# Top site 1
# Top site 2
# Top site 3
# Top site 4
# Top site 5
Staff :
# Profil
# Contacter
# Présente
# Profil
# Contacter
# Présent
Prédéfinis : en voir +
   
   
08
08
News — Les groupes : Magnus et La Compagnie sont fermés. Merci de privilégier les autres groupes.
Toutes les informations sont présentes ici.
News du 21/07 — Mise en place de la mise à jour N°9 juste ici ! Les intrigues sont terminées, le système de quête se simplifie et une nouvelle temporalité verra bientôt le jour.
News du 01/05 — Mise en place de la mise à jour N°8 par-là !
News du 01/04 — Mise en place de la mise à jour N°7 par-là ! Apparition du principe des évents ponctuels ainsi que d'un recensement.
News du 01/03 — Mise en place de la mise à jour N°6, ici. Plusieurs petites nouveautés HRP à découvrir, et un recensement qui se profile pour le mois prochain !
News du 01/02 — Mise en place de la mise à jour N°5, ici. Nous recherchons un animateur n'hésitez pas à postuler ! Découvrez un nouveau système de jeu, en vous rendant là.
News du 15/01 — Les intrigues sont lancées ! Pour en savoir plus rendez-vous ici.
News du 01/01 — Mise en place de la mise à jour N°4, ici. Les intrigues de l'an 125 débute à Pelagia. Découvrez un nouveau système de jeu, ici.
News du 01/12 — Mise en place de la mise à jour N°3, ici. Vous retrouverez des jeux et un nouvel univers, ici.
News du 05/11 — Mise en place d'un mini-évent par le membre Siobhán Balfe. Rendez-vous ici !
News du 01/11 — Mise en place de la mise à jour N°2, ici. Vous retrouverez une tombola, ici. Ainsi que la mise en place de divers jeux sur la CB !
News du 15/10 — Réouverture d'Escalus après 1 an d'absence !
"Quand on est déjà mort , on a plus rien à perdre
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 "Quand on est déjà mort , on a plus rien à perdre



avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« PELAGIA »

MESSAGES  : 309
POINTS  : 1418
PRÉSENTATION   : « QUAND ON EST DÉJÀ MORT, ON A PLUS RIEN À PERDRE. »
FICHE DE LIENS  : « ACRID BITTERNESS OF LOST JOURNEY. »
DATE D'INSCRIPTION  : 30/07/2014


MessageSujet: "Quand on est déjà mort , on a plus rien à perdre   17.10.15 22:38 par Seisyll E. HilbilgeCiter Editer Supprimer 



Informations générales

Nom : Hilbilge
Prénom : Seisyll , Elek
Réincarnation : Ulysse
Sexe : Masculin.
Âge : 30 ans tout rond
Groupe : La Compagnie
Métier : Officiellement propriétaire et tenancier d’un bar dans le centre de la ville mais on ne le voit pas beaucoup derrière le comptoir. Officieusement chef et tête pensante d’un mouvement révolutionnaire (enfin … « mouvement », ils  ne sont plus que trois ou quatre) rattaché et obéissant à la Compagnie. Seisyll est pourvoyeur officiel en faux papiers et fausses identités. C’est aussi le plastiqueur de la Compagnie.
Niveau :
     [] Niveau 1 (riche)
     [X] Niveau 2 (normal)
     [] Niveau 3 (pauvre)
Situation amoureuse : Officiellement célibataire endurci. Officieusement, je pense qu’on peut légitimement le considérer comme veuf inconsolable.
Orientation sexuelle : Bisexuel.

Les exploits

— We are revolution
— Ici c’est moi le boss
— Destruction
— Sanguinaire
— Gloup-gloup
— Bobinette
La réincarnation

La réincarnation dans son origine :
Ulysse . Ulysse aux milles ruses, héros de la guerre de Troie concepteur du cheval de Troie qui mit fin à la guerre en faveur des grecs puis de personnage principale de l’Odyssée qui met en scène son long retour. 10 ans de combats, 10 ans de voyage.

