# Top site 1
# Top site 2
# Top site 3
# Top site 4
# Top site 5
Staff :
# Profil
# Contacter
# Présente
# Profil
# Contacter
# Présent
Prédéfinis : en voir +
   
   
08
08
News — Les groupes : Magnus et La Compagnie sont fermés. Merci de privilégier les autres groupes.
Toutes les informations sont présentes ici.
News du 21/07 — Mise en place de la mise à jour N°9 juste ici ! Les intrigues sont terminées, le système de quête se simplifie et une nouvelle temporalité verra bientôt le jour.
News du 01/05 — Mise en place de la mise à jour N°8 par-là !
News du 01/04 — Mise en place de la mise à jour N°7 par-là ! Apparition du principe des évents ponctuels ainsi que d'un recensement.
News du 01/03 — Mise en place de la mise à jour N°6, ici. Plusieurs petites nouveautés HRP à découvrir, et un recensement qui se profile pour le mois prochain !
News du 01/02 — Mise en place de la mise à jour N°5, ici. Nous recherchons un animateur n'hésitez pas à postuler ! Découvrez un nouveau système de jeu, en vous rendant là.
News du 15/01 — Les intrigues sont lancées ! Pour en savoir plus rendez-vous ici.
News du 01/01 — Mise en place de la mise à jour N°4, ici. Les intrigues de l'an 125 débute à Pelagia. Découvrez un nouveau système de jeu, ici.
News du 01/12 — Mise en place de la mise à jour N°3, ici. Vous retrouverez des jeux et un nouvel univers, ici.
News du 05/11 — Mise en place d'un mini-évent par le membre Siobhán Balfe. Rendez-vous ici !
News du 01/11 — Mise en place de la mise à jour N°2, ici. Vous retrouverez une tombola, ici. Ainsi que la mise en place de divers jeux sur la CB !
News du 15/10 — Réouverture d'Escalus après 1 an d'absence !
way of all flesh — août 119 — Cal
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 way of all flesh — août 119 — Cal



avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« PELAGIA »

MESSAGES  : 33
POINTS  : 587
PRÉSENTATION   : turned my collar to the cold and damp
FICHE DE LIENS  : stampede
DATE D'INSCRIPTION  : 08/05/2016


MessageSujet: way of all flesh — août 119 — Cal   01.06.16 20:58 par Cináed OgdenCiter Editer Supprimer 

  Au tomber de la nuit artificielle, il a poussé les portes des méandres du niveau trois, y a rejoint les pauvres ères l’habitant (ses voisins, ses connaissances, ses concitoyens, d’anciens amis, ses oubliés, ses autres, d’autres), avant de rejoindre le niveau deux, et depuis, se meut dans le marasme humain avec l’aisance et l’usure qui caractérisent leur majorité. Le seul détail l’en démarquant la légère asymétrie qui persiste, colle encore à sa démarche, six mois après l’écrasement, l’amputation, l’intégration de la prothèse. Ce soir, il n’est pas resté chez lui ; ce soir, il n’est pas passé par le foyer familial. Les deux lieux l’étouffent, font se tasser dans ses poumons l’air qu’il lui semble inhaler à grand-peine. Et oh, Cináed, Cináed devrait être familier avec cette impression, depuis longtemps, mais comme tant d’autres banalités de son quotidien, comme les jours identiques, les mois interchangeables et le climat constant, elle le restreint, étrécit sa carcasse qui déjà a perdu de sa masse, fait se presser son pas, claudiquer une fois ou deux sur un tournant pris trop vite.

  Ce soir, ce soir Cináed fuit vers ce qui fait son ordinaire, ne l’a pas fait durant les mois qu’il a fallu à sa guérison, d’abord, à sa rééducation, ensuite ; les mois qu’il a passé en bureau, en-dedans, à entendre l’horloge égrener les secondes, les minutes, les heures, le séparant du trajet confiné de retour à son recoin d’immeuble. Fuit dans l’humanité crasse des rues, vers ce qu’il sait être l’assurance d’une réalité physique, tangible, à laquelle il désespérerait presque de pouvoir à nouveau s’agripper ; et c’est pathétique, réellement, que le but tant attendu soit l’arrière-salle de la boucherie.

