# Top site 1
# Top site 2
# Top site 3
# Top site 4
# Top site 5
Staff :
# Profil
# Contacter
# Présente
# Profil
# Contacter
# Présent
Prédéfinis : en voir +
   
   
08
08
News — Les groupes : Magnus et La Compagnie sont fermés. Merci de privilégier les autres groupes.
Toutes les informations sont présentes ici.
News du 21/07 — Mise en place de la mise à jour N°9 juste ici ! Les intrigues sont terminées, le système de quête se simplifie et une nouvelle temporalité verra bientôt le jour.
News du 01/05 — Mise en place de la mise à jour N°8 par-là !
News du 01/04 — Mise en place de la mise à jour N°7 par-là ! Apparition du principe des évents ponctuels ainsi que d'un recensement.
News du 01/03 — Mise en place de la mise à jour N°6, ici. Plusieurs petites nouveautés HRP à découvrir, et un recensement qui se profile pour le mois prochain !
News du 01/02 — Mise en place de la mise à jour N°5, ici. Nous recherchons un animateur n'hésitez pas à postuler ! Découvrez un nouveau système de jeu, en vous rendant là.
News du 15/01 — Les intrigues sont lancées ! Pour en savoir plus rendez-vous ici.
News du 01/01 — Mise en place de la mise à jour N°4, ici. Les intrigues de l'an 125 débute à Pelagia. Découvrez un nouveau système de jeu, ici.
News du 01/12 — Mise en place de la mise à jour N°3, ici. Vous retrouverez des jeux et un nouvel univers, ici.
News du 05/11 — Mise en place d'un mini-évent par le membre Siobhán Balfe. Rendez-vous ici !
News du 01/11 — Mise en place de la mise à jour N°2, ici. Vous retrouverez une tombola, ici. Ainsi que la mise en place de divers jeux sur la CB !
News du 15/10 — Réouverture d'Escalus après 1 an d'absence !
Divinités & Religion
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 Divinités & Religion



avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« LÉGENDE URBAINE »

MESSAGES  : 1024
POINTS  : 1510
DATE D'INSCRIPTION  : 24/06/2014


MessageSujet: Divinités & Religion   13.10.15 19:10 par Le JugeCiter Editer Supprimer 

Les divinités

La religion a une grande place à Pelagia. Cette pratique remonte à bien avant la cité sous-marine. Elle est basée sur un culte polythéiste. Les divinités sont toujours représentées à deux, en mettant en avant deux idées antipodes, et pourtant insécables. Le plus souvent, elles sont représentées de la manière suivante : une seule enveloppe charnelle où se trouvent, dos à dos, deux divinités. Un peu comme le côté pile et face d’une pièce.

Le rôle des divinités

Les divinités sont un pilier dans la vie des Pelagians. Elles possèdent des temples, des cérémonies, des fêtes en leurs noms, voire même des autels particuliers dans certaines demeures. Leur principal rôle n’est pas de culpabiliser les personnes, mais au contraire de libérer les mœurs. Ainsi, il n’est pas rare d’entendre quelqu’un faire quelque chose d’obscène parce que telle divinité le fait.

Elles ont également pour rôle d’être une échappatoire à ce qui est inconnu ou incompréhensible.

On retrouve les divinités dans chacune des classes sociales. Même si certaines ont plus d’importance que d’autres.

Au cours des années, le culte de certaines divinités a été interdit, à cause des réactions qu’elles produisent au sein de la cité. Les pratiques archaïques, qui sont de tuer pour tel ou tel culte, ou bien de procéder à des sacrifices de sang, sont oubliées et interdites depuis plusieurs siècles, bien avant la cité sous-marine. Toutefois, les rituels d’offrandes, tels que des bijoux, de l’encens, de l’eau, de l’huile ou encore de la nourriture existent encore, ainsi que les prières.

Dès lors, il est tout à fait normal de saluer une divinité avant de partir au travail, ou bien de leur demander conseil. C’est rentré dans le quotidien des Pelagians. Bien au contraire, n’avoir aucun égard pour eux est étrange et mal vu.

De plus, la religion est l’une des rares entreprises d’ordre public.

La hiérarchie de la religion

Les dieux et déesses font partie d’un panthéon. Elles sont toutes aussi importantes, même si certaines personnes sont plus attachées à l’une ou à l’autre.

En revanche, il existe une hiérarchie chez les officiants.

Cette dernière se compose tout d’abord du Déité, il peut s’agir d’un homme ou d’une femme, le ou la Déité fait partie du conseil. Cette personne est la voix des dieux, elle officie lors des très grands événements.

Il y ensuite le Netjer (masculin) ou la Netjeret (féminin), il s’agit d’un grand-prêtre qui officie dans le temple. Cette personne s’occupe des événements de moindre importance, ils s’occupent aussi des autels, et autres éléments liés aux cultes.

Puis vient le rôle des Phares, ce sont des personnes attachées aux divinités. Il peut s’agir d’érudits qui étudient les textes, de conseillers, de professeurs, etc. Ils sont les personnes les plus proches du peuple, le lien entre le divin et l’humain.

Puis vient le tour des pratiquants, soit la totalité des membres de la cité. Ils ne sont pas rattachés directement à la cité, mais écoute et prie les dieux.

La mythologie

En corrélation avec le panthéon, il existe une mythologie, changeante selon les écrits et les dires. Mais la plus grande particularité de cette mythologie, c’est qu’elle est ouverte à la glorification des hommes. De ce fait, une personne qui a été reconnue pour ses vertus ou pour ses méfaits peut très bien rejoindre la mythologie après sa mort.

