# Top site 1
# Top site 2
# Top site 3
# Top site 4
# Top site 5
Staff :
# Profil
# Contacter
# Présente
# Profil
# Contacter
# Présent
Prédéfinis : en voir +
   
   
08
08
News — Les groupes : Magnus et La Compagnie sont fermés. Merci de privilégier les autres groupes.
Toutes les informations sont présentes ici.
News du 21/07 — Mise en place de la mise à jour N°9 juste ici ! Les intrigues sont terminées, le système de quête se simplifie et une nouvelle temporalité verra bientôt le jour.
News du 01/05 — Mise en place de la mise à jour N°8 par-là !
News du 01/04 — Mise en place de la mise à jour N°7 par-là ! Apparition du principe des évents ponctuels ainsi que d'un recensement.
News du 01/03 — Mise en place de la mise à jour N°6, ici. Plusieurs petites nouveautés HRP à découvrir, et un recensement qui se profile pour le mois prochain !
News du 01/02 — Mise en place de la mise à jour N°5, ici. Nous recherchons un animateur n'hésitez pas à postuler ! Découvrez un nouveau système de jeu, en vous rendant là.
News du 15/01 — Les intrigues sont lancées ! Pour en savoir plus rendez-vous ici.
News du 01/01 — Mise en place de la mise à jour N°4, ici. Les intrigues de l'an 125 débute à Pelagia. Découvrez un nouveau système de jeu, ici.
News du 01/12 — Mise en place de la mise à jour N°3, ici. Vous retrouverez des jeux et un nouvel univers, ici.
News du 05/11 — Mise en place d'un mini-évent par le membre Siobhán Balfe. Rendez-vous ici !
News du 01/11 — Mise en place de la mise à jour N°2, ici. Vous retrouverez une tombola, ici. Ainsi que la mise en place de divers jeux sur la CB !
News du 15/10 — Réouverture d'Escalus après 1 an d'absence !
Le jeu de dupes. / Siobhán — 09.125
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 Le jeu de dupes. / Siobhán — 09.125



avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« PELAGIA »

MESSAGES  : 393
POINTS  : 1741
PRÉSENTATION   : I mean this.
FICHE DE LIENS  : Everybody means something.
AUTRES COMPTES : Gil Dylman
DATE D'INSCRIPTION  : 27/07/2014


MessageSujet: Le jeu de dupes. / Siobhán — 09.125   31.08.16 0:34 par Raleigh CohenCiter Editer Supprimer 




Dans le silence, complet mais léger, de la bibliothèque, Raleigh passait de livre en livre, notant çà et là des références qui lui paraissaient intéressantes. Il profitait de son temps libre pour glaner le plus d’informations, toujours sur le même sujet. Les sources étaient rares, faibles, et souvent peu fiables mais il se consolait en se disant que, même à la surface, s’ils avaient un tant soit peu plus de jugeote que Pelagia, ils n’avaient pas pu commencer sur des bases solides. Ils avaient bien dû tâtonner longtemps, faire des erreurs.
Ceci dit, le médecin espérait en faire le moins possible. Des dommages collatéraux, il en avait suffisamment vu pour vouloir les éviter autant que faisable.

Notant de nouveau une référence, Raleigh regarda machinalement autour de lui. Personne. Personne pour lui poser de questions, ce qui n’était pas plus mal.
Marmonnant pour lui-même, il se remit à chercher des informations. Tout ce qu’il pouvait dénicher d’intéressant. Livres médicaux, ouvrages sur les baleines et autres joyeusetés. N’importe quoi, du moment qu’il avait une chance d’éclaircir ce mystère.

Même si, tout compte fait, il en était loin.



________________
Interagit en #4682b4
— Clone du Poulpe à votre service.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« La marquée »

MESSAGES  : 1493
POINTS  : 1725
PRÉSENTATION   : Jalousie dévastatrice.
FICHE DE LIENS  : Le sang sur ses mains.
AUTRES COMPTES : Wanda Le Gall
DATE D'INSCRIPTION  : 10/07/2014


MessageSujet: Re: Le jeu de dupes. / Siobhán — 09.125   02.09.16 21:41 par Siobhán BalfeCiter Editer Supprimer 