  Mais il a appris à y trouver son compte, il y a des années de ça, et c’est sans d’autre difficulté qu’un peu de rouille qu’il y retourne. Il y est déjà revenu, il y a une semaine – ou deux, il serait bien incapable de le dire avec certitude –, a participé à quelques bras de fer, mais aujourd’hui, c’est enfin vers les espaces de lutte qu’il se dirige.


Dernière édition par Cináed Ogden le 01.06.16 21:50, édité 1 fois

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« PELAGIA »

MESSAGES  : 716
POINTS  : 1205
PRÉSENTATION   : The partisan
FICHE DE LIENS  : I dodge the blast and apologize for collateral damage.
AUTRES COMPTES : Gil Dylman / Raleigh Cohen
DATE D'INSCRIPTION  : 07/01/2016


MessageSujet: Re: way of all flesh — août 119 — Cal   01.06.16 21:44 par Cal GrayCiter Editer Supprimer 




Comme à son habitude, c’est dans la poussière et le chahut qu’il va passer sa soirée et une bonne partie de sa nuit. C’est toutes les semaines pareil, les seuls moments où on ne le voit pas sont ceux que son corps lui oblige à mettre en place pour se remettre des divers coups, contusions et autres entailles et joyeusetés qu’il récolte en un petit paquet d’heures, et un certain nombre d’échanges plus ou moins amicaux avec d’autres forcenés dans son genre.
Mais Light y est accoutumé. Il y a longtemps qu’il n’est plus ce gamin des rues effrayé et qu’il rend les coups, voire qu’il donne les premiers. Dans un cercle grossier délimité par des planches de bois mal plantées dans le sol, il a pris le sale tournant de garder sa langue derrière ses dents, de ne jamais baisser sa garde et de ne jamais emprisonner ses pouces sous ses autres doigts pour éviter de les briser.

En contrepartie, ce sont ceux des autres qu’il casse à l’occasion.

La salle est déjà bondée, envahie par la fumée des cigarettes et cigares, il y a déjà une odeur de tabac et de sueur qui flotte dans l’air, avec une légère note ferreuse, des gouttes de sang qui s’étalent ici et là dans la poussière qui recouvre automatiquement tout ce qui est en-dessous du niveau 1 de la cité. Light sourit. Ce soir il est de retour. Ici on le connaît, il vient assez souvent pour que certaines têtes lui disent quelque chose, et que sa tête à lui dise quelque chose aux autres.
A la limite, il échange quelques mots avec certains. Non, j’ai pas l’intention de perdre ! L’instant d’après, il a sauté de l’autre côté de la mauvaise palissade en bois, s’étire en laissant chacune de ses articulations craquer. Il a encore la trace d’un coup pris un peu trop vite, un peu trop fort, sous son œil, mais il s’en moque. L’ecchymose n’est même plus douloureuse.
Comme si c’était ça qui allait l’arrêter.

Il attend simplement quelqu’un le rejoigne du mauvais côté des planches de bois, au milieu du bruit et de la fumée, au milieu des cris et des paris qui peuvent émerger dans la tête des plus fous ou des adeptes de longue date. Bientôt, cet endroit ne sera plus qu’un fouillis sans nom.
Light inspire à fond, soupire. L’odeur de la fumée ne le dérange plus depuis longtemps. Quand il ne vient pas pour se battre, il vient pour observer le jeu des autres, préparer ses prochains coups. Il lève la tête pour regarder le plafond tout juste éclairé par une lampe.
Dehors, c’est le noir complet.
Les spots du niveau 3 se sont éteints.

Et puis quelqu’un passe la barrière de planches. Il l’entend. Le bruit sourd des pieds qui atterrissent sur le sol recouvert de poussière et de sable censé amortir les chutes. Light regarde son adversaire du moment.

« Salut. »



avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« PELAGIA »

MESSAGES  : 33
POINTS  : 587
PRÉSENTATION   : turned my collar to the cold and damp
FICHE DE LIENS  : stampede
DATE D'INSCRIPTION  : 08/05/2016


MessageSujet: Re: way of all flesh — août 119 — Cal   01.06.16 22:55 par Cináed OgdenCiter Editer Supprimer 

  La porte menant à l'arrière-salle est vaguement éclairée ; à moitié dissimulée, d'une manière faussement négligée, par une étagère et un tas de carton vides, malgré le fait qu'elle soit déjà située dans l'une des réserves. Repérable par ceux et celles qui peuvent déjà être qualifiés d'habitués, décelables par ceux suffisamment observateurs pour repérer les différences au sol, qu'il s'agisse des légères différences dans les quantités de poussière moutonnant au sol, ou les traces peu engageantes recouvrant non seulement la clenche, mais également le reste de la porte, en des endroits parfois incongrus – la tache de sang séché et déjà plusieurs fois lavée en son sommet.