Seisyll est de retour sur son île, les prétendants n’ont qu’à bien se tenir.
La réincarnation dans le forum : Si Giambattista Di Medico était coincé sur l’île de Calypso et n’avait pas encore trouvé ni Alcinoos, ni radeau pour rentrer chez lui, Seisyll lui est un Ulysse sur le retour, la vengeance chevillée au corps. Comme sa réincarnation précédente, Seisyll a obtenu de sa réincarnation la ruse, la metis comme dirait Homère. Ce n’est pas une question d’intelligence, plus de stratégie et de tactique militaire. C’est ce qui a permis à Seisyll et à toutes celles et ceux qui l’ont suivi et le suivent encore d’être encore vivant et pas enfermé dans la partie prison. Pour survivre, c’est très simple, il faut lui obéir même quand cela parait absurde. Et c’est souvent le cas, autant le dire. Il sait séduire et persuader par les mots, même s’il s’avère beaucoup plus effacé qu’ont pu l’être Ulysse et Gian. Seisyll est un être de l’ombre, comme le mendiant boiteux, rôle qu’endosse le roi d’Ithaque à son retour pour tromper ses ennemis. Il attend patiemment dans l’ombre son heure, celle où on lui dira que la Compagnie reprendra du service derrière un chef. Du moment qu’il peut accomplir sa vengeance, il peut se mettre au service de n’importe qui.

Que peut-on donc trouver d’autre comme point commun entre Ulysse et Seisyll ? Leur extraction sociale, toutes deux plus qu’excellente ? Leur malchance presque maladive ? Non, ni Ulysse, ni Gian, ni Seisyll n’auront le droit au bonheur. Ce sont tous les trois des soldats dans l’âme, le premier et le troisième parce qu’ils sont issus d’une famille de combattant dans le sang  et qu’ils ont été élevé à cet effet ? Qu’il a, comme ses frères d’âme, pratiqué assidument le tir à l’arc et que c’est un excellent tireur ? D’autres choses peut être ?

Le physique

Taille : 186 m
Poids : 90 kg
Morphologie générale :  Carré . Forgé par des années d’entrainement et d’exercice. Soyons franc, Seisyll est une véritable armoire à glace et il a besoin de sur mesure pour s’habiller , le prêt à porter ayant rarement sa taille.
Cheveux : Très court, brun.
Yeux : D’un brun paradoxalement très froid. Ceux qui le côtoient ont pris l’habitude de dire que ses yeux sentent la mort.
Voix : Une voix grave et chaude, un peu usée par le tabac. Munie d’un langage très châtiée et correct , qui trahisse son origine sociale et son éducation.
Odeur : Il empeste le tabac en permanence. Cela camoufle tout autre odeur, y compris celle de l’encre, de l’alcool et de la poudre .
Style vestimentaire : Classique et passe partout, il se compose de pantalon, de chemises, de bretelle, d’un gavroche, de bonne chaussure noir non cirée d’un pull. Il ne porte volontairement que du noir et du blanc. Seisyll porte le deuil, depuis deux longues années et le portera probablement jusqu’à la fin de ses jours.
Signes particuliers : Seisyll boite de la jambe gauche , il s’appuie sur une canne et déambule tant bien que mal dans son établissement et dans la rue . Cette canne lui donne un air bienveillant, mais ce serait se tromper. Il a aussi un  tatouage en forme de flamme noir au biceps gauche et une tâche de naissance sur la hanche gauche. Elle dessine grossièrement une aile déployée. Il est aussi souvent couvert de poil de chats et a toujours une fiole d’huile bénite dans sa poche.
Le caractère

Un mot/phrase qui le définit : Ombre sombre et blessée à jamais.
Son but : Venger Swann
Tics & manies : Un violent tic de l’ordre et de la propreté, son bar doit être le plus propre de tous le quartier et c’est d’ailleurs pour cela qu’il draine une partie de la bonne société voulant s’encanailler. S’ils savaient. Seisyll fume aussi beaucoup, énormément au point qu’on peut facilement classer dans l’ordre du tic.
Phobies :   Seisyll est claustrophobe, il ne supporte aucun lieu dans lequel il n’aura pas d’échappatoire. Autant dire qu’un passage en prison l’aurait rendu complétement fou. – L’Avenir. Quand il n’aura plus son but ultime. Rien qu’y pensé le fait trembler, paniquer. Alors lui en parler …
Hobbies : Le tir à l’arc. Mais ça fait un bon bail qu’il n’a pas pratiqué.  
Aime : Swann, Les échecs et tout autre jeu de société du genre (donc go, shogi, othello, etc etc), les jeux de logiques, l’alcool, lire, enrichir sa connaissance personnel, les mots croisés ( ?) (Seisyll et ses mots croisés quotidiens, c’est tout un poème), les chats, la musique classique et plus précisément le piano, ce que véhicule la Compagnie,
Aime pas : Devoir servir au bar (oui c’est paradoxal), le travail mal fait (du coup, même quand il fait le barman, il le fait bien parce qu’il déteste plus le boulot mal fait que tenir le bar), Magnus, le Conseil, le désordre, les gens du niveau 1, Son père, qu’on lui rappelle son origine sociale, l’essence.
Qualités : Méticuleux – Calme – Protecteur –  Fidèle – Prévoyant (il a toujours une solution dans le fond de sa tête. C’est même surprenant des fois) – Réfléchi – Une tombe à secret, il est à l’écoute du moment que ses ordres et son autorité ne sont pas remise en jeu.
Défauts : Entêté voir complétement monomaniaque (autant dire qu’il ne s’est jamais demandé ce qu’il fera une fois Swann vengé) – Froid– Un manque d’humour certain – Peut être dans la lune sans prévenir. Il s’immobilise dans sa position, dans ce qu’il fait et il peut rester sans bouger pendant une bonne dizaine de minutes – Il ne se confit que très peu et encaisse jusqu’à exploser – Autoritaire voir un peu tyrannique – Vit dans le passé – Rancunier
L'habitant

