avril 124 | Abraham Land   23.10.15 22:51 par Automne BeauclairCiter Editer Supprimer 

Vous aviez l'air aussi gênés l'un que l'autre ; une tierce personne qui vous aurait vu aurait presque pu penser à un sketch. Deux entités opposées, l'une pleine de couleurs et de clarté, tandis que l'autre respirait la noirceur, le noir. Deux étourdis, deux intrigués ne sachant comment s'y prendre avec l'autre.


Automne se sentait gênée, comme percée à jour par ton regard. Elle se sentait déjà rougir, et se trouvait ridicule. Elle qui voulait se montrer forte pour affronter sa peur, tu parles. Il y a des moments où quoi qu'on veuille faire, dire, montrer, cela ne peut se passer qu'autrement ; sûrement les dieux se jouant des pauvres mortels pour se divertir de leur ennui.


« J'étais venu brûler un encens pour mon anniversaire, mais je me suis surpris à admirer le jardin. » Elle ne tiltait pas. Elle bloquait sur tes dents pointues, semblables aux canines qu'elle avait vues dans son livre de contes que sa mère lui lisait quand elle était petite. Un vampire ? C'est pas possible… Maman m'avait dit que ce n'était que des histoires ! Elle ne m'a jamais appris comment se débarrasser d'un vampire. C'est dangereux en plus, je croix. Ne pas montrer la peur. Automne, calme toi. Il ne te mordra peut-être pas si tu te montres sympa avec lui. C'est vrai après tout, tout le monde les fuit en courant, peut-être qu'ils veulent juste un ami. « Elle est magnifique. » Là, elle réagit à tes paroles. Un sourcil levé, ne sachant trop comment le prendre -un compliment lui paraissait trop simple, trop beau. Trop direct. Et puis tu te repris, et là elle comprit. Car même si ta bourde aurait pu passer pour un aveu, Automne pensait réellement que tu t'étais trompée de pronom, que ta langue avait fourché sous la splendeur des fleurs. De ses fleurs. Alors, elle te sourit franchement, son rouge à lèvres contrastant avec la blancheur de ses dents. « Merci, c'est vrai qu'il est beau. Je m'en occupe tous les jours. Enfin, je veux dire, on s'en occupe. Je ne suis pas la seule. » Toujours modeste, jamais un mot plus haut que l'autre. Si elle détestait quelque chose, c'était bien les pédants. Toujours à péter plus haut que leur fesses.


« Bon anniversaire, au fait. » Elle regarda l'heure. « L'office vient de se terminer. Nous pouvons aller faire brûler de l'encens pour vous, si vous le souhaitez toujours. » La gentille petite Netjeret accomplissait simplement ce que lui avait demandé ses supérieurs ; les fidèles devaient se sentir en confiance, accompagnés de leurs Dieux à travers les officiers des temples. C'était comme ça. D'autant plus qu'il n'y avait pas énormément de monde à cette heure, ce qui lui permettait de s'occuper des différents croyants.


Alors, sans prévenir -quoiqu'il n'y avait pas vraiment besoin de le faire- elle prit la manche de ton manteau sombre pour t'entraîner à l'intérieur du temple : elle avait le pressentiment que tu risquais de refuser, et elle voulait montrer à ses supérieurs qu'elle était aussi capable de faire des choses. « Aller, il faut fêter ça. » C'est bien connu : quoi de mieux pour fêter un anniversaire que de faire brûler de l'encens ? Toute souriante et toute guillerette, elle n'avait plus peur de ta silhouette sombre, ni de tes canines imposantes ; elle s'était fixée un nouveau but, te faire entrer dans le temple par n'importe quel moyen.



________________


Automne parle en #92CFC2.
Elle pense en italique.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« La rose et le réséda »

MESSAGES  : 684
POINTS  : 799
PRÉSENTATION   : uoıʇɐʇuǝséɹd
FICHE DE LIENS  : suǝıl
DATE D'INSCRIPTION  : 17/10/2015


MessageSujet: Re: Temps d'une prière | Avril 124 | Abraham Land   23.10.15 23:48 par Abraham LandCiter Editer Supprimer 


 

 Résumé
Avril 124.
C'est ainsi qu'Abraham rencontre la Netjeret Automne. Celle-ci veut tout de suite lui souhaiter son anniversaire dans les règles et dans la tradition du temple Juve, mais Abraham semble contre cette idée ...