  Si sa masse lui assure en général un passage relativement libre dans les foules, ce n'est ici pas le cas ; déjà les corps se pressent, coups de coudes partant de-ci de-là, les groupes se formant et se délitant au fil des conversations échangées. Une fois remarqué par les habitués, il leur rend leurs salutations, hochements de tête secs, décochés de droite de gauche ; il ne tient pas à s'attarder, raison pour laquelle, voyant l'une des arènes de fortune libre, il enjambe les palissades sans autre forme de procès. Devant lui, un homme qui lui semble un peu plus jeune, avec la même froideur dans les yeux, à défaut des mêmes nuances. Si l'ensemble lui est vaguement familier, c'est la chevelure déjà grisonnante qui le fait légèrement ressortir du lot des visages habituels des combats illégaux.

    — De même.

   Et si sa voix semble avoir la même texture désagréable que le sable sous leurs pieds, il ne s'en soucie guère, déjà concentré, retombant dans ses mécanismes – tentant de, masquant sa gêne, expression impassible (et si seulement le reste pouvait suivre, mais encore il se sent à l'étroit, dans sa propre peau, dans un physique qu'il sait tronqué, même si, face à la vitesse et l'agilité de son adversaire, qu'il devine supérieures, une masse moindre n'aurait pas été en elle-même un désavantage). Du coin de l’œil, il repère le signal de départ. Enfin. S'élance.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« PELAGIA »

MESSAGES  : 716
POINTS  : 1205
PRÉSENTATION   : The partisan
FICHE DE LIENS  : I dodge the blast and apologize for collateral damage.
AUTRES COMPTES : Gil Dylman / Raleigh Cohen
DATE D'INSCRIPTION  : 07/01/2016


MessageSujet: Re: way of all flesh — août 119 — Cal   02.06.16 12:05 par Cal GrayCiter Editer Supprimer 




Light détaille son adversaire sans avoir l’air vraiment intéressé. Il a appris à se méfier, mais il a appris à ne pas le montrer. C’est donc à moitié blasé qu’il observe la personne en face de lui. Plus vieux que lui, sensiblement la même taille, il n’a pas de toise pour vérifier et ce n’est pas spécialement son problème. Rien qui  ne lui saute aux yeux immédiatement. Un vague rictus se dessine sur ses lèvres, disparaît aussitôt qu’il est venu. Au moins, ça promet d’être intéressant, s’ils sont à peu près à forces égales.
C’est quelque chose que la rue lui a appris. Plus il y a de différences entre les forces en jeu, plus il est facile d’en tirer avantage d’une manière ou d’une autre. Moins la différence est importante, plus c’est dur. Ça lui plaît.

Le signal de départ est donné et Light détache son dos de la palissade de planches hérissées d’échardes. Le jeune homme laisse son instinct décider du reste.
Quand il est du mauvais côté des planches en bois, il ne réfléchit pas vraiment. Il laisse ses réflexes faire leur boulot. Ça lui a valu de se faire battre. Ça lui a valu de mettre une raclée à certains. Il n’est pas là pour jouer à analyser la situation, il est là pour se défouler, pour faire disparaître la gêne agaçante qui titille ses coudes, l’arrière de ses genoux.

Loin de cette absence de réflexion, il ne fait pourtant pas n’importe quoi. Tout ce qu’il a appris est devenu une sorte d’automatisme géant qui lui permet d’anticiper la plupart des coups, de se sortir de situations qui ont l’air compliquées depuis l’extérieur.
Il sait quand il a touché sa cible, il sait quand il l’a ratée, comme il sait que c’est à lui d’être touché. Ses pieds soulèvent de la poussière au fur et à mesure qu’il bouge, il recule, fait un pas de côté, repart pour l’offensive. Dans ces rixes clandestines, presque tous les coups sont permis.
On ne touche pas aux yeux est l’une des règles.