Petit thermos métallisé tenu en main et faisant office de gobelet de café, se retrouvait en rivalité avec un livre ouvert retenu ouvert par la seul force de l’index glissé à l’intérieur de la tranche. Les yeux fixant les pages et gravures qui représenter un sujet dont elle n’aurait jamais pensé étudier pour l’instant. La religion. Retranché au plus profond d’elle-même Siobhán se disait que peut-être elle pourrait entrapercevoir une réponse à ses questions.
Un soupire se faisait entendre de sa part, alors qu’elle quittait une allée pour rejoindre un espace plus large pour déambuler et où elle pourrait se poser sur une chaise. Elle releva une dernière fois la tête de son ouvrage, avant de boire une gorgée de son café et de replonger son nez dans le livre.
Marchant à petit pas, l’haleine caféine et les propos qui lui semblait absurde commencer à lui faire perdre la tête. Sans s’en rendre compte, elle était apparue dans l’espace plus large et son genoux venait de se cogner contre le dossier d’une chaise. Entrainant une réaction en chaine qui faisait déborder le contenu de son thermos en petite quantité sur sa main.
Ce fut un râle d’exaspération silencieux qui gronda dans sa gorge. Ce retenant de le laisser s’exprimer plus fort. Par instinct, la scientifique dans son jour de repos bien mérité releva la tête et vit une tête dont elle n’avait pas tellement envie de voir ces temps-ci.
En plissant les yeux elle pouvait voir quelques titres sur les tranches déposés vers son champ de vision. « Vous avez de drôles de patients Docteur… » Murmurait-elle amusée en voyant des livres sur les baleines.

________________
#yoshi et le pénis disparu - 16/03/16
Siobhán pinaille en #86b6cc



avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« PELAGIA »

MESSAGES  : 393
POINTS  : 1741
PRÉSENTATION   : I mean this.
FICHE DE LIENS  : Everybody means something.
AUTRES COMPTES : Gil Dylman
DATE D'INSCRIPTION  : 27/07/2014


MessageSujet: Re: Le jeu de dupes. / Siobhán — 09.125   04.09.16 16:01 par Raleigh CohenCiter Editer Supprimer 




Rien n’éclairait vraiment son avis sur le sujet qu’il avait choisi de potasser ce jour. A part peut-être la dernière information qu’il venait de dénicher dans un livre sur les baleines. Il était question de leur migration. C’était un vieil ouvrage, qui ne devait plus être tellement d’actualité, mais c’était le mieux qu’il avait trouvé jusqu’ici concernant l’itinéraire emprunté par les cétacés quand ils se déplaçaient d’un point A à un point B.
Là-dessus, le livre était formel. Cet itinéraire était toujours le même. Les baleines à fanons étaient les seules à migrer, soit pour l’alimentation, soit pour la reproduction. C’étaient de longs voyages, dangereux, mais que les mysticètes continuaient d’effectuer deux fois par an.

Rien n’expliquait vraiment comment les baleines retrouvaient toujours le même chemin, mais la magnétisation des pôles, ou la sensibilité extrême de la peau des baleines aux changements thermiques, semblaient d’assez bonnes pistes pour expliquer le phénomène.
Raleigh eut un sourire sans joie. Les baleines ne passaient jamais aux abords de la cité. Si la magnétite présente dans leur cerveau était une des hypothèses concernant le choix de leur itinéraire migratoire, le médecin n’excluait absolument pas que la cité elle-même eût pu les perturber de manière à les attirer comme les aimants des pôles.

Un bruissement, non loin de lui, décrocha son attention de la migration des cétacés, sans pour autant l’attirer dans une autre direction. Raleigh se contenta de reposer le volume et de retourner à des manuels médicaux. Il savait qu’il ne trouverait pas grand’chose dedans non plus, mais il était ouvert à toute information nouvelle. Un vague regard, cependant, lui indiqua que l’intrus n’était autre que Siobhán Balfe.

N’ayant pas plus envie que cela de devoir supporter une énième conversation avec le squale du département Essence, le médecin continua de feuilleter l’index de l’ouvrage de médecine qu’il avait ouvert, son regard cherchant des mots qui auraient un lien direct ou non avec ce qui l’intéressait.



