# Top site 1
# Top site 2
# Top site 3
# Top site 4
# Top site 5
Staff :
# Profil
# Contacter
# Présente
# Profil
# Contacter
# Présent
Prédéfinis : en voir +
   
   
08
08
News — Les groupes : Magnus et La Compagnie sont fermés. Merci de privilégier les autres groupes.
Toutes les informations sont présentes ici.
News du 21/07 — Mise en place de la mise à jour N°9 juste ici ! Les intrigues sont terminées, le système de quête se simplifie et une nouvelle temporalité verra bientôt le jour.
News du 01/05 — Mise en place de la mise à jour N°8 par-là !
News du 01/04 — Mise en place de la mise à jour N°7 par-là ! Apparition du principe des évents ponctuels ainsi que d'un recensement.
News du 01/03 — Mise en place de la mise à jour N°6, ici. Plusieurs petites nouveautés HRP à découvrir, et un recensement qui se profile pour le mois prochain !
News du 01/02 — Mise en place de la mise à jour N°5, ici. Nous recherchons un animateur n'hésitez pas à postuler ! Découvrez un nouveau système de jeu, en vous rendant là.
News du 15/01 — Les intrigues sont lancées ! Pour en savoir plus rendez-vous ici.
News du 01/01 — Mise en place de la mise à jour N°4, ici. Les intrigues de l'an 125 débute à Pelagia. Découvrez un nouveau système de jeu, ici.
News du 01/12 — Mise en place de la mise à jour N°3, ici. Vous retrouverez des jeux et un nouvel univers, ici.
News du 05/11 — Mise en place d'un mini-évent par le membre Siobhán Balfe. Rendez-vous ici !
News du 01/11 — Mise en place de la mise à jour N°2, ici. Vous retrouverez une tombola, ici. Ainsi que la mise en place de divers jeux sur la CB !
News du 15/10 — Réouverture d'Escalus après 1 an d'absence !
Sept 125 | Papillons de nuit [Eve] - Page 2
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 Sept 125 | Papillons de nuit [Eve]


Aller à la page : Précédent  1, 2

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« PELAGIA »

MESSAGES  : 65
POINTS  : 708
PRÉSENTATION   : Eve Beresford
FICHE DE LIENS  : Salon
DATE D'INSCRIPTION  : 31/07/2016


MessageSujet: Re: Sept 125 | Papillons de nuit [Eve]   10.08.16 16:06 par Eve BeresfordCiter Editer Supprimer 

Eve eut envie de sourire plus largement devant son bégaiement, pas pour se moquer mais parce qu'il était tellement adorable à perdre tous ses moyens comme ça devant elle. Quelque part pourtant, elle avait le cœur brisé à l'avance en sachant qu'elle lui ferait de la peine à un moment ou à un autre. Il était trop entier pour ne pas se laisser prendre à ce jeu de séduction qu'elle n'avait même pas initié consciemment. Et il la suivait depuis longtemps, il n'avait eu besoin que d'une minuscule étincelle pour s'embraser comme une torche.

- Le marché, reprit-elle patiemment et sans le quitter des yeux. C'est que tu dois accepter que cette nuit restera unique. Je ne serai jamais une femme que tu peux séduire, je resterai toujours la putain qui t'a déniaisé.

Les mots étaient durs, peut-être trop durs pour son cœur d'adolescent, mais elle avait peur qu'il ne soit saisi de l'espoir insensé d'une relation amoureuse avec elle. 

- Je ne peux t'offrir qu'une courte parenthèse dans nos vies, après ça la réalité reprendra le dessus, tu comprends ? Tu ne devras pas me demander plus que ce que je peux te donner.

Elle doutait sincèrement que ça suffise à le faire redescendre sur terre mais c'était le mieux qu'elle pouvait faire vu les circonstances. Parce qu'elle aussi avait droit à cette parenthèse. Elle aussi en avait envie malgré son détachement apparent. Souriant avec plus de douceur, elle frotta sa joue contre la main qu'il avait posée en coup sur son visage et serra son autre main entre les siennes.