Light continue de bouger, cherchant à déséquilibrer son adversaire pour prendre l’avantage, comptant majoritairement sur son endurance pour tenir un peu plus longtemps que l’autre et tourner la situation dans le sens qui lui ferait plaisir. Au dernier moment, il pare.
Un sourire étire ses lèvres, il ricane machinalement.

« Eh bah, c’est pas passé loin… »

Arrête de perdre ton temps. Arrête de parler. C’est pas le moment.
Il recule pour mettre un peu de distance entre lui et son adversaire. Rester trop longtemps aussi rapprochés peut s’avérer dangereux. On est jamais à l’abri d’un coup bas, lui encore moins. Si personne n’est à terre avant la fin du temps imparti, ils seront quittes pour un deuxième tour.




HRP : voili voilou, j'ai essayé de pas trop empiéter sur ton jeu, mais je crois qu'on va devoir le faire à un moment ou à un autre sinon on risque de traîner en longueur... Dis-moi s'il y a besoin de modifier quelque chose o/

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« PELAGIA »

MESSAGES  : 33
POINTS  : 587
PRÉSENTATION   : turned my collar to the cold and damp
FICHE DE LIENS  : stampede
DATE D'INSCRIPTION  : 08/05/2016


MessageSujet: Re: way of all flesh — août 119 — Cal   04.06.16 17:59 par Cináed OgdenCiter Editer Supprimer 

    Si les règles des luttes clandestines ont jamais vraiment été fixées, les Pelagiens concernés serait bien en peine de réellement les énumérer. Elles relèvent plus d'un consensus général que de réels établissements (pas de coups aux yeux — mais le reste de la tête ? — des clefs, mais continuées jusqu'à ce que le corps de l'autre lâche ?). Tout système de points est inexistant. Ils combattent au temps ; et perdent au tombé, dès que les deux épaules ont touché terre. Les résultats du premier assaut sont équivoques, et déjà les débuts d'une grimace viennent peser sur ses lèvres, alors que son vis-à-vis rompt contact et rétablit la distance entre eux. Un corps-à-corps prolongé l'aurait avantagé, il s'est déjà repéré moins rapide que son adversaire — chaque fraction de seconde comptant — et n'a que lui à blâmer pour s'être mis dans cette situation sans préparation physique correcte.

    Mais à vrai dire, il s'en carre. Il a retrouvé cette espèce d'euphorie sobre propre à l'endroit et à l'effort physique du un-contre-un à armes égales, et par coup de chance, il a trouvé un adversaire qui serait d'ordinaire à sa taille. Contrairement à lui, aucun son autre que sa respiration ne s'échappe de ses lèvres, et pas une fois sa concentration ne se brise ; c'est à s'en demander s'il cille. Il se prend à regretter sa condition physique, ne serait-ce que pour être mieux à même d'apprécier le présent. Mais il sait sa chance — de s'en être sorti valide et fonctionnel — et que les regrets ne tiennent, le voilà qui, profitant de l'occasion, a frondé à nouveau sur l'autre, l'a repris, et masse (seul réel avantage) et gravité aidant, tente de lui faire plier genou.


hrp:
 


Dernière édition par Cináed Ogden le 04.06.16 18:05, édité 1 fois

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« PELAGIA »

MESSAGES  : 716
POINTS  : 1205
PRÉSENTATION   : The partisan
FICHE DE LIENS  : I dodge the blast and apologize for collateral damage.
AUTRES COMPTES : Gil Dylman / Raleigh Cohen
DATE D'INSCRIPTION  : 07/01/2016


MessageSujet: Re: way of all flesh — août 119 — Cal   04.06.16 22:43 par Cal GrayCiter Editer Supprimer 




Ce soir c’est à celui qui fera plier l’autre le premier.
Light n’a pas eu à garder la distance très longtemps. Son adversaire n’a pas tellement attendu pour revenir vers lui. Et il n’a pas bougé, il n’a pas jugé la chose nécessaire, il est resté là et se contente de parer un coup qui n’en est pas un. En parlant de plier, l’autre se sert de tout le poids qu’il peut donner pour le forcer à fléchir les genoux. Le jeune homme serre les mâchoires, essaie d’ajuster au mieux ses appuis sans pour autant donner pleine satisfaction à son adversaire.
Il a déjà repéré que ce dernier est moins rapide que lui. Ils sont quasiment à forces égales, l’ancien gamin des rues aux cheveux gris en a peut-être un peu moins que son concurrent du jour. Mais cette petite différence peut devenir immense avec un peu de fatigue et quelques rounds dans les jambes.