________________
Interagit en #4682b4
— Clone du Poulpe à votre service.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« La marquée »

MESSAGES  : 1493
POINTS  : 1725
PRÉSENTATION   : Jalousie dévastatrice.
FICHE DE LIENS  : Le sang sur ses mains.
AUTRES COMPTES : Wanda Le Gall
DATE D'INSCRIPTION  : 10/07/2014


MessageSujet: Re: Le jeu de dupes. / Siobhán — 09.125   05.09.16 4:16 par Siobhán BalfeCiter Editer Supprimer 


La diplomatie n’a jamais été une qualité que l’on pouvait attribuer à Siobhán, elle qui auparavant était pugnace, laissé à l’abandon cet état de fait. Mais en ce qui concerné Raleigh, il était indéniable qu’il était aussi imprégner par cette qualité.
Son regard se révulser, laissant ses yeux se lever vers le ciel lorsqu’il plongea à nouveau son nez dans les épais volumes qui composés les ouvrages dispersés ici et là sur la table. Inspirant silencieusement et laissant sa poitrine se gonfler, Siobhán commença à prendre les devants.
Elle s’installa silencieusement en face du docteur. Déposant son sac à main sur le sol, son livre encore ouvert et sa bouteille de thermos sur la table.
« Vos petits billets à mon attention sont plus bavard que votre voix. Dois-je vous écrire pour avoir une conversation avec vous ? » S’aventura-t-elle, en forçant le peu de diplomatie qu’elle possédait.
Ses lèvres se pinçaient, laissant une drôle de moue se dessiner sur son facies. Ses doigts commençait à tapoter les pages vieillit de son ouvrage, le dos accolé au dossier. Siobhán lisait d’un regard loin les préceptes et histoires des dieux.
Une page se tourne dans un sens, puis dans un autre. Elle revient ses les mots qu’elle a déjà lu. Elle n’y trouve pas de réponses à ses questions ni même de sens en ses mots.
Apres quelques instants, la scientifique se penche vers le sol, pour y prendre un morceau de papier et un stylo plume. Se courbant légèrement sur la table, elle commence à gribouiller quelques lettres moins bien formée qu’à son habitude, mais où l’on sent toujours son amour pour la calligraphie.
« N’avez-vous point de pomme à m’offrir en ce jour. Pour une fois, je ne refuserais pas d’assouvir ma faim. » Glissait-elle le petit billet pliée en deux, juste devant le nez du Docteur Cohen, en évitant de le gêner dans sa lecture.
Ainsi, elle attendait la tête à demi penchée de voir une réaction de sa part en refermant le capuchon de sa plume.

________________
#yoshi et le pénis disparu - 16/03/16
Siobhán pinaille en #86b6cc



avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« PELAGIA »

MESSAGES  : 393
POINTS  : 1741
PRÉSENTATION   : I mean this.
FICHE DE LIENS  : Everybody means something.
AUTRES COMPTES : Gil Dylman
DATE D'INSCRIPTION  : 27/07/2014


MessageSujet: Re: Le jeu de dupes. / Siobhán — 09.125   05.09.16 11:30 par Raleigh CohenCiter Editer Supprimer 




Ignorer Siobhán Balfe était une chose que Raleigh savait parfaitement faire. Eduqué dans le niveau 1, il avait vite appris à ignorer certaines personnes, ne serait-ce que pour la survie de sa bonne santé mentale, même si Pelagia n’accordait que peu d’importance à cette dernière. Et tant pis pour cette marque flagrante d’impolitesse, il n’avait absolument aucune envie de souffrir une conversation avec la scientifique.
Son avis sur elle n’avait pas changé depuis le temps qu’il la connaissait, et les funérailles de l’ancien PDG de Corb n’avaient pas aidé le médecin à changer d’avis, le confortant plutôt dans l’idée que s’il essayait un jour de dialoguer avec un grand-blanc, la chose serait toujours plus aisée que celle de dialoguer avec la mademoiselle Balfe. Aussi ne répondit-il pas à la question de sa simili-interlocutrice.

Il revoyait, plutôt, l’anatomie cérébrale, à travers des dessins, des schémas, et une liste considérable de petites zones qui avaient toutes des noms plus amusants les uns que les autres. Ne sachant pas par où commencer, Raleigh avait décidé de partir du tronc cérébral et de remonter vers le cervelet, pour ensuite passer aux différents lobes cérébraux, tout en se demandant comment diable Pelagia pouvait continuer de nier l’existence d’une atteinte de l’esprit tout en considérant que certaines zones du cerveau contrôlaient certaines choses essentielles de l’être humain.

Il eut un vague regard pour le mot de Siobhán Balfe.
Retenant un soupir, il décala le morceau de papier à moitié déplié pour retourner se perdre dans les tréfonds de l’encéphale humain. Non sans faire une entorse à sa règle du jour.