 
TEMPS D'UNE PRIÈRE

Pourquoi faut-il qu'il parle toujours sans remuer avant sa langue dans sa bouche ? En deux trois mouvements, il s'était retrouvé tiré par le bras. Tiré par les mains fines et fragiles de cette inconnue Netjeret.
Elle avait appréciée son compliment et lui avait expliqué brièvement pour ne pas paraitre trop narcissique qu'elle n'était pas la seule à s'en occuper. Peut être, mais quand Abraham venait près du temple, tout ce joli décor n'était pas aussi présent et aussi splendide. On en oubliait le faux qui se cache dans tout ce qu'on dit "naturel'. Cette jeune femme lui souhaita par la suite un bon anniversaire. En y pensant, c'était la première à le lui dire, n'ayant pas encore croisé ses camarades de la journée. En réalité, il ne voyait presque plus personne. La mort d'Angus, le chef de la Compagnie avait brisée les liens entre les membres et les groupes. Chacun décidèrent de s'éloigner, comme Abraham.
Puis la jeune prêtresse aux cheveux flamboyants lui attrapa ce fameux bras. Ce mince petit bras qui ne vaut rien et qui est trop facile à tirer pour une fille comme elle. Même pas capable de la retenir, sans doute aussi parce qu'il est prit au dépourvu, sans prendre le temps de réagir ou de réaliser que ses pieds, ses jambes, son corps tout entier ce rapproche de l'entrée du temple.

▬ « Aller, il faut fêter ça. »

Le cœur d'Abraham se réchauffait à chacune de ses paroles, douces et graves. Comment une femme peut posséder une voix comme celle-ci ? Aussi envoutante ? Trop même.
Les jambes du jeune homme se bloquèrent d'un coup, comme si ses pieds étaient des enclumes, tapant sur le sol pour arrêter le navire. La belle Netjeret n'eut sans doute même pas le temps de s'en rendre compte, le bras d'Abraham la stoppant dans sa marche. Tout son corps entier était devenu dur à la vue de cette porte qu'il connaissait par cœur. Depuis quatre ans aujourd'hui il ne s'était présenté aussi près de l'entrée de ce temple. Toujours accompagné de sa mère. Maintenant il était seul, et il redoutait absolument tout. L'endroit, les souvenirs et sa mère aussi. La peur est sombre, cruelle, elle vous tétanise et vous n'y pouvait rien. Abraham est habitué, cela fait longtemps que ce lieu l'obsède et le dérange. C'est juste qu'aujourd'hui, sa mère n'est pas là, et il n'a qu'une femme auprès de lui. Une religieuse qui plus est. Le jeune garçon fit ce qu'il savait si bien faire, il se mit à changer de sujet :

▬ « Je préfère attendre la toute fin de la cérémonie, pour ... Pour. » Bien sûr il n'avait aucun argument, il venait de lancer ça à la va vite. Et pour accompagner ses paroles, il se retira de l'emprise de la Netjeret pour se poser sur le banc de la cours, en face de la porte. Ses mains vinrent se poser sur son visage qu'il frotta un instant avant de se redresser pour apercevoir la demoiselle. Il avait été brusque avec elle alors qu'elle souhaitait seulement faire son devoir et lui fêter son anniversaire. C'était un acte généreux de sa part, alors pour une fois il allait être gentil. Il tapota le côté du banc avec sa main en essayant de faire un petit sourire. Mais ça ressemblait plus à de la maladresse d'un homme louche, tout de noir vêtu, et qui pu la cigarette.

Tout se passa très vite dans sa tête, et il changea à nouveau de sujet pour se pencher sur le décor. Le jardin, oui, très bon sujet de conversation. Cette fille est passionnée de jardin. Vite, des phrases futiles pour passer le temps. Abraham croisa le regard d'un banc de jonquilles pas très loin d'eux. Elles avaient le regard en hauteur. « J'aime beaucoup les fleurs, notamment les Jonquilles. Mais j'ignore pourquoi elles sont si passionnées par l'eau, elle regarde toujours en direction de l'océan ... Comme si elles cherchaient à fuir ce monde de fou. Je crois que si les Hommes de Pelagria étaient des fleurs, ce seraient tous des Jonquilles. » Abraham posa sa main derrière la nuque, un peu gêné d'être là à faire la causette à cette toute nouvelle prêtresse. Peut être viendra t-il plus souvent par ici. « Au fait, excusez moi, j'ai oublié de me présenter. Je m'appelle Abraham. Et ... Et vous ? L-Laissez moi deviner, vous devez surement avoir un nom en lien avec la nature ? »
Il était comme un enfant, avec son petit sourire.