Toujours est-il qu’il y a assez d’espace entre eux deux pour lui permettre un coup, et Light n’est pas ici pour s’en priver. Lever un pied est trop dangereux, mais c’est le plus efficace. Tant pis. Il se sert de son bras libre et vise les côtes, le poing fermé.
Une fois. Deux fois. Trois fois. Avant de rompre le contact en se laissant glisser vers le sol avant de s’esquiver sur le côté, se servant de la force exercée par l’autre pour le déstabiliser en lui retirant sa prise.




Dernière édition par Cal Gray le 04.06.16 22:56, édité 1 fois

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« LÉGENDE URBAINE »

MESSAGES  : 1024
POINTS  : 1507
DATE D'INSCRIPTION  : 24/06/2014


MessageSujet: Re: way of all flesh — août 119 — Cal   04.06.16 22:43 par Le JugeCiter Editer Supprimer 

Le membre 'Cal Gray' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Autre' : 4

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« PELAGIA »

MESSAGES  : 33
POINTS  : 587
PRÉSENTATION   : turned my collar to the cold and damp
FICHE DE LIENS  : stampede
DATE D'INSCRIPTION  : 08/05/2016


MessageSujet: Re: way of all flesh — août 119 — Cal   17.06.16 22:08 par Cináed OgdenCiter Editer Supprimer 

   Toujours agrippé à la silhouette moindre de son adversaire, il se prépare à rompre la prise lorsque - là, un pied cède, fuit. Mais appui qui reprend, se repositionne, pour mieux laisser passer un poing - trop vivement pour qu'il puisse esquiver. Il encaisse, comme il l'a toujours fait laissant échapper un son bourru sous le choc et la douleur.

   Mais il l'accepte comme faisant partie du jeu, Cin­­áed. Il a l'habitude. (Autant de la douleur que de l'échec.)

   Alors il revient à la charge, préférant à nouveau (toujours) les prises aux coups, engageant à nouveau le gris, le forçant au corps-à-corps qu'il affectionne presque. Il assure ses prises, tente de le faire flancher, en vain ; sa cheville le trahit. Préférant la sécurité, et ayant retenu de sa première tentative, il rompt la charge lorsque celle-ci se révèle infructueuse, recule. Rien dans son expression ni sa posture ne le trahit - pas encore.


lancer:
 


Dernière édition par Cináed Ogden le 17.06.16 22:46, édité 1 fois

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« LÉGENDE URBAINE »

MESSAGES  : 1024
POINTS  : 1507
DATE D'INSCRIPTION  : 24/06/2014


MessageSujet: Re: way of all flesh — août 119 — Cal   17.06.16 22:08 par Le JugeCiter Editer Supprimer 

Le membre 'Cináed Ogden' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Autre' : 5

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« PELAGIA »

MESSAGES  : 716
POINTS  : 1205
PRÉSENTATION   : The partisan
FICHE DE LIENS  : I dodge the blast and apologize for collateral damage.
AUTRES COMPTES : Gil Dylman / Raleigh Cohen
DATE D'INSCRIPTION  : 07/01/2016


MessageSujet: Re: way of all flesh — août 119 — Cal   23.06.16 14:19 par Cal GrayCiter Editer Supprimer 




L’ancien gamin des rues observe, analyse malgré lui, la poussière et la vitesse qui fait partie intégrante de ces combats. Il remarque, seconde après seconde, que son adversaire préfère un certain type d’attaques, alors que lui en privilégie un autre. Son adversaire préfère la proximité, assurer des prises, alors que lui préfère jouer sur une distance un peu plus sécuritaire même si elle peut le trahir.
Ça fait partie du jeu.
C’est ce qui rend la partie intéressante. Le petit frisson d’incertitude, quand on ne sait pas si on va se faire avoir ou pas, quand on joue à quitte ou double. Passera, passera pas.