« La nourriture est interdite au sein de la bibliothèque, miss Balfe, vous le savez parfaitement. »

Du reste, elle pouvait toujours faire comme elle voulait, ce qu’elle avait l’habitude de faire aux yeux du médecin.

« Et dire que vous osez parler de conversation, alors que vous êtes toujours celle qui a l’air de vouloir en finir au plus vite, voire qui coupe tout simplement court dans le sujet lui déplaît. »

Pour la diplomatie, il repasserait, mais il n’avait aucune envie d’en faire preuve avec la chef du département Essence.



________________
Interagit en #4682b4
— Clone du Poulpe à votre service.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« La marquée »

MESSAGES  : 1493
POINTS  : 1725
PRÉSENTATION   : Jalousie dévastatrice.
FICHE DE LIENS  : Le sang sur ses mains.
AUTRES COMPTES : Wanda Le Gall
DATE D'INSCRIPTION  : 10/07/2014


MessageSujet: Re: Le jeu de dupes. / Siobhán — 09.125   05.09.16 15:04 par Siobhán BalfeCiter Editer Supprimer 


A l’aide de son index et de son pouce, Siobhán en venait à se pincer l’arrête du nez. Malaxant et frictionnant la chair qui recouvre le membre, cherchant à faire disparaître cette sensation désagréable qui commençait lentement mais surement à l’envahir en grimpant le long de son échine.
Une réponse physique face aux réactions exacerbés et virulentes de son interlocuteur, encore une fois les mots qu’utilisaient le docteur étaient trop.
« Ne voyait pas que c’est vous qui a cet instant présent cherchait à clore toute conversation. Ne m’attribuait pas tous les tords Docteur Cohen. Vous êtes tout aussi coupable, que je le suis. Je viens vers vous, pour faire le premier pas, et vous vous détourner. Je vous pensais plus apte aux préceptes des dieux…. » Soufflait-elle à demi-mot fatigué de son comportement.
La scientifique reposait son stylo plume, laissant le métal de l’objet se faire entendre contre la marqueterie de la table.
Sa tact venait trouver refuge tout contre sa nuque, massant la chair qui ne faisait plus office de simple protection pour ses muscles et ses os. Toute zone qui aurait pu être sublime n’était plus présente, comme si elle avait prit vacance durant les tourments de l’âme de son propriétaire.
Sa nuque se penche d’un côté puis de l’autre, laissant ses os craquer dans un bruit sourd et caractéristique qui avait tendance à en faire grimacer plus d’un.
« Que vous amènes donc à effectuer des recherches dans ses ouvrages datés et dépassés ? » Tenta-t-elle une dernière fois à entamer la discussion.

________________
#yoshi et le pénis disparu - 16/03/16
Siobhán pinaille en #86b6cc



avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« PELAGIA »

MESSAGES  : 393
POINTS  : 1741
PRÉSENTATION   : I mean this.
FICHE DE LIENS  : Everybody means something.
AUTRES COMPTES : Gil Dylman
DATE D'INSCRIPTION  : 27/07/2014


MessageSujet: Re: Le jeu de dupes. / Siobhán — 09.125   05.09.16 15:36 par Raleigh CohenCiter Editer Supprimer 




Un sourire sans joie orna quelques secondes le visage du médecin, qui releva la tête pour laisser à son interlocutrice tout le loisir d’observer le changement avant de le laisser disparaître, retrouvant un sérieux affable que d’aucuns trouveraient profondément ennuyeux. Raleigh n’avait, à l’instant précis, que faire de ce que Siobhán pensait de lui, parfaitement conscient qu’elle ne l’aimait pas en majeure partie parce qu’il avait eu le malheur de naître doté d’un seul chromosome X.
Pour autant, il ne retourna pas directement à son ouvrage de médecine, ni aux schémas de l’encéphale humain. Il ne savait pas s’il appréciait le geste de la scientifique. En tout cas, elle l’horripilait toujours autant, une variable rassurante dans ce tableau qui changeait.