Que pense-t-il de la cité ? Pas grand-chose au final. Il ne l’aime pas, il n’aime pas son système. Mais il n’a aucune idée d’où est-ce qu’il pourrait  aller ailleurs sinon ?
Que pense-t-il des groupes ?
• Le Conseil : Une balle dans la nuque pour ceux qui y participe. Le responsable de la mort de Swann , celui a donné l’ordre de faire sauter l’atelier se verra réserver une mort des plus sadiques.
• Aronde : Toutou du conseil. Presque bon à jeter s’il ne construisait pas pour élargir Pelagia. Puis ils réparent ses dégâts à lui. Plus ils agrandissent, plus il y a d’endroit pour cacher Elek la Chouette et ses compagnons, ou tout du moins ce qu’il en reste.
• Magnus : L’ancienne famille. L’ennemie détestée. Seisyll hait au plus haut point son père qu’il pense impliquer dans l’attaque de l’atelier. Son avis est plus mitigé sur sa mère. Il devient quasiment absent au sujet d’Eirlys. Dans un ensemble plus global, Magnus reste, avec le Conseil, l’ennemi numéro un à abattre sans concession.
• Corb : Ce sont eux qui mettent en vente l’essence. Swann détestait l’essence, il disait que c’était l’endormissement du peuple, la raison pour laquelle les citoyens ne s’étaient jamais pris en main. Seisyll a donc haï à son tour l’essence et Corb, qu’il range dans la catégorie de Magnus et du Conseil.
• La Compagnie : Les frères d’armes. Seisyll a besoin d’eux, besoin de quelqu’un à mettre en lumière pour pouvoir mettre ne marche sa vengeance
• Citoyens : De la chair à canon , gavée à l’essence. Les pigeons qui font marcher son commerce. A quelques exceptions près.
Son point de vue sur le temple pourpre : Ce n’est pas comme si c’était lui qui avait fabriqué, posé et déclenché la bombe à distance  à l’instant T …. Ah mais au fait …
Son point de vue sur la tête coupée : La perte d’un ami inestimable qui a suivi de peu celle de Swann. Il a été associé inconsciemment à la raison de la vengeance.
Son point de vue sur la dame blanche : Elle n’a eu que ce qu’elle méritait. Si elle s’est tuée, c’est qu’elle avait quelque chose à se reprocher. Si elle s’est fait tuée, ce n’est qu’une preuve de plus que le Conseil est mauvais. Pelagia finira comme l’empire romain et la mort des chefs sera nommé sport national.
À quel couple de divinités est-il le plus attaché ? Sase
Son point de vue sur les essences : La raison pour laquelle les citoyens agissent passivement. Une saleté en somme.
Est-il prêt à prendre part à divers conflits ? Le stock de bombe attend dans l’arrière-boutique
L'histoire