Light n’a même pas le temps d’essayer de s’extirper d’une autre prise, à laquelle il ne faisait que résister en attendant une éventuelle chance de sortie, que son adversaire recule de lui-même. L’habitué de la salle note l’initiative, intrigué, mais n’attend pas beaucoup plus pour, lui, passer à l’offensive. Il profite d’avoir l’avantage de la vitesse pour s’approcher, d’abord doucement, réduisant progressivement la distance entre lui et son adversaire au même rythme que la tension monde dans la salle.
Graduellement.

Quand il est assez près seulement, il fait ce qu’il a toujours fait. Un coup traître, il vise le genou avec son tibia, frappe aussi fort que l’équilibre précaire qu’il adopte pendant quelques milliseconde lui permet, et recule pour remettre cette distance nécessaire à la plupart de ses manœuvres.




Spoiler:
 


Dernière édition par Cal Gray le 23.06.16 14:39, édité 1 fois

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« LÉGENDE URBAINE »

MESSAGES  : 1024
POINTS  : 1507
DATE D'INSCRIPTION  : 24/06/2014


MessageSujet: Re: way of all flesh — août 119 — Cal   23.06.16 14:19 par Le JugeCiter Editer Supprimer 

Le membre 'Cal Gray' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Autre' : 3

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« PELAGIA »

MESSAGES  : 33
POINTS  : 587
PRÉSENTATION   : turned my collar to the cold and damp
FICHE DE LIENS  : stampede
DATE D'INSCRIPTION  : 08/05/2016


MessageSujet: Re: way of all flesh — août 119 — Cal   23.06.16 19:51 par Cináed OgdenCiter Editer Supprimer 

   Après avoir reculé, sans faire l'erreur d'attendre, il reprend sa garde ; posture de base, le pied légèrement mal placé, peut-être, mais il ne dispose pas du temps nécessaire pour se replacer dans les règles de l'art (du sport). Son adversaire revient, déjà, et il laisse faire, laisse approcher, encore, encore, trop, maintenant. Le coup part, tibia contre rotule, qu'il sent se déplacer sous l'impact. Tandis que l'autre homme recule, toujours avec la même vivacité, Cináed se contente d'avancer d'un pas, s'assurer que tout est suffisamment fonctionnel pour rester en place.

   Fausse placidité ; profitant de l'appui, pied reculé s'enfonçant dans le sable de l'arène de fortune, il retourne à la charge. Remplace, pour quelques instant, l'attaque frontale par la feinte, jusqu'à ce que.

   Jusqu'à ce que l'occasion tant attendue, sous la forme des déséquilibres que son adversaire semble tant aimer utiliser à son avantage, se présente. Il plonge sous un poing, se saisit de la cheville de son adversaire, l'envoie par-dessus son épaule. Le bruit de quatre appuis au sol suffit à lui faire savoir que celui-ci a atterri à genoux. Jugeant ne pas disposer de la rapidité nécessaire pour tenter de l'amener complètement au sol avant qu'il ne se soit rétabli, il préfère se remettre en place et se préparer à nouveau.




Dernière édition par Cináed Ogden le 23.06.16 20:31, édité 1 fois (Raison : krkrkr)

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« LÉGENDE URBAINE »

MESSAGES  : 1024
POINTS  : 1507
DATE D'INSCRIPTION  : 24/06/2014


MessageSujet: Re: way of all flesh — août 119 — Cal   23.06.16 19:51 par Le JugeCiter Editer Supprimer 

Le membre 'Cináed Ogden' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Autre' : 7

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« PELAGIA »

MESSAGES  : 716
POINTS  : 1205
PRÉSENTATION   : The partisan
FICHE DE LIENS  : I dodge the blast and apologize for collateral damage.
AUTRES COMPTES : Gil Dylman / Raleigh Cohen
DATE D'INSCRIPTION  : 07/01/2016


MessageSujet: Re: way of all flesh — août 119 — Cal   24.06.16 22:51 par Cal GrayCiter Editer Supprimer 




Ses genoux heurtent le sol et son visage se ferme pendant quelques millisecondes. Le choc est rude, mais il en a vu d’autres. Un rapide coup d’œil par-dessus son épaule lui apprend que son adversaire ne préfère pas prendre de risques, et lui, il a le temps de reprendre ses esprits et de se relever, appréciant la douleur aiguë qui traverse ses genoux l’espace d’un instant. S’ils sont douloureux, c’est qu’ils sont toujours là. Si la douleur ne dure pas, ce qu’ils n’ont rien de grave.
Light se déplace le long des palissades de mauvais bois, observant les moindres gestes de son adversaire. La tension se fait de plus en plus ressentir, l’air semble de plus en plus chaud au fur et à mesure que les secondes passent. Le jeune homme inspire à fond l’air chargé de fumée de tabac.