« Félicitations, vous venez d’avoir un aperçu de ce que j’ai subi à chaque fois je venais vers vous pour dialoguer ! Quant aux dieux, je les laisse s’occuper de leurs affaires, puisqu’ils ont l’air tellement pressés de s’occuper de celles des humains qu’ils sont censés surveiller, ou que sais-je encore. Si vous aviez passé moins de temps à me repousser et à me considérer presque comme un élément indésirable pour ne pas partager le même point de vue que vous, vous auriez peut-être appris que la religion m’indiffère au plus haut point. »

Il avait rapidement appris à ne jamais trop se dévoiler devant Siobhán. Le détail qu’il venait de donner n’en était qu’un parmi tant d’autres, et jamais la scientifique n’avait eu l’air de manifester un quelconque intérêt à son égard, à part peut-être pour le plaisir simple de venir le couvrir de reproches qu’il recevait presque avec joie venant de sa part.

« Considérez la chose. Vous venez vers moi, pour la première fois, il me semble, pour faire le premier pas dont vous parlez. Combien de fois m’avez-vous laissé le faire pour ensuite m’envoyer paître ? Je connais mes torts, miss Balfe, et ils sont plutôt de l’ordre de ne pas avoir envie de souffrir une conversation avec une personne qui n’a presque jamais su tolérer ma présence. Dois-je vous remettre en mémoire l’incident de la pince à bout rond ? »

Si elle voulait en arriver au point du règlement de comptes, soit. Raleigh se savait patient, suffisamment opiniâtre pour ne pas lâcher son point de vue, et même s’il avait laissé au placard la diplomatie dont il faisait généralement preuve en tant que médecin, il considérait que même si le dialogue n’avait pas d’issue, il ne serait pas perdu. Lui avait amplement eu le temps de réfléchir à la question. Pour ce qui était de son interlocutrice, il attendait de voir.

« Je ne suis pas un amant que vous pouvez se laisser languir à vos pieds juste pour votre bon plaisir. Je ne suis pas l’un de vos larbins dévoués à qui vous menez la vie dure, miss Balfe. Au cas où vous l’auriez oublié, je suis un être humain, tout comme vous. Vous me reprochez de ne pas vouloir entendre votre point de vue ? Avez-vous seulement un jour considéré le mien ? Je ne crois pas m’en souvenir, mais peut-être est-ce parce que vous avez repoussé, jusqu’ici, chacune de mes tentatives pour avoir une discussion, sinon cordiale, au moins simple. »

Il referma finalement le volume de médecine, laissant les pages s’écraser les unes contre les autres avec un claquement sec, joignant ensuite les mains sur le bois vernis de la table.

« Puisque vous semblez y tenir, soit. De quoi voulez-vous parler, miss Balfe ? Et ne me dites pas que ça ne me regarde pas. C’est vous qui avez fait le premier pas, assumez vos décisions jusqu’au bout. »



________________
Interagit en #4682b4
— Clone du Poulpe à votre service.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« La marquée »

MESSAGES  : 1493
POINTS  : 1725
PRÉSENTATION   : Jalousie dévastatrice.
FICHE DE LIENS  : Le sang sur ses mains.
AUTRES COMPTES : Wanda Le Gall
DATE D'INSCRIPTION  : 10/07/2014


MessageSujet: Re: Le jeu de dupes. / Siobhán — 09.125   08.09.16 2:32 par Siobhán BalfeCiter Editer Supprimer 