- Quel âge as-tu Ezekiel ?

Il ne lui avait rien demandé sur elle et elle se demandait si ce n'était pas une bonne chose au fond. Ainsi il continuerait à la voir comme un fantasme presque irréel, elle aurait moins de consistance à ses yeux. Non, elle se leurrait totalement à ce sujet. Lui mentirait-elle, alors ? Peut-être. Peut-être pas.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« PELAGIA »

MESSAGES  : 34
POINTS  : 640
PRÉSENTATION   : www.
FICHE DE LIENS  : www.
AUTRES COMPTES : Eirlys S. Hilbilge
DATE D'INSCRIPTION  : 31/07/2016


MessageSujet: Re: Sept 125 | Papillons de nuit [Eve]   11.08.16 14:13 par Ezekiel HollisterCiter Editer Supprimer 



La putain qui allait le déniaiser. Les mots étaient durs. Ils étaient justes, ils étaient le reflet d’une vérité sans fioriture. Son cœur d’adolescent les rejetait avec dégoût mais son esprit scientifique, toujours à l’affut de réalité les acceptait sans ambages. Elle n’avait jamais caché qui elle était. Ce qu’elle était. Elle n’en était que plus belle à s’offrir ainsi à lui alors que c’était son gagne-pain et qu’elle devait en avoir assez de l’amour vendu. Il hocha la tête. Sa langue faisait encore des nœuds mais il avait envie de lui dire que derrière ces mots laids, elle ne paraissait que plus grande. Que cette parenthèse qu’elle lui offrait – par pure bonté d’âme, par pure beauté de cœur, parce qu’il lui plaisait – il la chérirait d’autant plus qu’il se savait n’avoir aucune légitimité pour réclamer autre chose. Il la voulait comme elle était. Putain puisqu’elle l’était. Il monta sa main, remettant en place quelques fins cheveux qui s’étaient échappés. Ses yeux tombèrent sur ses lèvres et y demeurèrent fixés. Une petite voix lui souffla qu’il pouvait se vexer de l’implication de ces mots. Que sa fierté de mâle aurait dû crier haut et fort que ce n’était pas sa première fois, qu’il était très expérimenté mais, sérieusement, qui l’aurait cru ? A quoi bon ? Il était qui il était, ce qu’il était. L’adolescent famélique qui tournait autour du bordel comme un affamé lorgne un bol de soupe à travers la vitre d’une maison chaude. Et elle était la douce serveuse qui préparait un encas à manger rapidement derrière la boutique. Comme dans les livres,
 
« Dix-neuf ans… »
 
Peut-être aurait-il dû mentir mais l’idée ne lui vint qu’après et il l’aurait rejetée de toute façon. Il n’était pas assez romantique pour s’inventer un prénom, un âge, une vie qui aurait été mystérieuse et romanesque. Non. Il n’était qu’Ezekiel, le type bizarre du niveau 2 qui étudiait au 1 et sillonnait le 3 à la recherche de trésors à y dérober. Ezekiel qui venait de trouver la plus blanche des perles et la serrait dans ses bras. Ezekiel qui venait de promettre de la remettre sagement à sa place quand il aurait fini avec. Ce serait un déchirement et il ne voulait pas y penser. Il redescendit sa main. Le feu le quittait à nouveau. Il reviendrait, comme une vague, l’emporter un peu plus tard. Le marché et ses conséquences avaient réveillé le logisticien en lui.
 
« Je comprends. Pour le marché ? C’est d’accord. Juste cette nuit. Juste ce que vous me donnez. Mais je, j’ai pas l’habitude alors…ça va se passer comment ? On va aller quelque part ? Vous avez un endroit pour ça ? Ou c’est mon rôle à moi de trouver un lieu convenable ? Et…je sais que je dois pas m’attacher ni rien mais est-ce que vous auriez, s’il vous plait, un nom, quelque chose pour pouvoir penser à vous ? Parce que si vous me laissez choisir, je vais vous appeler Thelxinoe…»
 
C’était le premier nom de sirène qui lui était passé par la tête. « Celle qui enchante » allait bien à la jeune femme… a égalité avec Télès, la parfaite et Loukina, celle qui enflamme. Il se mordit la lèvre, encore. Si elle ne l’interrompait pas très vite, il le sentait, il allait encore partir dans des bêtises.