Il esquisse un mouvement pour passer à l’offensive et hésite pendant une fraction de seconde. Une fraction de seconde trop tard. Le temps qu’il se décide, le monde prend un angle tout autre. Il tourne, vite, et Light est obligé de reprendre son équilibre et de reculer pour éviter de reprendre un coup.
Machinalement, il se passe un revers de poignet sur les lèvres, un peu de sang finit sur sa manche.




Dernière édition par Cal Gray le 24.06.16 23:28, édité 1 fois

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« LÉGENDE URBAINE »

MESSAGES  : 1024
POINTS  : 1507
DATE D'INSCRIPTION  : 24/06/2014


MessageSujet: Re: way of all flesh — août 119 — Cal   24.06.16 22:51 par Le JugeCiter Editer Supprimer 

Le membre 'Cal Gray' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Autre' : 10

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« PELAGIA »

MESSAGES  : 33
POINTS  : 587
PRÉSENTATION   : turned my collar to the cold and damp
FICHE DE LIENS  : stampede
DATE D'INSCRIPTION  : 08/05/2016


MessageSujet: Re: way of all flesh — août 119 — Cal   24.07.16 22:06 par Cináed OgdenCiter Editer Supprimer 

   Une allégresse bâtarde lui monte peu à peu à la tête, lui donnant la sensation de l'inhaler en même temps que l'atmosphère crasse de l'arrière-salle, chargée d'effluves fétides de vieux tabac (lui pesant sur les voies respiratoires, au travers de l'euphorie) et de sueur (dont son adversaire et lui-même font cette fois-ci partie des responsables). L'issue des coups en est en partie responsable ; le combat en lui-même eut suffit, après une si longue période sans.

   (Et sur ce point, sur son habitude de fréquenter la pitoyable arène, il est peut-être aussi pathétique qu'un amateur d'Essences, du moins aussi routiné.)

   De son approche habituelle, il revient, avise le gris, échange feintes et coups avortés, recule à nouveau, reprend place lorsque l'assaut tire trop en longueur sans que ni l'un ni l'autre ne parvienne à placer un réel avantage.    

   Regard à nouveau rivé sur son vis-à-vis, les gouttes de sang perlant de sa lèvre supérieure éclatée attirent enfin son regard. Il ne s'y attarde pas, s'élance sur lui, apparemment poussé à entamer la charge différemment (certainement plus sous le coup de l'adrénaline que par décision tactique). Ça semble brouillon, cette masse qui fuse, percute de l'épaule, déséquilibre une première fois, saisit, décroche à gauche, envoie au sol par la droite, faisant basculer par-dessus son propre genou.


Spoiler:
 


Dernière édition par Cináed Ogden le 24.07.16 22:41, édité 1 fois

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« LÉGENDE URBAINE »

MESSAGES  : 1024
POINTS  : 1507
DATE D'INSCRIPTION  : 24/06/2014


MessageSujet: Re: way of all flesh — août 119 — Cal   24.07.16 22:06 par Le JugeCiter Editer Supprimer 

Le membre 'Cináed Ogden' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Autre' : 9

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« PELAGIA »

MESSAGES  : 716
POINTS  : 1205
PRÉSENTATION   : The partisan
FICHE DE LIENS  : I dodge the blast and apologize for collateral damage.
AUTRES COMPTES : Gil Dylman / Raleigh Cohen
DATE D'INSCRIPTION  : 07/01/2016


MessageSujet: Re: way of all flesh — août 119 — Cal   25.07.16 10:27 par Cal GrayCiter Editer Supprimer 




Le sol est dur, mais c’est pile ce dont il a besoin pour se remettre à penser comme il aurait dû le faire. Plutôt que de l’étourdir pendant de trop longues secondes, la chute le réveille. Au milieu du nuage de poussière grisâtre qu’il a soulevé, il se relève, appuie machinalement sa manche sur l’entaille à sa lèvre et le tissu récolte encore un peu de sang. Il rentrera avec des bleus, ce soir, ce n’est pas une nouveauté.
Mais il ne peut pas se permettre d’attendre. Il est à peine de retour sur ses pieds qu’il reprend l’offensive. Il ne peut pas laisser à son adversaire le temps bien mérité de remettre ses idées dans le bon ordre. Trois fois de suite, il s’en est pris plein la tête. Ça lui a donné l’opportunité de tester la personne en face de lui, sur le ring.