Elle en devenait bouche-bée. Surprise. En colère. Il y avait tellement d’émotion qui lui tambouriné dans chaque parcelle de son corps. Pourtant une était absente. L’humilité. Pourtant, contrairement à ce que l’on pourrait penser face à toutes ses remontrances et piques, la scientifique rit.
Ce rire n’était pas d’amusement, mais une parade de protection. Un moyen naturel que tous faisait l’expérience une fois dans sa vie, pour chercher du temps, trouver un moyen d’assembler ses mots, sans pour autant donner l’impression d’être désemparer.
« Vous êtes réellement rancunier Docteur Cohen. Tenir rigueur à quelqu’un des actions faites sous la terreur et la panique, des actions faites inconsciemment, être un être-humain avec ses tares et ses qualités comme vous dites si-bien. Vous vous amusez à me faire des remontrances, sans chercher à comprendre, vous aveuglant et basant votre jugement sur des actes anodins qui remonte déjà à une autre vie… Pathétique. » Parlait-elle d’une voix basse et froide.
Ses mots se délayaient sous un venin pur, pour protéger sa propre carapace. Pourtant le dernier mot qu’elle avait dit était d’un ton plus haut, elle ne le cachait pas. Il était pathétique d’agir comme un enfant, ou comme une femme bafoué par son mari.
Un soupire expiré aussi rapidement et en même temps qu’un rire s’échappa de ses lèvres. « Personne n’a jamais été tué avec une pince à bout rond et vous ne serez pas le premier. Vous désirez que je m’excuse pour cela ? Je ne le ferais pas, elles n’auraient aucune valeurs si je ne les pense pas. De plus je n’agis pas comme si vous étiez un amant que je m’amuserais à faire languir sous mes pieds, alors arrêter de vouloir que je comporte comme une épouse décérébré qui ne fait pas attention à son amant. C’est totalement malsain et je dirais même écœurant. » Siobhán avait un frison qui commençait à se pointer dans son échine.
Il faut dire que les comparaisons que tenaient l’un et l’autre étaient dérangeantes. Imaginait que deux antipodes puissent être attiré, il serait plus saint de se tirer une balle dans le genou. Surtout, que depuis qu’elle avait commencé à entretenir une relation ambigüe avec le Gardien, Siobhán savait qu’elle n’était pas comme ça, car elle faisait attention à ce qu’elle était lorsqu’elle était avec lui.
La scientifique se baissa pour récupérer son sac à main et elle le déposait sur la table. Elle faisait de même que le docteur en fermant son livre. Rangeait son stylo plume et tout ce qu’elle avait sortie de ses affaires.
« Et vous ne trouverez pas une réponse sur ses visions dans ses livres. Apres tout, personne n’est capable d’avoir les mêmes visions ou en même temps. Et comme vous le savez docteur, l’homme est incapable d’imaginer un visage sans l’avoir vu une seule fois. » Il ne fallait pas être un génie pour comprendre l’une des recherches que pouvait faire le docteur Cohen en ce moment.
Des ouvrages sur les baleines, le cerveau humain et ceux lorsque l’on entend des murmures à chaque coin de rue sur des visions dérangeantes.

________________
#yoshi et le pénis disparu - 16/03/16
Siobhán pinaille en #86b6cc



avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« PELAGIA »

MESSAGES  : 393
POINTS  : 1741
PRÉSENTATION   : I mean this.
FICHE DE LIENS  : Everybody means something.
AUTRES COMPTES : Gil Dylman
DATE D'INSCRIPTION  : 27/07/2014


MessageSujet: Re: Le jeu de dupes. / Siobhán — 09.125   08.09.16 8:26 par Raleigh CohenCiter Editer Supprimer 




Raleigh ne cilla pas, ignorant parfaitement l’affect qui fusait des mots de la scientifique. Rancunier ? Non. Pas vraiment. Il n’aimait tout simplement pas Siobhan Balfe, et n’allait aucunement se gêner pour le lui faire savoir. Si elle avait à ce point peu envie de supporter sa présence, pourquoi se l’imposait-elle ? Ce n’était certainement pas par pure politesse, ce qui fit apparaître un nouveau sourire sombre sur le visage du médecin.
Bizarrement, il se considérait comme le moins rancunier des deux. Les mains toujours jointes sur le bois vernis de la table, il usait de toute la patience dont il était capable, et même plus, pour rester impassible, faisant mine d’écouter la chef de département. S’il prêtait une attention toute particulière à ce qu’elle disait, il en avait complètement écarté l’affect qui aurait pu s’y trouver.

En soi, Raleigh n’avait plus rien à dire. Il avait déjà eu ses instants de vérité pour la scientifique. Les choses pouvaient tourner court, ça lui était égal. Quant à ce que ses recherches donnent quelques choses, il ne pouvait décemment pas dire qu’il s’en souciait. Il le faisait surtout par curiosité. Il se doutait depuis le début qu’il n’aurait pas de résultats probants avec.

« Prouvez-moi que j’ai tort. »

Il restait calme, regardant la scientifique dans les yeux.

« Vous me dites que je ne fais que me baser sur ce que je vois pour vous juger. Pouvez-vous vous targuer de ne pas vous arrêter là ? Je ne crois pas. Prouvez-moi que j’ai tort. Acceptez les échanges, cessez de vous fermer comme vous venez de le faire. Vous me reprochez de ne pas me fier à autre chose que ce que j’ai perçu, ce que je conçois parfaitement. Mais vous ne m’avez jamais donné l’impression de vouloir qu’on vous connaisse. Vous vous êtes créé un masque, et vous semblez distante. Si ce n’est, carrément lointaine. »

Le généraliste finit par hausser les épaules, repousser l’ouvrage de médecine et attraper un autre livre, au hasard. Pour ce qui était du sujet, là, il s’en moquait.