________________
.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« PELAGIA »

MESSAGES  : 65
POINTS  : 708
PRÉSENTATION   : Eve Beresford
FICHE DE LIENS  : Salon
DATE D'INSCRIPTION  : 31/07/2016


MessageSujet: Re: Sept 125 | Papillons de nuit [Eve]   11.08.16 15:11 par Eve BeresfordCiter Editer Supprimer 

Eve aima instantanément le fait qu'Ezekiel ne cherche pas à la contredire, à lui mentir ou à rouler des mécaniques. Il restait aussi droit et franc que depuis le début de cette soirée. Il n'était pas de ces petits niaiseux trop sûrs d'eux qui croyaient que payer leur donnait tous les droits. Curieusement c'est ce qui l'effrayait également le plus. Elle faisait sans doute une grave erreur à l'accueillir sans sa couche sans le faire payer mais il était trop tard pour reculer. Qui plus est, elle n'avait jamais été du genre à se refuser une chose qui lui faisait envie. Amusée et rassérénée par cette pensée, elle laissa s'épanouir un franc sourire devant le flot de paroles du jeune homme. Embarrassé, il se laissait prendre par une impressionnante logorrhée, mais elle n'en était pas le moins du monde gênée. Elle l'interrompit pourtant d'une caresse tendre sur la joue.

- La sirène enchanteresse, alors ? C'est comme ça que tu me vois ? C'est très flatteur.

Et pour le coup, c'est elle qui était enchantée de ses compliments et de sa candeur. Il était à la fois plus rafraîchissant et plus profond que la plupart des hommes auxquels elle pouvait penser, son père pour ne citer que lui.

- Tu peux m'appeler de tous les noms que tu voudras et Thelxinoé me paît tout particulièrement. Mais si tu veux, tu peux aussi m'appeler Eve.

Elle avait lâche sa main et glissé les bras autour de son cou pour s'y pendre en douceur. Elle faisait durer le plaisir en restant avec lui debout dans ce recoin public, elle savourait les instants qui les mèneraient immanquablement sur des draps froissés.

- Je vais tout t'expliquer. Et si ça te convient, je vais m'occuper de tout pour cette fois, pour que tu restes concentré sur ton plaisir et non sur les choses triviales qui y mènent comme le choix d'un lieu.

Elle avait naturellement baissé la voix comme si elle avait peur de l'effaroucher encore. Une part d'elle rêvait d'offrir à ce jeune homme fascinant la première fois qu'il méritait vraiment. Pourquoi ? Elle y réfléchirait plus tard. ou pas. Il y avait plus intéressant à penser en cet instant. Elle pouvait demander une chambre dans n'importe quel hôtel minable. Même si le cadre importait peu, elle y rechignait cependant. A la place d'Ezekiel, elle n'aurait pas aimé ça. Sa seule autre possibilité était de retourner au bordel. On ne lui refuserait certainement pas une chambre libre sachant qu'elle laisserait une belle part de ce que son supposé client était sensé débourser. De toute façon, il n'était pas question d'emmener Ezekiel chez elle au niveau 1. non seulement il aurait détesté ça mais de plus, personne ne venait chez elle. Pas pour ça, en tout cas. Repliant légèrement ses bras, elle le força à se pencher sur elle et frôla encore une fois ses lèvres des siennes avant de reprendre tout bas.

- A présent, tu vas me ramener à notre point de départ. Nous passerons par la petite entrée plus discrète si tu veux. Je me chargerai d'arranger la situation avec qui de droit. D'accord ?