Sa famille : Seisyll est l’ainé d’une fratrie de deux enfants. Son père, Aeder, haut cadre chez Magnus l’a toujours traité froidement et l’a élevé à la dur. Seisyll ne l’a jamais aimé et il ne s’est jamais fait aimé de lui. Sa mère, Sixtine, par contre, c’est différent. Délaissée très tôt par son mari, très solitaire, elle a donné tout l’amour qu’elle pouvait à ses deux enfants. L’évaporation pure et simple de son fils l’a profondément affectée et elle serait prête à le défendre et à l’accepter si elle venait un jour à se révéler. Elle n’a que lui et sa sœur à ses yeux. Seisyll éprouve toujours une affection certaine pour sa mère. Cette dernière reçoit toujours des fleurs de manière anonyme à son anniversaire. Il reste dans cette famille, Eirlys, la sœur jumelle de Seisyll. Eirlys a marché, elle, dans les pas de son père, elle a un très bon poste chez Magnus. Elle est fiancée, Eirlys, mais ce frère absent reste un vide, une interrogation. Seisyll ressent aussi ce vide, même s’il se pense trahi par Eirlys. S’il y a face à face un jour, il sera terrible et peut être même sanglant.
Son histoire :
Seisyll est né dans la bonne société de Pelagia. Fils ainé d’un couple de cadre chez Magnus, il est élevé sans distinction avec sa sœur Eirlys. Il va suivre un cursus tout ce qu’il y a de plus normal pour un pélagien. Dans des très bons établissements pour sa scolarité obligatoire, il entrera sans problème à l’université où il étudiera, avec un avis parental favorable, la chimie et l’art des explosifs. Déjà, Magnus pressent que les grognes vont avoir lieu et qu’un démineur, qui plus est aussi méticuleux que Seisyll sera un atout non négligeable dans la future guerre interne qui se prépare. Seisyll lui, innocent de toutes ces allusions, contente de se cultiver, participe à des tournois d’échec, écoute Eirlys se confier à lui, fait des bêtises d’adolescents, rentre les épaules lorsque son père hausse le ton, chérit tendrement sa mère à qui il cherche toujours à faire plaisir, se dévergonde comme tout jeune adulte de son âge et de son rang avec ses amis dans les bas quartiers. Une vie en rose, en quelques sortes.  Sans problème, sans accroc véritable. Que reprocherait-on à ce bon élève discret et fidèle, après tout.

Un jour, quelque chose change inexorablement sa vie. Seisyll tombe amoureux. Le coup de foudre. De Swann, artiste prometteur, ange frêle des jeux de couleurs qui expérimente. Etre lumineux, rieur, agréable, doux. Swann l’effleure, virevolte, lui apprends à voir le monde d’une autre façon que celle du moule de Magnus et de la société. Swann s’interroge mais Swann est fragile. Swann cauchemarde souvent, a souvent peur. Alors Seisyll blottit, console, effleure discrètement son front de ses lèvres, murmure son amour rassurant, enveloppant. Euphorie discrète et secrète. Seisyll aime profondément Swann. Swann adule et admire Seisyll. Ils forment un couple heureux d’être là, Seisyll parle à Eirlys de Swann sans jamais nommer. Ils ont tous pour être heureux nos tourtereaux. Seulement voilà, cet amour les conduit dans l’illégalité, dans « l’anarchisme ». Parce que Seisyll et Swann sont deux hommes. Et que dans la société de Pelagia, aimer quelqu’un du même sexe que soit est considérer comme passible de prison.  C’est en connaissance de cause qu’ils décident de former un couple, le couple le plus discret et secret de Pelagia. Le plus silencieux dans leur fougue. Nous sommes en l’an 116 et Seisyll et Swann mettent un pied dans l’illégalité. Cette illégalité leur fait découvrir d’autres mondes, d’autres conditions que la leur, tellement favorisée. Ils se créent tous deux une conscience politique. C’est ainsi que naitra au début de l’année 119 le mouvement Aldebaran, réunissant une  dizaine de personne et spécialisé dans le tractage et la création d’identité pour tout anarchiste qui en a besoin contre rétribution. A sa tête, Swann et Seisyll qui miment la dualité des divinités Sases. Seisyll se remet entre les mains de Scrisase et devient Elek la Chouette. Swann se faufile dans les bras d’Arsase  et devient Tabitha le Chat. Tous deux restent étudiant et artiste le jour pour cacher cette dualité à leur proche.