L’espace d’un instant, Light sourit.
Il n’a pas tellement changé sa tactique pour le moment. Il continuera de jouer sur la rapidité. Il a parfaitement compris que c’était un avantage pour lui ce soir. Ça l’est souvent. Plus petit, plus frêle que la plupart des gars qui se battent ici. Mais tellement plus sournois quand il en a besoin.

Il profite de l’occasion, fait mine de vouloir attaquer le haut du corps. Au dernier moment, avant la prise qu’il cherche à tout prix à éviter, il vise la jambe. Celle qui lui semble la plus faible. Celle sur laquelle il a remarqué que son adversaire s’appuyait le moins. L’extérieur de sa cheville rencontre l’intérieur d’une autre, et il donne le coup en le faisant partir vers l’extérieur.
Tout de suite après, il s’écarte.




Dernière édition par Cal Gray le 25.07.16 11:05, édité 1 fois

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« LÉGENDE URBAINE »

MESSAGES  : 1024
POINTS  : 1507
DATE D'INSCRIPTION  : 24/06/2014


MessageSujet: Re: way of all flesh — août 119 — Cal   25.07.16 10:27 par Le JugeCiter Editer Supprimer 

Le membre 'Cal Gray' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Autre' : 3

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
« PELAGIA »

MESSAGES  : 33
POINTS  : 587
PRÉSENTATION   : turned my collar to the cold and damp
FICHE DE LIENS  : stampede
DATE D'INSCRIPTION  : 08/05/2016


MessageSujet: Re: way of all flesh — août 119 — Cal   31.08.16 22:29 par Cináed OgdenCiter Editer Supprimer 

   Avec un grognement tout en grâce et délicatesse, Cináed roule sur son épaule, se relève au plus vite (mais la lourdeur lui colle au corps, lui rend l'air plus dense, et un voile de douleur obscurcit les bords de sa vision). Lorsque le coup a porté à sa cheville, il a manqué crier, a rattrapé ses vieux réflexes au dernier moment, serrant les dents sous le coup de la douleur (vive, puis plus sourde, toujours intense, qui pulse autour de sa cheville, remonte le long de sa jambe, l'embrase jusqu'à la moelle).

   Si le coup du gris l'avait placé dans une meilleure position, ou si tout simplement l'autre ne s'était pas écarté immédiatement après son attaque, il eut été facile pour son adversaire de l'amener à terre sans interruption.

   Et quand bien même il ne s'exécute pas dans la fraction de seconde qui suit, l'issue du combat, à moins d'un miracle pour le milicien, n'a rien d'inattendu : Light a frappé juste, Light a frappé fort, dans le pied d'argile du colosse. C'est tout juste s'il peut espérer générer le plus de dégât dans sa chute. (Il s'appuie sur son pied valide, laisse le gris venir à lui, l'emporter au sol, lui enfonce un coude dans les côtes avant que son bras ne soit complètement immobilisé dans un clef, et avant de finir plaqué contre le sable crasse de l'arène de fortune, lui décoche un coup du crâne contre l'oreille — qui leur laissera certainement à tous deux une commotion cérébrale.


« »



MessageSujet: Re: way of all flesh — août 119 — Cal    par Contenu sponsoriséCiter Editer Supprimer 

 
way of all flesh — août 119 — Cal
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» peindre simplement visage avec tallarn flesh
» Flesh Wash - Quand y'en a pu.... comment qu'on fait ?
» REQUIEM V.2 ◑ « Flesh & Blood. // I'm Alive. »
» Flesh and Bones
» My blood, my flesh, my everything

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Escalus :: 
DIVERTISSEMENTS
 :: Archives :: Univers 2
-




Ewilan RPG