Dénouant ses bras pour mieux prendre l'un des siens, elle lui proposa de se mettre en marche. Ils n'étaient pas très loin. Elle sentait pourtant la fièvre monter en elle aussi et en était fébrile autant que ravie. La soirée était pleine de surprises et elle adorait ça.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« PELAGIA »

MESSAGES  : 34
POINTS  : 640
PRÉSENTATION   : www.
FICHE DE LIENS  : www.
AUTRES COMPTES : Eirlys S. Hilbilge
DATE D'INSCRIPTION  : 31/07/2016


MessageSujet: Re: Sept 125 | Papillons de nuit [Eve]   12.08.16 11:06 par Ezekiel HollisterCiter Editer Supprimer 

Une main sur sa joue interrompit net le flot de parole qui sortait de sa bouche. Il s’y blottit, étonné de pouvoir se sentir si totalement entouré par une simple main de femme, plus petite encore que la sienne. Il baissa les yeux, regardant ses doigts, pensif. Une douce chaleur montait en lui, loin de l’incendie qui l’avait dévoré plus tôt mais présent, agréable. Elle avait l’odeur des choses qu’on aimait. De la poussière des vieux livres. Du cuir craquelant sous l’humidité. Du métal attaqué par la rouille. Ce n’était pas que physique. Pour une fois, il avait l’impression d’être avec quelqu’un qui suivait à peu près le courant de ses pensées. Elle n’essayait pas de se montrer plus intelligente que lui. Elle ne tentait pas de lui faire croire qu’elle comprenait tout. Mais elle suivait et elle rebondissait parfois, comme là, en reconnaissant le nom de la sirène de la Grèce antique. Thelxinoe c’était autre chose que juste un corps. C’était l’attirance pure. Il rougit à nouveau, impatient et intimidé à l’idée qu’on allait lui apprendre à triompher de ce corps, à se mélanger avec cet esprit. Eve. LA femme. Celle des vieux cultes idiots de la surface. Il hocha la tête. Ca lui allait bien mais son âme d’adolescent préférait le danger contenu dans le concept de la sirène. Elle le dévorait de l’intérieur. Il plongea son regard dans le sien, attrapant sa taille par réflexe avant de prendre ses lèvres, doucement, répétant ce qu’elle lui avait montré plus tôt, explorant, découvrant, cherchant à être aussi léger qu’une caresse, qu’un courant dans la mer. Il ne pensait pas aux passants, il avait oublié qu’ils étaient en public, le regard d’autrui lui était totalement indifférent. Il était fier d’être avec elle au point qu’elle aurait proposé de monter au niveau 1 et de parader au milieu de ses soi-disant pairs qu’il n’aurait pas vu le mal. Elle était la femme, la seule, vivant entre ses doigts, chaude contre son corps, tendre contre ses lèvres. Il la regarda à nouveau et ses yeux noirs étaient remplis d’émotion, de gratitude et d’abandon.

« Merci… »

Ce n’était qu’un murmure, un souffle tombant directement de ses lèvres aux siennes. Mais déjà, l’étreinte se brisait, la réalité prenait le dessus. Obéissant, le garçon céda son bras comme il avait cédé tout le reste et prit le chemin du bordel, sans se presser. Inconsciemment, ses pas se faisaient plus lents à l’approche de la porte. Partagé entre impatience de découvrir un autre monde et crainte de voir la magie s’effondrer, il renâclait un peu, rétif. La porte était bientôt là, la porte était visible, la porte était devant eux. Fidèle à sa promesse, il ne tenta pas de prendre le dessus – le mâle dominant ce n’était pas pour tout de suite. Il la laissa faire, se laissa conduire, admirant simplement la courbure de son dos, la beauté de sa nuque, les mouvements de ses bras et de ses coudes. On les laissa entrer. Et la porte se referma sur eux comme sur son enfance.

________________
.


« »



MessageSujet: Re: Sept 125 | Papillons de nuit [Eve]    par Contenu sponsoriséCiter Editer Supprimer 

 
Sept 125 | Papillons de nuit [Eve]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Je suis un papillon de nuit, une grosse mite quoi!
» La nuit du renouveau.
» La danse des sept voiles...
» Dans la nuit noire (Pollo)
» Une nuit d'ivresse humaine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Escalus :: 
DIVERTISSEMENTS
 :: Archives :: Univers 2
-




Ewilan RPG