________________
Mon Image
Hold your colours against the wall, when they take everything away.
She looked into your eyes and saw what laid beneath. Don't try to save yourself.
The circle is complete.


avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« PELAGIA »

MESSAGES  : 72
POINTS  : 550
PRÉSENTATION   : www.
FICHE DE LIENS  : www.
DATE D'INSCRIPTION  : 15/07/2014


MessageSujet: Re: Temps d'une prière | Avril 124 | Abraham Land   27.10.15 19:59 par Automne BeauclairCiter Editer Supprimer 

Automne était surprise par ton arrêt ; tu surprenais Automne à chacune des secondes qu'elle passait avec toi. Elle n'a pas l'habitude de rencontrer de nouvelles personnes : en général, elle reste seule à se concentrer dans on petit appartement transformé en une sorte d'atelier pour ses sculptures, ou bien elle passait son temps chez Clio, ou en compagnie de Clio, ou du chat. Ce démon qui la fixait nuit et jours, près à lui sauter dessus dans prévenir. En règle générale, la jeune artiste n'avait pas de surprises, elle savait à quoi s'attendre, ses journées passaient et se ressemblaient plus ou moins. Même quand elle avait à faire à une situation similaire, accompagner un fidèle à l'entrée du temple soit parce que c'était la première fois qu'il s'y aventurait seul, ou bien parce qu'il était timide, la Netjeret était là pour l'encourager, et ne voulant pas décevoir cette jeune fille douce et calme, il ne faisait pas plus d'histoires, et entrait docilement, passant la lourde porte ornée pour s'engouffrer dans l'antre de Juve.


Mais toi non. Tu t'étais stoppée, assez violemment pour qu'elle lâche ton bras avant de s'arrêter à son tour, lorsque des mains habituées à la matière ne sentaient plus le tissus qui séparait vos deux peaux pâles. « Je préfère attendre la toute fin de la cérémonie, pour ... Pour. » Elle s'était retournée vers toi, te lançant un regard éloquent d'incompréhension. La cérémonie était déjà terminée, elle savait que le Netjer en charge de cette office était toujours à l'heure, réglé comme une horloge. Elle ne comprenait pas ta réaction, vraiment pas. Cependant, elle ne te contredit pas et laissa planer ce sentiment perturbé, la curiosité venant pointer le bout de son nez dans le cœur de la jeune rouquine.


Au lieu de s'asseoir à côté de toi comme tu l'avais invitée, elle préférait rester vers ses fleurs, sentir leur parfum frais et artificiel. « J'aime beaucoup les fleurs, notamment les Jonquilles. Mais j'ignore pourquoi elles sont si passionnées par l'eau, elle regarde toujours en direction de l'océan ... Comme si elles cherchaient à fuir ce monde de fou. Je crois que si les Hommes de Pelagria étaient des fleurs, ce seraient tous des Jonquilles. » Elle sourit à cette idée, en regardant lesdites fleurs à son tour. Elle aussi, elle les aimait beaucoup. Elle était attirée par ces fleurs comme une abeille par le miel. C'est d'ailleurs pour cela qu'elle en avait ajouté au jardin du temple : des jaunes, des blanches… Les narcisses, ou les jonquilles avaient la forme du soleil. C'est peut-être pour ça qu'elle les aimait tant. Elle finit tout de même par s'asseoir auprès de lui pour admirer son jardin. « C'est vrai qu'elles sont belles, ces fleurs.  » Elle resta silencieuse un moment, pensive. Elle avait comme un sentiment mélancolique, sans parvenir à mettre le doigt sur la cause. Elle se tourna vers toi, te souriant. « Enchantée Abraham. Je m'appelle Automne. » La femme au nom de saison se leva soudain, voyant au loin les fidèles sortir. Le Netjer allait sortir à son tour et si elle se faisait voir en train de discuter simplement avec un homme, qui n'avait d'ailleurs pas l'habitude de venir au temple, elle aurait pu se faire taper sur les doigts. «  Tout le monde est parti, nous pouvons y aller si vous le souhaitez.  » Alors, Automne te fit un petit sourire encourageant.

________________


Automne parle en #92CFC2.
Elle pense en italique.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« La rose et le réséda »

MESSAGES  : 684
POINTS  : 799
PRÉSENTATION   : uoıʇɐʇuǝséɹd
FICHE DE LIENS  : suǝıl
DATE D'INSCRIPTION  : 17/10/2015


MessageSujet: Re: Temps d'une prière | Avril 124 | Abraham Land   27.10.15 22:07 par Abraham LandCiter Editer Supprimer 


 

 Résumé
Avril 124.
Automne veut tout de suite lui souhaiter son anniversaire dans les règles et dans la tradition du temple Juve, mais Abraham semble contre cette idée. Il finira par entrer à l'intérieur du temple, aidé la Netjeret ...