Cet être peut alors devenir une matriarche, un martyr, etc.

Ex. Si après la mort de Monsieur Patterns, on considère que sa dévotion auprès des familles ayant perdu un enfant était connue de beaucoup, il peut être reconnu a postérité comme un patriarche des enfants perdus.

Listing des divinités

Hatti

Hatti est le couple divin qui représente le soleil et la lune.

Sur une face se trouve Sol’Hatti, le dieu soleil, sous les traits d’un homme vigoureux la tête couronnée et de l’autre Lun’Hatti la déesse de la lune, représentée par une femme enceinte voilée.

Au départ, il représentait la dualité entre l’homme et la femme, mais également la fertilité par l’image du couple. Ce culte était célébré à chaque période forte du cycle solaire ou lunaire, comme la pleine lune, les solstices, les éclipses, etc., à travers des orgies, des offrandes de nourriture et de vin.

Mais très rapidement, le culte d’Hatti fut interdit, à cause de plusieurs raisons.Tout d’abord, la détermination des dates de fêtes étaient incertaines, on dit qu’il y eut un soulèvement des femmes exaspérées d'être considérées comme des objets dès la première année à cause du couple divin. Mais surtout, l’absence de la lune et du soleil créé une humeur maussade et des dépressions chez les habitants de la cité.

Dès lors les représentations physiques, les temples, etc. ont été détruits ou utilisés à d’autres fins.

Malgré tout, depuis quelques années, on revoit un regain d’intérêt pour ce couple de divinité, auprès de quelques groupes marginaux.

Juve

Juve est un duo familial qui représente la vie et la mort à travers la symbolique de la jeunesse et la vieillesse.

Juvino est la déesse de la vie, elle est représentée par une enfant sachant à peine marcher, tandis que dans son dos se trouve Adjuve la déesse de la mort sous la forme d’une vieille femme bossue.

Le culte de Juve est omniprésent dans la cité, mais encore plus chez les prolétaires. Il est l’incarnation de la vie, allant de la naissance à la mort, à travers le vieillissement et le mélange des générations. On prie ces divinités pour leurs protections et pour une quiétude après la mort. Il est le seul culte dit personnel. Son avènement se fait lors des temps forts de la vie d’une personne, comme la naissance, le mariage, le passage à l’âge adulte, la mort, etc. et à chacun de ses anniversaires.

Le rituel qui lui est associé se traduit par la présence d’un autel où l’on brûle de l’encens pendant le nombre de jours qui correspondent à son âge. Ainsi, un homme de 45 ans brûlera un bâton d’encens pendant 45 jours. Lorsque l’on désire prier pour l'âme d’une personne décédée, on dispose sur l’autel soit une représentation iconographique du mort, ou bien un objet qui lui appartient.

Trab

Trab est couple divin qui représente l’équilibre entre le travail et le loisir.

Trab représente le dieu Trab’Es tenant un outil et ayant des vêtements laminés, tandis qu’à ses côtés se trouve la déesse Jo’Trab vêtue d’une robe de bal qui lui tient la main.

Le culte Trab est un culte très présent dans les classes sociales populaires. C’est le seul culte à être très strictes et en même temps très frivole. Il représente la sueur et le sang versés dans le travail pour le faire fructifier et lorsque l’on récolte ses fruits, on peut se libérer totalement, à travers des jeux d’argent, des danses, des repas gargantuesques, etc. Bien souvent, c’est au nom de Jo’Trab que l’on fait des choses immorales, comme avoir un amant, etc.

Il y a beaucoup de rituels qui sont associés aux Trab. Comme des marches d’offrandes, où les Netjers et les Phares marchent à travers toute la cité pour montrer le tribut fait aux dieux. Il peut s’agir de prières, de nourritures, de vin, d’outils, etc. Ces marches ont lieu à chaque début de saisons. Il s’en vient ensuite de grands bals, costumés, masqués, où l’alcool, et l’argent coulent à flot. Ces réceptions se font tous les premiers jeudis du mois, mais pour éviter une surpopulation, il n’existe pas un seul grand bal comme à l’époque, mais plusieurs petits.

Sase

Sase représente l’équilibre entre la science rigide et la décadence de l’art.

Sase est un duo composé de Scrisase, le dieu de la science qui tient dans une main un masque de hiboux et de l’autre tient la main à Arsase la déesse de l’art, qui porte un masque de chat.

Appelé le culte des alliés, Sase est l’un des moins présents dans la cité, toutefois, il est le plus représenté dans les hautes sphères sociales. Il s’agit de l’incarnation du pouvoir, de la culture, mais également d’une certaine forme de frivolité éphémère. On prie ses dieux pour obtenir de l’inspiration, ou bien pour réussir un examen.

L’huile bénie est le principal élément dans le culte de Sase. Lorsque l’on désire obtenir la bénédiction de l’un des deux dieux, on dépose une fine pellicule d’huile sur les paupières, et les lèvres, afin de voir au-delà des apparences, et de trouver les bons mots.

C’est également l’un des rares cultes à ne pas avoir de fêtes attitrées.
 
Divinités & Religion
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Divinités & Religion
» La religion / les divinités dans la Légende.
» 03. "Losing my religion" # Ash
» Religion dans le SDA
» Religion

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Escalus :: 
ADMINISTRATION
 :: Mise en Contexte :: Annexes
-




Ewilan RPG