« Jusqu’ici, je dois me fier à ce que je perçois de vous. Je ne vous connais pas, vous ne vous êtes jamais ouverte à moi d’une quelconque manière. Pourquoi attendez-vous que je vous fasse l’honneur de m’ouvrir à vous sans avoir une seule garantie de réciprocité ? Tant qu’à faire, si nous devons échanger, pourquoi ne pas le faire de manière équitable, miss Balfe ? »



________________
Interagit en #4682b4
— Clone du Poulpe à votre service.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« La marquée »

MESSAGES  : 1493
POINTS  : 1725
PRÉSENTATION   : Jalousie dévastatrice.
FICHE DE LIENS  : Le sang sur ses mains.
AUTRES COMPTES : Wanda Le Gall
DATE D'INSCRIPTION  : 10/07/2014


MessageSujet: Re: Le jeu de dupes. / Siobhán — 09.125   09.09.16 17:04 par Siobhán BalfeCiter Editer Supprimer 


« Dois-je également vous rappelez que nous ne sommes pas vu aussi souvent pour établir une relation professionnel, voir même cordial ? Quatre fois, tout au plus en ajoutant cette rencontre, à trois reprise dans un contexte de tension et la quatrième emprunt de faux semblant sur ses autres rencontres. Il est normal, que les sourires soient inexistants. » Lui faisait part Siobhán.
Retenant ses pulsions primaires de dominations et de fougue qui pouvaient sommelier au plus profond d’elle-même, la femme croisa ses mains, laissant ses doigts s’entrelacer les uns dans les autres, le tout reposant et déformant la forme de son sac à main.
Ses lèvres en restaient closes, taisant mot à la suite de sa longue tirade, cherchant à comprendre l’énigme qu’il y avait en ses lieux. Une farce allait même à naître dans son esprit. Partir, et ne pas chercher plus loin, car après tout, il y avait très peu de chance que les deux protagonistes se retrouvent à nouveaux pour se côtoyer pendant un temps immémoriale.
« Manipulation médiatique. » Simple hypothèse hypothétique, sur le sujet établit.
Sur ses mots, Siobhán ne dit rien de plus, l’air pensif, réfléchissant à ce qui pourrait amener à ces visions dans la cité de Pelagia.
Son regard s’assombrissait, et sa stature de statue se transforma en Rodin, les doigts tapotant ses lèvres, comme si se mouvement semblable à un métronome guidé les pensées de la scientifique.

________________
#yoshi et le pénis disparu - 16/03/16
Siobhán pinaille en #86b6cc



avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« PELAGIA »

MESSAGES  : 393
POINTS  : 1741
PRÉSENTATION   : I mean this.
FICHE DE LIENS  : Everybody means something.
AUTRES COMPTES : Gil Dylman
DATE D'INSCRIPTION  : 27/07/2014


MessageSujet: Re: Le jeu de dupes. / Siobhán — 09.125   10.09.16 19:15 par Raleigh CohenCiter Editer Supprimer 




Raleigh s’aperçut rapidement que le livre qu’il avait entre les mains était de ces romans qu’il n’avait jamais vraiment pris la peine de lire parce que trop absorbé dans des recherches quelconques. Le médecin ne cherchait pas à rêver, bien trop terre à terre pour s’évader au détour de quelques pages. Il feuilletait simplement l’ouvrage, sans faire attention à son contenu, écoutant patiemment Siobhán Balfe.
Un autre de ces sourires amers, presque désabusés et profondément plats, orna ses lèvres alors qu’il ignorait superbement la remarque de la scientifique sur un sujet dont il ne voulait pas parler. Il releva les yeux pour observer son interlocutrice.

« C’était exactement ce que j’essayais de vous faire comprendre. »

A ses yeux, Siobhán Balfe avait l’art et la manière d’entrer dans un dialogue de sourds et d’envenimer la situation avant de l’éclairer brillamment, comme pour s’attirer les grâces de la personne qu’elle aurait froissée juste avant. Que la chose soit volontaire ou non, Raleigh devait bien avouer qu’il n’en avait strictement que faire, mais l’attitude, ou l’habitude, l’horripilait fortement.