 
TEMPS D'UNE PRIÈRE

Elle s’appelait Automne.
Abraham avait en partie raison, son nom avait bien un lien avec la nature. Dans ce monde sous l'eau nommé Pelagia, c'était toujours intéressant de rencontrer quelqu'un possédant ce genre de nom. Un jour il avait rencontré une fille que ses parents avaient nommés Fleur. Tout simplement. Oui mais dans une ville où la nature ne pousse que de façon artificiel, c'est toujours troublant de voir des personnes autant intéressés par les jardins, les plantes et les choses exotiques. C'est comme si Abraham s'intéressait à la météo alors qu'ici les saisons n'existent pas vraiment. Tout comme les lumières qui ne sont que artificielles, réglées comme des horloges pour un semblant de vrais. Abraham préfère les choses vraies, Abraham préfère la nuit, le noir, et le béton. Mais il se l'avouera toujours : les jonquilles le fascine. « Tout le monde est parti, nous pouvons y aller si vous le souhaitez.  »
Le jeune homme qui ne voulait pas souhaiter son anniversaire s'était endormi dans ses pensées, et en relevant les yeux il vit le sourire de cette Netjeret, innocente et bienveillante. En tout cas c'est ce que rendait son regard qu'elle lui adressait. Abraham ne pouvait résister à ce genre de regard, alors il allait faire un effort. Il ne devait pas rester dans le passé, il devait aller de l'avant. Même si ce sera dur. La cérémonie était belle et bien terminée et le Netjer sortit du temple en regardant tout droit dans leur direction. Ce devait être le Netjer en chef qui s'occupe des jeunes prêtresses et prêtres quand ils débutent. Lui même n'était pas très vieux, et Abraham pense le reconnaitre. A l'époque il était comme cette jeune fille, tout fraichement arrivé. En le voyant au loin, Abraham eut comme une boule dans le ventre et il sentit ses pieds rester coller au sol sans pouvoir bouger. Pourquoi est-il aussi faible ?

▬ « D'accord, allons-y. Je ferme la marche. »

Ses jambes lui obéirent enfin et ils se rendirent tout les deux jusqu'à l'entrée du temple. Les mains du jeune homme étaient enfoncées dans les poches de son vieux gilet en cuir, tremblantes et serrées en un poing. Il sentait ses débuts d'ongles rentrer dans sa chair, marquant sa peau. Il devait penser à autre chose alors il pensa à La Compagnie, aux membres qui s'étaient séparés, à sa mère ... Puis à cette fille à ses côtés qui sent bon le café et les fleurs. Lui parler, voilà une bonne idée. Il prit alors son temps, marchant lentement, posant toutes sortes de questions rapides et inutiles. Comment se passe la vie au temple, le jardin est vraiment beau vous êtes sure que vous êtes aidées, combien de temps il vous reste avant de valider votre année, oui j'ai fais une année d'étude de religion, je voulais être Netjer. Oui oui, je voulais, mais je n'étais pas assez impliqué et j'étais jeune. J'avais dix-sept ans. Oui. Oui. Oui ...
Puis ils passèrent la porte.
Abraham s'arrêta de respirer pendant quelques secondes, fermant la bouche pour empêcher tout air de sortir. L'odeur du temple lui rappela tout de suite ces souvenirs. Et un instant il eut envie de pleurer. Mais la présence de cette fille à ses côtés le calma de suite, et il se décida à ne se concentrer que sur elle et rien que sur elle. Ils étaient à présent tout les deux seuls dans l'immense salle de cérémonie. Ils allaient devoir faire quelques pas jusqu'à la table d'encens. Un dernier petit effort. Alors Abraham sortit sa main droite de sa poche, laissant l'autre là où elle était, la frotta contre son pantalon, et la présenta à la jeune Netjeret :

▬ « Est-ce que ça vous gêne si on se tient la m... » Il s'arrêta de suite dans son élan, trouvant l'idée stupide et surtout très maladroite. Remettant sa main dans sa poche et baissant les yeux il avança seul vers la table, ne pensant plus à rien.

________________
Mon Image
Hold your colours against the wall, when they take everything away.
She looked into your eyes and saw what laid beneath. Don't try to save yourself.
The circle is complete.



« »



MessageSujet: Re: Temps d'une prière | Avril 124 | Abraham Land    par Contenu sponsoriséCiter Editer Supprimer 

 
Temps d'une prière | Avril 124 | Abraham Land
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Elève - Armée de Dumbledore] Alix Parker (Avril Lavigne/Négociable) ~ 5e année Gryffondor
» 7 avril : 204e anniversaire de la mort de Toussaint
» Extreme Rules - 25 avril 2010 (Résultats)
» Un Temps pour chaque chose:Le Choix Judicieux
» "Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices ! ..."{Frédérick & Milena}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Escalus :: 
PELAGIA
 :: Quartier Est :: Temple Juve
-




Ewilan RPG