Le mouvement tracte très vite pour la jeune Compagnie qui les englobe. Elek et Tabitha deviennent tout deux des très proches d’Angus, le chef. Au contact de la Compagnie, Aldebaran se radicalise et Elek met son savoir à disposition des anarchistes, celui des bombes. Tout ce passage est un moment presque euphorique, autant qu’il est terrible et grave. Les espérances s’accumulent, font vivres, on oublie que le danger est pourtant si proche. On oublie. Pourtant il nous rattrape. En Avril 123, une bombe explose dans l’atelier du peintre Swann Maavi. On sait qu’il y a plusieurs morts, on ne s’est pas amusés à compter les morceaux exactement et à les assemblés. On décrète qu’Elek la Chouette et Tabitha le Chat auraient été dans l’atelier. Tant mieux, car les autorités ne connaissent pas leur identité exact. Aeder Hilbilge exulte le décès des deux terroristes, en accointance avec ce peintre décadent qui est probablement responsable de la disparition, que dire, de l’évaporation de son fils chéri. Il met cela sur une guerre entre groupe anarchiste, sur des querelles de clocher. Ce qu’il ne sait pas, c’est que dans l’ombre, Seisyll, ou Elek, peu importe  comment on l’appelle, hurle sa douleur. Il n’était pas dans l’atelier, seul Swann et un garçon du niveau 3 à la recherche d’un emploi s’y trouvait. Magnus lui a pris Swann. Le Conseil lui a pris Swann. Pelagia a tué Swann. Pélagia doit payer. La vengeance. De l’explosion, Seisyll n’a eu qu’une légère claudication à sa jambe gauche, il s’appuie sur  une canne désormais. Et personne ne fera attention à ce mendiant boiteux qui  dormira à proximité du chantier. Personne ne l’aura vu cacher son terrible paquet. Et les agents de sécurité qui l’évacueront avant le début des festivités l’oublieront assez vite, le prenant pour un homme ivre, empli d’essence, un pauvre paumé du niveau 3 parmi d’autre. Paumé, sans aucun d’autre. Ivre aussi mais pas d’alcool. Ivre de vengeance. Seisyll a admiré de loin le « feu d’artifice » comme il l’appelle. Il a secrètement espéré que son père soit dans les morts. Aeder Hilbige était malheureusement retardé, sa fille avait oublié son chapeau chez eux et sa mère avait tenu à ce que tous les trois reviennent le chercher. Cela les aura sauvés dans un sens.

Tout va ensuite extrêmement vite. Angus est assassiné dans des circonstances louches, nombres  de dissidents sont enfermés. Alors Seisyll rassemble les quelques survivants  du mouvement Aldebaran. On s’enfuit, à l’Est. On survit comme on peu de petits boulots, en attente d’un meilleur moment pour reprendre du poil de la bête. Seisyll rumine sa vengeance folle. Ils vont payer, tous les coupables doivent payer. Son père doit payer. Aveugle Elek.

Une folle rumeur court dans les bas-fonds de Pelagia en ce début d’année 125. Elek la Chouette serait de retour, la Compagnie serait en phase de reformation. Mais qu’elle est la réalité ? La vérité ?

________________
Avatar par Gil
Je conte en Seagreen , ça ne s'invente pas.


"Mais je sais pas jouer " "On s'en fous, tu fais le pot de fleur " "De ?" "Le plus beau des pots de fleurs." Morceau d'une vie oubliée et perdue à jamais.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« La marquée »

MESSAGES  : 1491
POINTS  : 1607
PRÉSENTATION   : Jalousie dévastatrice.
FICHE DE LIENS  : Le sang sur ses mains.
AUTRES COMPTES : Wanda Le Gall
DATE D'INSCRIPTION  : 10/07/2014


MessageSujet: Re: "Quand on est déjà mort , on a plus rien à perdre   18.10.15 0:02 par Siobhán BalfeCiter Editer Supprimer 


Re-bienvenue !
Tout est nickel. Je pense qu'à force tu connais la marche à suivre, remplir ta fiche de liens, te créer un ASK, noter ta réincarnation dans le bottin. Et surtout t'amuser !
Je te dirige vers ton QG pour prendre connaissance de ton secret de groupe, je pense que tu vas aimer.
Si jamais tu viens à avoir des questions, Saül pour ce qui concerne la modération et l'intervention PNJ et moi-même pour des questions de contexte ou de déroulement de jeu.

________________
#yoshi et le pénis disparu - 16/03/16
Siobhán pinaille en #86b6cc


 
"Quand on est déjà mort , on a plus rien à perdre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La mort n'est que la mort ; on ne signifie rien par sa mort mais on la subit. [PV Graham]
» ▽ Quelle perte de temps aussi de vouloir se tuer, quand on est déjà mort.
» Il faut rire de la mort ! Surtout quand c'est les autres |Ulrich|
» [Flashback] Quand la mort frappe à votre porte... [Clos]
» « Quelqu’un a dit un jour que la mort n’est pas la pire chose dans la vie : le pire, c’est ce qui meurt en nous quand on vit. »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Escalus :: 
PERSONNAGES
 :: Présentations :: Présentations Personnages :: Présentations Validées
-




Ewilan RPG