« Prenez cela comme vous le voulez, je vous admets que je ne suis plus à ça près et qu’au point où j’en suis, je m’en moque éperdument, mais il y a des gens qui n’ont pas besoin d’en venir aux règlements de comptes et à des heures de conversation forcée pour réussir à s’entendre et à se connaître. Je n’ai pas demandé de savoir votre vie sur le bout des doigts, juste de savoir à qui je parle. »

Ce n’était quand même pas trop demander, si ?

« Et jusqu’ici, j’ai plutôt parlé à une scientifique susceptible et vindicative qui n’a aucune envie d’apprendre à connaître son entourage d’une quelconque manière. Ou en tout cas, c’est l’impression que vous m’avez laissée. Libre à vous de me rendre la pareille si vous voulez. »

Que la directrice du département Essence finisse dans son cercle social ou non, ça lui était égal. Que ce soit l’un ou l’autre, ça n’allait pas non plus détruire sa vie de manière irrémédiable. Ça n’allait pas détruire sa vie tout court.



________________
Interagit en #4682b4
— Clone du Poulpe à votre service.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« La marquée »

MESSAGES  : 1493
POINTS  : 1725
PRÉSENTATION   : Jalousie dévastatrice.
FICHE DE LIENS  : Le sang sur ses mains.
AUTRES COMPTES : Wanda Le Gall
DATE D'INSCRIPTION  : 10/07/2014


MessageSujet: Re: Le jeu de dupes. / Siobhán — 09.125   23.09.16 19:31 par Siobhán BalfeCiter Editer Supprimer 


« Docteur Cohen… Vous recommencez, alors que je tente de passer à un autre sujet. » Ses paupières se ferment légèrement.
A l’index de son index et de son pouce elle venait à se masser l’arrête de son nez, cherchant un moyen de ne plus entendre les remontrances infondés de la part de son interlocuteur.
Dire qu’elle avait cherché un moyen d’instaurer une nouvelle conversation, mais pour autant elle ne nierait pas qu’elle avait fait des efforts incommensurable pour y arriver. Désirant tout de même offrir une deuxième chance, elle rouvrit les yeux en les posant sur son interlocuteur.
« Bon je disais manipulation médiatique. » Tentait-elle alors de reprendre, en ayant une once d’espoir de ne pas faire marche arrière et de revenir à cette énième dispute sans but.
D’un geste de la main elle débarrassait le plan de travail qui se trouvait devant elle. Son sac se déporta à sa gauche, penchant dangereusement et attendant qu’une brise ou un mouvement brusque pour dévoiler son contenu. Et il ne restait plus que le livre de religion devant elle.
Ses mains se posaient sur la couverture, recouvrant de ses mains veinée l’illustration en relief qui formait la première page.
« Vous souvenez-vous de l’affaire qu’il y avait eu il y a deux ans de cela, lorsque Magnus avait glissé des images pour vendre les produits de l’un de ses clients lors de son journal télévisé ? Il y avait eu une hausse des ventes, si je me souviens bien le journal indépendant avait nommé cela des images subliminales. Peut-être qu’ils ont retenter l’expérience pour tenter de l’améliorer. » Expliquait-elle lentement son idée.
Siobhán passait sa main dans les cheveux, tout en faisant attention à ne pas défaire trop fortement ses grosses boucles presque blanches. En enroulant l’une des mèches avant de reposer sa main sur le livre religieux.
« Après tout, pourquoi des gens auraient des images de chimères aussi sordide. » Elle pinçait ses lèvres. « Même si bon, c’est étrange que chacun à des « visions » différentes… » Soulevait-elle un point noir dans sa théorie.

________________
#yoshi et le pénis disparu - 16/03/16
Siobhán pinaille en #86b6cc




« »



MessageSujet: Re: Le jeu de dupes. / Siobhán — 09.125    par Contenu sponsoriséCiter Editer Supprimer 

 
Le jeu de dupes. / Siobhán — 09.125
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jeu de dupes ... mais qui est dupé ? [Monsieur && Philippe
» Jeu de dupes (Caliope & Baël)
» Haiti en Marche: 2007 ou l'annee des dupes
» INTRIGUE I. - Sujet 3 - { Eden - Zelda - Narcissa - Siobhàn }
» Jouons au jeu de dupes ➸ Ferdinand

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Escalus :: 
PELAGIA
 :: Quartier Nord :: Bibliothèque
-




Ewilan RPG